Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 21:09

Dammartin sur Tigeaux, village perché de la Brie des Moulins dominant la vallée du grand Morin, haut lieu de la préhistoire…de l’Asphalte.

Depuis belle lurette, on testait une dernière fois sa condition physique avant le départ en vacances. La cérémonie des récompenses achevée, on filait daredare chez notre ami Franck pour un sérieux repas amical…

Autre temps, autres mœurs. En 2016, même pas un Asphaltien avec qui partager une mousse après avoir galéré dur dur sur le circuit de 5km des plus vallonnés.

J’y retrouve quelques anciens et en particulier l’ami Guy Jouvenelle excellent coureur des années 80 désormais entraîneur de l’A.S. Pierrefitte. Une bien belle matinée en convivialité comme prévu et à prévoir en 2017 !

2h30 de transport vélocipédique pour 36’22’’ d’agitation des gens bêtes, cherchez l’erreur.

Published by Papy le briard de l’ouest
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 21:58

“Les Foulées d’Ile de France – France des Iles” plus communément appelées “La course des Antillais” est un rendez-vous que certains d’entre nous ne manqueraient à aucun prix et ceci pour de multiples raisons.

- Il y a d’abord la période. Une épreuve organisée dans le bois de Vincennes début juillet, quand les courses sont peu nombreuses, sonne déjà comme une invitation aux vacances.

- Il y a également la gentillesse des organisateurs peu avares, ni en sourires ni en en ti-punch une fois la ligne d’arrivée franchie.

- Il y a aussi le fait que cette course, même si elle n’est pas un bébé de notre club fait partie tout de même de notre famille. Sans prétention aucune on peut dire que si, il y a 20 ans, les Dodo, Jean, Gérard et quelques autres, tous membres de l’Asphalte, ne s’étaient pas fortement impliqués dans les premières éditions cette épreuve n’aurait vraisemblablement pas perduré, les initiateurs ne connaissant pas grand-chose à la course à pied à cette époque. Jacques Ambrosio le président ne rate d’ailleurs pas une occasion de nous le rappeler.

- et il y a, aussi et surtout, les prolongations d’après course, un verre à la main, tradition renouvelée depuis une bonne quinzaine d’année et qui a eu cette fois-ci encore autant de succès malgré le soleil très timide. Après l’effort le réconfort !

Nous aurons eu le plaisir d’être accompagnés dans ce moment de convivialité par Samir et sa compagne venus en ami nous rendre visite et également de dire un au revoir à Maria qui déménage pour Valence dans la semaine et qui avait tenu à être à nos côtés pour son dernier dimanche dans la région. Merci Maria, tu vas laisser un grand vide et un excellent souvenir de ton passage au sein du club.

Concernant la course on a pu constater que les athlètes ayant participé récemment aux “France de 10 km” n’avaient pas tous entièrement récupéré d’une longue saison.

Quelques athlètes sur le podium : Isabelle Corneille 2ème V1, Bhel Rolland-Monnet 1ère et Isabelle Franqueza 3ème V2 Pierre Koch 2ème V5, tous sur le 5 km et Denise Corbillon 2ème V4 sur le 10 km.

Que cette course continue à évoluer dans le bon sens, totalement dans l’esprit qui nous anime.

 

Sur 10km, vainqueur en 29’46’’ ; 1225 coureurs classés

Frédéric Coler

212ème, 5ème VH3

En 42’38’’

Daniel Corbillon

547ème, 4ème VH4

En 49’06’’

Nicolas Mercouroff

271ème, 38ème VH2

En 44’05’’

Philippe Simonet

552ème, 18ème VH3

En 49’14’’

Guillaume Pensier

320ème, 51ème VH2

En 45’07’’

Nathalie Duterte

690ème, 28ème VF1

En 51’50’’

Nazaire Leger

328ème, 53ème VH2

En 45’14’’

Michel Robert

707ème, 126ème VH2

En 52’11’’

