Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 18:39

Pour "user" jusqu'au bout la licence 2015/16 j'ai fait ce jour la course du Pompidou, village situé aux confins du Gard et de la Lozère en plein pays cévenol, ce pays qui s'e embrasa en 1702 lors de la révolte des camisards quand le prétendu "roi soleil" voulut interdire a ses habitants le libre exercice de leur religion. Le temple et l'église se font face de part et d'autre de la rue principale et témoignent de ce passé tumultueux.

La course se déroule sur 14,8 km et débute par une longue  descente vers la vallée française : 4 km de parcours ombrage sous la châtaigneraie que je déroule tout en retenue de peur d'entamer des réserves dont je sais qu'elles seront sollicitées. C'est à partir du hameau de Biasses que les choses deviennent plus ardues avec un gros km de raidillon jusqu'au village de Molezon ; suivent 2 ou 3 faux-plats avant d'attaquer la grosse montée sous le cagnard presque caniculaire. Mon objectif est modeste : continuer a courir jusqu'au sommet.

Les 6 ravitaillements m'aident bien et la vue des résineux en lieu et place des châtaigniers annonce la proximité du sommet de la course après 500m de dénivelé. Une fois ce point haut franchi, reste une succession de faux-plats sur 3km avant de revenir au Pompidou ou le speakeur curieux me demande a quelle ville du 94 est rattache l'Asphalte.

La fatigue est grande mais le résultat modeste : 1h30'50" pour une 52ème place sur 89 classes.

Comme souvent en Lozère après le temps de l'effort vient celui du réconfort et de la diététique à laquelle les organisateurs attachent le plus grand prix : apéritif pris sous les tilleuls centenaires, salade périgourdine, terrine de pays, poule aux cèpes, gratin dauphinois, fromage, gâteau cévenol, le tout accompagne d'un rose gouleyant et d'un bon café. Il y avait là de quoi se régénérer avant la rentrée au Perreux dimanche prochain.

apéritif pris sous les tilleuls centenaires, salade périgourdine, terrine de pays, poule aux cèpes, gratin dauphinois, fromage, gâteau cévenol, le tout accompagne d'un rose gouleyant et d'un bon café

apéritif pris sous les tilleuls centenaires, salade périgourdine, terrine de pays, poule aux cèpes, gratin dauphinois, fromage, gâteau cévenol, le tout accompagne d'un rose gouleyant et d'un bon café

Published by Guillaume Pensier
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 19:12

Mauvaise nouvelle ce matin, après la Cristolienne c'est au tour de la Maisonnaise d'être annulée.

En espérant que cela ne fasse pas boule de neige dans le 94.

Published by Didier Lobo
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 19:39

 « A défaut de grives on mange des merles ». Le mois d’Août, en région parisienne, c’est la disette ; seul le sri Chinmoy ose rompre le silence en organisant un 2 mile (3218 m) en 2 boucles forestières près du château de Vincennes.

Papy y conforte sa collection de dossards et salue ses amis bénévoles de très longue date, y reçoit son sempiternel diplôme avec temps et distance, une banane comme récompense suprême.

Vous ne me croyez pas ?

Papy vous donne rendez-vous dimanche matin 30 Octobre.

Je note sur le calendrier des courses hors stade dimanche 28 Août la foulée Trielloise, 5 – 10km. Parcours particulièrement vallonné…

 

Published by Pierre Koch
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 12:08

La Cristolienne (Créteil) prévue le vendredi 16 septembre est annulée.

Les directives sécuritaires des préfets suite aux évènements récents ne sont pas favorables aux organisations sportives, surtout les petites, et il fallait s'attendre à des annulations. Les dirigeants de l'US Créteil sont les premiers à jeter l'éponge dans le 94. Espérons que ce retrait ne fera pas tache d'huile !

A ce jour les autres organisations de septembre sont maintenues : Le Perreux, Sucy, Joinville, Maisons-Alfort...

 

Infos fournies par Didier Lobo, président de la CDCHS 94

Published by L'Amiral
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 09:13
AU BOIS DE VINCENNES AU MOIS D’AOUT 2016 - ENTRAINEMENT ASPHALTE 94 - IL EST DE BEAUX ENTRAINEMENTS ET MÊME CERTAINS DE DELICIEUX.