Alain Waterschoot

441ème, 14ème VH3

En 47’21’’

Jean-Pierre Coulaud

808ème, 28ème VH3

En 54’31’’

Francis Taïeb

449ème, 84ème VH2

En 47’35’’

Monia Arjouni

846ème, 44ème VF1

En 55’48’’

Elisabeth Oliveira

463ème, 18ème VF1

En 47’49’’

Denise Corbillon

979ème, 2ème VF4

En 58’39’’

 

Sur 5km, vainqueur en 15’36’’ ; 238 coureurs classés

Olivier Catrou

15ème, 5ème VH1

En 17’36’’

Jean-Pierre Trotin

127ème, 15ème VH2

En 29’00’’

Isabelle Corneille

50ème, 2ème VF1

En 21’18’’

Philippe Randier

130ème, 17ème VH2

En 29’18’’

Bhel Rolland-M

76ème, 1ère VF2

En 24’10’’

Pierre Koch

223ème, 2ème VH5

En 38’42’’

Isabelle Franqueza

89ème, 3ème VF2

En 25’26’’

 

 

 

 

Published by Daniel Corbillon
commenter cet article
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 22:20

L'édition 2016 de l'oxytrail a connu un vif succès avec encore plus de participants que l'an dernier et heureusement moins de degrés au thermomètre.

Toutes les conditions étaient réunies pour passer une excellente matinée dont a profité une poignée d'asphaltiens : température idéale, organisation impeccable, parcours verdoyant et varié et surtout des cerises fraiches et craquantes offertes à profusion à l'arrivée.

Guillaume Pensier

Sur 13km, 1er en 32’31’’ (Top Chrono, moyenne 24km/h…) 1712 coureurs classés :

Frédéric Coler

132ème, 3ème VH3

En 58’16’’

Michel Robert

649ème, 79ème VH2

en 1h12’54’’

Guillaume Pensier

216ème, 31ème VH2

En 1h02’19’’

Pierre Tanguy

1190ème, 128ème VH2

En 1h22’39’’

Elisabeth Oliveira

254ème, 5ème VF1

En 1h03’33’’

Michèle Toubiana

1520ème, 78ème VF2

En 1h31’47’’

Nathalie Duterte

526ème, 27ème VF1

En 1h10’22’’

 

 

 

Sur 23km, 1er en 1h30’28’’, 994 coureurs classés :

Frédéric Ravier

263ème, 35ème VH2

En 2h06’16’’

Guillaume Hernandez

330ème, 157ème SH

En 2h09’30’’

Sur 5km, 1er en 15’32’’, 439 coureurs classés :

Pierre Koch

389ème, 2ème VH5

En 38’38’’

 

 

 

Egalement ce Week-end (26 Juin) :

  • Aux 10km de Combs la Ville : Ali Yahiaoui, 148ème et 26ème VH2 en 48’15’’.

  • Aux 10km de l’hexagone : Monia Arjouni, 1381ème, 93ème VF1 en 59’44’’.

Published by Guillaume Pensier
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 14:30

Chers adhérents de l'Asphalte 94,

Comme l'a rappelé Philippe Delacroix, je quitte la région parisienne pour la ville de Valence (en France!) avec mon compagnon où nous avons tous les deux obtenu un poste en collège. Cette mutation était souhaitée depuis quelques années déjà aussi je pars heureuse et avec des projets pleins la tête.

Néanmoins, je sais aussi que je quitte un club qui m'a énormément apporté, tant sur le plan sportif que sur le plan humain.

Au fil de ces trois années passées à l'Asphalte 94, j'ai tissé des liens de camaraderie, de compagnonnage et d'amitié qui ont pour moi une grande valeur. C'est toujours avec enthousiasme et grand plaisir que j'ai retrouvé les asphaltiens lors des entraînements et des courses. Les conseils avisés, les encouragements et les efforts partagés m'ont portés, j'ai beaucoup appris et je pars, il est vrai, avec un petit pincement au coeur. L'Asphalte restera en moi car ancrée dans mes premiers souvenirs de course à pied en club. J'ai réappris à courir et je me suis enrichie des paroles et apports de tous, c'est aussi cela une association, ce que les autres et le groupe nous apportent en plus de ce que nous pouvons transmettre à notre tour. En ce sens, l'Asphalte 94 est un grand club et je vous en remercie tous chaleureusement.

Mon déménagement a lieu le 9 juillet, nous revenons 2-3 jours ensuite mais dans l'intervalle nous allons chercher un logement à Valence. Je serai donc présente pour dire au revoir au club à la course des Antilles le 3 juillet (il me semble que le club y participe en nombre) et je reviendrai bien sûr saluer les copains du stade du Tremblay quand cela se présentera lors des vacances scolaires j'imagine (nous gardons des attaches à Créteil). En attendant, je pense intégrer l'ASPTT Valence pour poursuivre le chemin entamé avec l'Asphalte et, qui sait, peut-être retrouver des Asphaltiens sur quelque championnat un de ces jours?!?!! La vie est longue, cela se produira j'ose espérer!!!

Un grand merci encore à tous et au plaisir de vous voir en vrai le dimanche 3 juillet.

Bien amicalement,

Je vous embrasse,

Golden Hearth

Golden Hearth

Published by Maria Peron
commenter cet article
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 22:22

Encore une première pour moi cette année, après mon premier marathon (Paris en avril), me voici à courir mon premier championnat de France du 10 km !

Déjà, la qualification (faire moins de 48 mn en M1) était une belle étape mais d’être présente sur ce championnat fut un grand moment de plaisir, de partage et même de bonheur.

En effet, tout a commencé par l’enthousiasme de Bhel sur le fait de m’inciter à participer à un championnat de France et de porter ainsi les couleurs de l’Asphalte.

Ensuite, il y a avait le petit groupe des coureurs, Daniel P. Didier L. Christian P. Olivier C. et Bhel qui étaient tous coureurs et présents.

Enfin, les messages et sms que vous m’avez adressés, chers amies et amis (Michèle, Annette, Isabelle, Maria…) qui étaient une motivation supplémentaire à courir le plus vite possible !

Me voici donc arrivée à Langueux (côtes d’Armor), petite commune située près de Saint- Brieuc où se tenait ce championnat de France cette année.

Bhel et moi avons retrouvés nos champions de l’Asphalte en plein échauffement avant leur départ de 15 h 30 sous le soleil et la chaleur (et oui cela peut arriver en Bretagne !).

Le parcours était constitué d’une petite boucle puis d’un huit inversé, ce qui nous a permi de voir passer les garçons 3 fois, de les encourager et de les prendre en photos en plein efforts !(à voir sur le blog).

Après nous avoir rassurés sur un parcours « roulant » dixit Didier L., un peu moins selon Christian P. nous nous sommes échauffées avec Bhel en plein centre-ville au milieu des 566 championnes qualifiées et portant les maillots de leur club.

Moment fort de se retrouver au milieu de toutes ces championnes, dont Christelle Dauney, qui avaient toutes envies de surperformer.

Le départ a été donné à 19h20 sous le soleil et avec un peu de vent et c’est parti vraiment très très vite.

Je perds Bhel et m’élance rapidement tout en me disant que je ne vais pas pouvoir continuer à cette vitesse de 14,5km/h mais qu’en même temps, pour atteindre mon objectif, je dois courir à environ 13km/h. Mais, tout ceci n’étant que de la théorie et n’arrivant pas à courir «  à la montre », je me cherche un coéquipier de course voire un lièvre. Je me rends compte que pour me motiver et courir, il me faut un partenaire juste devant moi, que je peux « accrocher » et rester à coté à son allure… j’ai encore des progrès à faire dans la gestion de ma course !