AU BOIS DE VINCENNES AU MOIS D’AOUT 2016 - ENTRAINEMENT ASPHALTE 94 - IL EST DE BEAUX ENTRAINEMENTS ET MÊME CERTAINS DE DELICIEUX.

Préparer la Course de la Rentrée, le Marathon du Médoc

ou simplement se retrouver entre amateurs, amis du bois de Vincennes c’était le but de nos sorties. Un peu après le quinze août, au calme, en variant les terrains, entre le parcours Jazy et la statue Beethoven, entre le Château des rois de France et l’INSEP on a joué des goûts et des couleurs. Nathalie suite à son magnifique Marathon d’Annecy, Edwige auréolée de ses performances à Paris,, Bhel venant de porter nos couleurs au championnat de France des dix kilomètres étaient en tête du groupe. Un peu plus loin on trouvait Michel en préparatif d’exploits à venir, bandeau en tête et Christian six semaines après la Course des Antillais. On n’est jamais passé deux fois au même endroit, on n’a pas épuisé tous les sujets de conversations et on s’est même porté volontaires pour d’autres sorties dans ce bois dont nos rêves sont faits.

Christian Pallandre

 

 

 

 

 

Published by Christian Pallandre
commenter cet article
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 18:33

La fête de Prévenchères avait lieu ce we, mais la course a disparu du programme depuis 2012, sans doute trop de tracasseries administratives pour les organisateurs.

Je me suis rattrape en faisant ce samedi 6 aout la 27ème  ronde pédestre de Cubierettes, charmant village de 54 habitants niche au pied du Mont Lozère. Le parcours ne fait que 9km mais présente un profil redoutable avec 2 cotes bien pentues. Je termine 14ème sur 41 partants et 4ème V2M en 46'21". J'ai essayé de rester raisonnable pour l'apéritif qui suivait la course, ce qui est méritoire quand la "marquisette" coule à flots et que l'on connait presque tout le monde.

Guillaume.

Published by Guillaume Pensier
commenter cet article
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 16:42

Il suffit de débaptiser notre chère Sagittaire automnale organisée à la queue en Brie en forêt Notre-Dame près du château des Marmousets et mine de rien l’intituler « trail estival du Val de Marne » pour booster la participation. Elémentaire mon cher Watson. Dire que Jadis on trailait à l’insu de notre plein gré !

Organisation bon enfant, chacun repart avec sa mini coupe. Papy s’en tire pas trop mal, peu ou prou de dérapages mal à propos, le temps sec de la semaine précédente avait asséché les allées souvent gadouilleuses.

Quelques vacanciers traileurs vert-blanc-violet sur le départ sont venus vérifier leur état de forme. N’est-ce pas ?

Sur le 10,5km :

  • Olivier Catrou, sans dossard, termine dans l’ombre du second de l’épreuve,

  • Michel Robert stoppé au 3ème kilomètre par un muscle récalcitrant,

  • Pierre Koch près de 95 minutes alternant marche et course.

  

Published by Pierre Koch
commenter cet article
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 17:49

Marvejols-Mende est une course que j'accomplis avec plaisir et émotion : cette compétition fait partie de l'histoire du club qui, à une époque, envoyait une douzaine de participants réalisant des performances formidables ; plus prosaïquement la Lozère c'est chez moi même si je vis en région parisienne.

Pour la 44ème édition, l'inoxydable Jean-Claude Moulin est toujours aux commandes assisté d'une armée de bénévoles aussi dévoués qu'efficaces. Cette année encore un somptueux plateau de coureurs africains assurait le spectacle : Ethiopie, Kenya, Burundi, Ouganda, Rwanda....Les organisateurs confessent d'ailleurs limiter le nombre de "cracks" pour éviter que le 1er français ne soit trop mal classé !

Marvejols-Mende sait se faire mériter : c'est sur le coup de 7 heures que j'ai pris le bus, compris dans l'inscription, pour rallier Marvejols. A 9 heures pétantes, Marcel Merle, nouveau maire de Marvejols, appuyait sur la détente du pistolet, lachant lièvres et tortues sur les bords de la Colagne.

Les 3 premiers kilomètres sont un aimable footing permettant d'admirer le paysage bucolique, mais les choses se corsent après le franchissement du pont des écureuils où une sympathique inscription au sol précise "ici commence l'enfer".

En guise de torture luciférienne c'est la montée de Goudard qui est proposée

: 4 km de côte intense avec des rampes à 15%. Je me mets donc en mode escargot laissant une kyrielle de lièvres et quelques gazelles me dépasser allègrement, ce qui m'amène poussivement au sommet du Goudard en 55' pour 8 malheureux km. Vient ensuite une descente bien éprouvante pour les articulations, une douleur au talon m'incitant vite a la retenue.

Apres cette 1ère descente vient le temps de la récupération : un long faux-plat ombragé montant puis descendant avant d'attaquer le second obstacle, à savoir la montée de Chabrits moins raide que la précédente mais en plein cagnard. Là, oh surprise, je retrouve certains coureurs qui m'avaient dépassé comme des avions mais qui désormais ne courent plus. Cette vision me redonne un semblant d'énergie et je trouve les forces pour gravir cette côte certes laborieusement mais sans souffrance pour parvenir au sommet de Chabrits en 1h45 au km17.

C'est à ce moment-là que l'enfer se transforme en paradis : le clocher gothique de la cathédrale de Mende se profile à l'horizon ainsi que l'ermitage de Saint Privat sur la montagne à droite. Même un mécréant comme moi est sensible à cette vision qui annonce la grande descente vers la vallée du Lot : 4km sans un virage à 7 ou 8% de pente. Saint Privat avait bien voulu me donner sinon des ailes tout au moins des jambes de kenyan pour cette descente où j'ai bien du dépasser une centaine de coureurs.

Une fois le Lot franchi il faut accomplir dans le dernier km un interminable purgatoire en faux-plat montant devant les casernes, le palais de justice, le parvis de la cathédrale avant d'atteindre l'arrivée sur le foirail que je franchis en 2h08'17" soit 10 malheureuses secondes de moins que l'an dernier, ce qui me place 890ème sur 2368 coureurs. Le vainqueur kenyan en

1h12 est déjà arrivé depuis près d'une heure !

S'ensuivront un copieux ravitaillement, une chaleureuse cérémonie de remise des récompenses, un apéritif convivial, un repas au confit de canard et enfin un grand bal. Les participants sont ici traités en amis et non en moutons à tondre ; c'est bien pour cela qu'ils reviennent année après année quand bien même le 1er  français n'émarge qu'à la 15ème place.

Je me répète un peu mais cette course est vraiment superbe. Même après avoir voyagé sur 5 continents, je n'ai jamais rien vu de plus beau que la Lozère. 

La bête du Gévaudan

La bête du Gévaudan

23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 19:09

Dammartin sur Tigeaux, village perché de la Brie des Moulins dominant la vallée du grand Morin, haut lieu de la préhistoire…de l’Asphalte.

Depuis belle lurette, on testait une dernière fois sa condition physique avant le départ en vacances. La cérémonie des récompenses achevée, on filait daredare chez notre ami Franck pour un sérieux repas amical…

Autre temps, autres mœurs. En 2016, même pas un Asphaltien avec qui partager une mousse après avoir galéré dur dur sur le circuit de 5km des plus vallonnés.

J’y retrouve quelques anciens et en particulier l’ami Guy Jouvenelle excellent coureur des années 80 désormais entraîneur de l’A.S. Pierrefitte. Une bien belle matinée en convivialité comme prévu et à prévoir en 2017 !

2h30 de transport vélocipédique pour 36’22’’ d’agitation des gens bêtes, cherchez l’erreur.

Published by Papy le briard de l’ouest
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 19:58

“Les Foulées d’Ile de France – France des Iles” plus communément appelées “La course des Antillais” est un rendez-vous que certains d’entre nous ne manqueraient à aucun prix et ceci pour de multiples raisons.

- Il y a d’abord la période. Une épreuve organisée dans le bois de Vincennes début juillet, quand les courses sont peu nombreuses, sonne déjà comme une invitation aux vacances.

- Il y a également la gentillesse des organisateurs peu avares, ni en sourires ni en en ti-punch une fois la ligne d’arrivée franchie.