Je cours donc à bonne allure en tentant de me raccrocher à une coureuse mais elles vont vites ces V2 et V 3 !

Je suis sans ma bulle, comme dans beaucoup de course à enjeux, je suis très concentrée et vois à peine les supporters sur les côtés. Mais, ma petite famille et les collègues de l’Asphalte sont présents et encouragent !

Les derniers 600 mètres se font sur tapis rouge et on passe devant le podium à fond en essayant de sprinter et de gagner quelques secondes. Le chrono de la ligne d’arrivée est en visuel.

C’est difficile, c’est fort mais le franchissement de cette ligne d’arrivée sous les « bravo» de la famille et des amis Asphaltiens est un moment de pure joie.

Je ne peux que vous conseiller et vous inciter à courir un championnat de France car c’est une course incroyable du fait du niveau des participants toutes catégories confondues (des espoirs aux V4); Leur force et leur allure nous incitent à nous dépasser. 

Mais pas seulement car cette course était aussi et encore une fois, un moment de partage et d’amitié avec Olivier C. , Daniel.P., Didier L., Christian P. et Bhel M. qui s’est prolongé par un beau lendemain de tourisme entre amis dans un petit coin de paradis sur les côtes d’Armor!

Au final, un chrono de 46’13 (46’28 officiel sans tenir compte de la puce) en dépit d’une alimentation qui fut l’objet d’étonnements de la part de mes camarades de course (les ¾ d’une baguette, un chausson et un feuilleté aux pommes ingurgités juste avant le départ)…..

 

Course féminine

Edwige Trotin

373ème Féminine

En 46’28’’

Bhel Rolland-M

574ème

En 50’36’’

Course Master, l’Asphalte classée par équipe :  40ème.

Olivier Catrou

164ème

En 35’53’’

Didier Lobo

549ème

En 43’46’’

Daniel Perrin

572ème

En 44’46’’

Christian Pallandre

614ème

En 46’57’’

 

We are the Champions!

We are the Champions!

Published by Edwige Trottin
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 23:08

Au Plessis Trévise:

Grosse participation sous nos couleurs ce dimanche pour la dernière course dite Club avant les vacances d’été. Il y avait les licencié(e)s athlé-santés « re »motivés en semaine par un mail d’Anne LM et bien entendu les licenciés compétitions qui venaient d’abord pour le plaisir mais également à la recherche de points pour le challenge du VDM. Qui de mieux pour cela que notre  fer de lance Olivier Catrou, 1er au classement actuel du Challenge du VDM. Notons qu’il participait le bougre (ou le ouf), la veille aux France du 10km sur route en Bretagne en claquant un 35’53’’! En fin stratège, il avait calculé que sa présence devait lui rapporter un bon pactole même si ses jambes devaient lui être lourdes au départ. Beaucoup d’autres coureurs  « plus sérieux » au titre du Challenge VDM n’oseraient doubler les France et le 10 km du Plessis, n’est-ce pas ?     

L’USIPT, club organisateur avec qui l’Asphalte94 entretient d’excellentes relations depuis plusieurs années, nous a concocté une bien belle 20ème édition comme savent le faire les « petites » structures  spécifiques Hors Stade avec  le soutien de nombreux bénévoles et sponsors.

Lors de cette édition, en effet, tous les ingrédients étaient réunis pour le plaisir des coureurs à pieds. Ceux qui aiment fuir parfois  le côte « bling-bling » et les immenses foules des organisations à bizness des sociétés événementielles afin de retrouver les compétitions à taille humaine : l’Essence même de la CAP. Une vraie course où la logistique et les bénévoles sont hypers « huilés » et dans laquelle on respire l’amitié, la passion de la course Hors Stade et le sens de la «famille » pour la plus grande joie des grands et sans oublier des petits. Une phrase écrite sur le site de l’USIPT résumait parfaitement  tout :  «Plus qu'une course, les 10 km du Plessis-Trévise est une fête. »

Et la fête était complète malgré la météo humide des derniers jours qui n’a en rien gêné la participation de plus de 400 coureurs au départ du 5km, 10 km ou des nombreuses courses enfants. Mieux que ça, le soleil s’est même autorisé de biens belles et réchauffantes apparitions.