- Il y a aussi le fait que cette course, même si elle n’est pas un bébé de notre club fait partie tout de même de notre famille. Sans prétention aucune on peut dire que si, il y a 20 ans, les Dodo, Jean, Gérard et quelques autres, tous membres de l’Asphalte, ne s’étaient pas fortement impliqués dans les premières éditions cette épreuve n’aurait vraisemblablement pas perduré, les initiateurs ne connaissant pas grand-chose à la course à pied à cette époque. Jacques Ambrosio le président ne rate d’ailleurs pas une occasion de nous le rappeler.

- et il y a, aussi et surtout, les prolongations d’après course, un verre à la main, tradition renouvelée depuis une bonne quinzaine d’année et qui a eu cette fois-ci encore autant de succès malgré le soleil très timide. Après l’effort le réconfort !

Nous aurons eu le plaisir d’être accompagnés dans ce moment de convivialité par Samir et sa compagne venus en ami nous rendre visite et également de dire un au revoir à Maria qui déménage pour Valence dans la semaine et qui avait tenu à être à nos côtés pour son dernier dimanche dans la région. Merci Maria, tu vas laisser un grand vide et un excellent souvenir de ton passage au sein du club.

Concernant la course on a pu constater que les athlètes ayant participé récemment aux “France de 10 km” n’avaient pas tous entièrement récupéré d’une longue saison.

Quelques athlètes sur le podium : Isabelle Corneille 2ème V1, Bhel Rolland-Monnet 1ère et Isabelle Franqueza 3ème V2 Pierre Koch 2ème V5, tous sur le 5 km et Denise Corbillon 2ème V4 sur le 10 km.

Que cette course continue à évoluer dans le bon sens, totalement dans l’esprit qui nous anime.

 

Sur 10km, vainqueur en 29’46’’ ; 1225 coureurs classés

Frédéric Coler

212ème, 5ème VH3

En 42’38’’

Daniel Corbillon

547ème, 4ème VH4

En 49’06’’

Nicolas Mercouroff

271ème, 38ème VH2

En 44’05’’

Philippe Simonet

552ème, 18ème VH3

En 49’14’’

Guillaume Pensier

320ème, 51ème VH2

En 45’07’’

Nathalie Duterte

690ème, 28ème VF1

En 51’50’’

Nazaire Leger

328ème, 53ème VH2

En 45’14’’

Michel Robert

707ème, 126ème VH2

En 52’11’’

Alain Waterschoot

441ème, 14ème VH3

En 47’21’’

Jean-Pierre Coulaud

808ème, 28ème VH3

En 54’31’’

Francis Taïeb

449ème, 84ème VH2

En 47’35’’

Monia Arjouni

846ème, 44ème VF1

En 55’48’’

Elisabeth Oliveira

463ème, 18ème VF1

En 47’49’’

Denise Corbillon

979ème, 2ème VF4

En 58’39’’

 

Sur 5km, vainqueur en 15’36’’ ; 238 coureurs classés

Olivier Catrou

15ème, 5ème VH1

En 17’36’’

Jean-Pierre Trotin

127ème, 15ème VH2

En 29’00’’

Isabelle Corneille

50ème, 2ème VF1

En 21’18’’

Philippe Randier

130ème, 17ème VH2

En 29’18’’

Bhel Rolland-M

76ème, 1ère VF2

En 24’10’’

Pierre Koch

223ème, 2ème VH5

En 38’42’’

Isabelle Franqueza

89ème, 3ème VF2

En 25’26’’

 

 

 

 

Published by Daniel Corbillon
commenter cet article

Présentation

  • : Asphalte 94 - le blog des groupes Athlé Compét. et Athlé-Santé-Running
  • Asphalte 94 - le blog des groupes Athlé Compét. et Athlé-Santé-Running
  • : Vous trouverez ici toutes les news de l'Asphalte 94, club de course à pied affilié à la FFA.
  • Contact

News

Adhésion 2016/2017

Lien

 

Rechercher

Relais du Tremblay

3ème édition
23 oct. 2016
sensibilisation aux handicaps visuels
le 25 septembre 2016
Action interne au club
Venez nombreux

10 réflexes en Or

Sport et santé