Retour sur l’évènement, après l’option soit d’un échauffement classique sur une partie du parcours ou soit celui plus endiablé et musical proposé par une jolie danseuse d’un partenaire, le départ du 10km et du 5km fut donné en commun sur la piste. Quelques secondes auparavant une joëlette avec une ravissante petite fille au nom d’Anaïs ouvrait la course sous les acclamations de tout le public.

Le parcours était composé d’un tour de piste, ensuite d’une partie sur l’asphalte dans un quartier pavillonnaire pour ensuite continuer dans le secteur le plus intéressant et le plus apprécié de l’ensemble des coureurs, le sous-bois en forêt. Superbe terrain rendu boueux et glissant à souhait par les pluies des derniers jours où chaque foulée à certains endroits nécessitait de véritable talent d’équilibriste afin de ne pas tomber au sol. Ces différentes portions constituaient une boucle de 5km avec une dernière partie et une arrivée au finish sur la piste du stade à réaliser donc 2 fois pour le 10km (pas besoin de poser l’addition).

Concernant ma course, exit le chrono (sans intérêt), une double satisfaction. La première, avoir pu tenir la foulée d’Olivier C. au-delà du 6km (exploit certainement rendu possible pour beaucoup à sa fatigue de son 10km de la veille) et la seconde, je finis quand même 1er plus vieux au scratch d’une course pour la première fois ( ?). Un phénomène bizarre et nouveau pour moi…

Mise à part cela, énorme satisfaction de voir de nouvelles têtes en compét. (clin d’œil aux athlé-santé) ainsi qu’autant de personnes du club montées en fonction de nos catégories sur les podiums que cela soit au niveau du championnat départemental du 10km route (le Plessis étant support au championnat VDM ) que pour le classement propre à la course. Les entraînements sur piste ou dans le Parc du Tremblay de l’année  y sont certainement pour beaucoup en plus de l’assiduité et la régularité. Cela rappellera aux anciens l’époque où l’Asphalte 94 effectuait certains hold-up sur les podiums.

Pour finir, je souhaite faire une dédicace à une personne ou plutôt transmettre une «  grande » pensée à notre jeune, sympathique et jolie sénior femme (la connaissant, elle va rougir…) qui va nous quitter prochainement, suite à sa mutation en Province (encore une pour notre tristesse !). Pour ceux/celles qui ne le savent pas encore Maria PERON portait nos couleurs pour la dernière fois. Mais auparavant, elle est devenue dimanche, championne départemental du VDM du 10 km sur route en catégorie sénior. Bravo Maria pour ton 1er  titre, ça l’ fait comme disent les d’jeuns ;-)

Au nom du Bureau de l’Asphalte 94, nous te souhaitons d’avance, une bonne installation dans ta nouvelle région. Beaucoup de chance et de bonheur dans ta nouvelle vie. Transmets-nous de tes nouvelles une fois installée là-bas et dernier petit conseil « Attention aux plaques d’égouts »

Philippe DELACROIX

           

Sur 10Km, 1er en 34’59’’,

La course servait de support au championnat départemental de 10km.

Olivier Catrou

8ème, 2ème MH1,

2ème départemental

En 37’54’’

Nazaire Leger

77ème, 12ème MH2

En 45’55’’

Philippe Delacroix

11ème, 3ème MH1,

3ème départemental

En 38’59’’

Guillaume Pensier

102ème, 12ème MH2

En 47’21’’

Laurent Cellier

17ème, 4ème MH1

En 39’49’’

Alain Waterschoot

113ème, 7ème MH3

En 48’14’’

Jérôme Glachant

26ème, 6ème MH1

En 40’38’’

Francis Taïeb

129ème, 26ème MH2

En 49’10’’

Laurent Matthieu

42ème, 5ème MH2

En 42’56’’

Elisabeth Oliveira

141ème, 6ème MF1, 3ème départementale

En 50’07’’

Isabelle Corneille

57ème, 3ème MF1, 2ème départementale

En 44’09’’

Philippe Simonet

145ème, 10ème MH3

En 50’24’’

Maria Péron

60ème, 1ère SF,

Championne dpt.

En 44’14’’

Filipe Rodrigues

190ème, 52ème MH1

En 53’19’’

Frédéric Coler

65ème, 2ème MH3,

2ème départemental

En 44’55’’

Nathalie Duterte

209ème, 9ème MF1

En 54’24’’

Jean-Noël Maria

68ème, 8ème MH2

En 45’04’’

Michel Robert

221ème, 42ème MH2

En 55’29’’

Fernand Gontier

71ème, 9ème MH2

En 45’35’’

Angela Rasinariu

248ème, 6ème MF2, 2ème départementale

En 58’54’’

 

Sur 5km, ceux qui répondaient à l’appel de Anne : plus c’est court, plus ça va vite.

Jean-Paul Nortain

18ème, 4ème MH2

En 21’54’’

Isabelle Morisson

54ème, 3ème MF1

En 32’48’’

Nadine Devigne

45ème, 1ère MF2

En 30’10’’

Karima Bendaoud

64ème, 6ème MF1

En 34’50’’

Pascal Page

46ème, 12ème MH2

En 30’15’’

Anne Lemouel

69ème, 6ème MF2

En 35’25’’

Muriel Podolak

49ème, 3ème MF2

En 32’03’’

Valérie Richard

70ème, 7ème VF2

En 35’25’’

Sylvie Barlier

51ème, 4ème MF2

En 32’14’’

 

 

 

 

L'album photo de l'organisateur: https://picasaweb.google.com/112050148320316131358/6298752795011011873?authkey=Gv1sRgCJuoltram4TtPQ&feat=email  

Valérie Vallon au km vertical de Samoens. 2 200m, 1000m de D+.

Valérie 69ème en 1h02’09’’ (2,12km/h)

1er en 35’02’’, soit 3,77km/h. ça laisse pensif!

Aux foulées du 12ème, Isabelle Franqueza, 62ème VF2, en 54’32’’.

Aux foulées royales de St Germain en Laye : 110ème Stéphane Decubber en 43’25’’,

Au trail du Pays de Sully (Yvelines), Jean-Benoît Buisson en 1h17’44’’. 10km, le sîte FFA ne parle pas du dénivelé…

Le phénomène running avec David Limousin dans les invités : https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-21-juin-2016  

Aurélia et ses cadettes

Aurélia et ses cadettes

Published by Philippe Delecroix
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 21:39

   MARATHON et AMITIES : «  Ca y est !! je suis avec Marie- Thérèse dans les STARTS !! derrière le sublime stade de 1912 de Stockholm et c’est parti pour 42,195 mètres !!

Il est 12h00 !! il fait très chaud, environ 21 degrés,  et sans le savoir, à l’issue de ce Marathon couru ensemble, une amitié va naître entre moi et Marie-Thérèse, une Française d’Amiens que j’ai connu la veille lors de la réunion de l’organisateur.

On vient de passer devant ce superbe stade et on espère bien y renter pour franchir la ligne. C’est la première fois que je cours un Marathon avec

quelqu’un, cela s’est décidé la veille car Marité dont le record personnel était à 3h39 souhaitait faire 3h30 mais avec la chaleur, on s’est mis d’accord pour 3h45 ; ce qui m’arrange car j’étais venu dans l’optique de faire un Marathon plaisir !! plutôt qu’une performance surtout que je reviens de blessure.

Du 1er au 8 kms, on est bien et voici la première difficulté à savoir le VASTENBRON ; un pont qui monte en continu sur 1 km de long et dont nous aurons un deuxième passage au 33 kms qui fera mal !! ; de ce pont, on a une vue magnifique sur la carte postale de Stockholm mais pour l’instant ça va, le parcours est magnifique, nous traversons plusieurs îles, le soleil cogne, je n’ai pas de casquette !! mais il y a des jets d’eau et l’on prend tous les ravitaillements. Nous passons le semi en 1h50 et les descentes et les montées à répétitions nous fatiguent les genoux et les guiboles !! Nous avons sur notre parcours des groupes de musique très sympa et nous sommes bien car  nous gérons bien la course surtout qu’on arrive au 33ème kms une deuxième fois sur ce pont mais dès que nous en terminons et que nous passons de la rive droite à la rive gauche alors nous sommes très heureux car d’une part, nous n’avons pas eu le fameux mur et que nous savons qu’il ne nous reste plus que 8 kms !! nous arrivons au 39ème et là le meneur d’allure du 3h45 nous dépasse, Marité me dit si tu veux y aller alors fais-le !! je lui réponds que nous allons franchir la ligne ensemble et que c’est çà le kiff !! Nous voici au 41kms, on sent que ça va être bon, on continue sur une ligne droite et l’on prend à gauche l’avenue STUREPLAN qui monte un peu et là à gauche deux cent mètres après on pénètre par l’entrée principale dans ce fameux stade et là on devient fou !! on a 300 mètres à faire sous les acclamations de la foule !! on a des frissons rien qu’en y repensant, du coup chose promise, chose due !!,  je prends la main de Marité et l’on franchit ensemble la ligne d’arrivée en 3h47’17’’ !! ; le chrono on s’en fout !! on a vécu de très belles émotions ensemble et on l’a fait !! car il n’était pas si facile et pas si roulant que ça avec ses montées et ses descentes !!

Après la médaille, le maillot de FINISHER, la photo avec notre temps tout de suite après l’arrivée, en plus du sac de ravitaillement, les bananes et l’eau, on nous a même offert des bières et des hot dogs ainsi qu’à nos conjoints !! et nous avons pu faire de belles photos tous ensemble ; çà aussi ce fût très sympa ici à Stockholm où on aura eu une météo splendide même si la chaleur est mon ennemi, on aura fait une belle course bien gérée et une nouvelle amitié est née !! Merci à toi Marité pour cette belle aventure !!

A ce jour, Marité et moi restons en contact et nous nous échangeons nos photos respectives. VIVE LE MARATHON ET VIVE L’AMITIE ET L’AVENTURE.   «

Published by Didier Jamoteau
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 21:03

Connaissez-vous le jeu du T-shirt ? On y joue en couple à l'Asphalte  tous les dimanches au Tremblay !

 Comment gagner ? C'est simple. Un couple d'asphaltiens doit se retrouver un dimanche en portant le même T-shirt d'une course passée, sans s'être concerté auparavant ! (Le T-shirt du club ne compte pas -- c'est trop facile !)

Ce dimanche, nous avons eu 3 couples vainqueurs :

Nicolas et Patrick (une merveilleuse complicité...)

Nicolas et Patrick (une merveilleuse complicité...)

Jean-Marc et Nathalie (ils vont bien ensemble, non ?)

Jean-Marc et Nathalie (ils vont bien ensemble, non ?)

Olivier et Didier (qu'ils sont beaux !)

Olivier et Didier (qu'ils sont beaux !)

Qui gagnera dimanche prochain ? Préparez-vous ! Mais pas de triche...

PS: Ce jeu s'apparente à un quizz mathématique assez amusant: si vous organisez une soirée, combien faut-il de convives pour qu'il y ait au moins une chance sur deux que deux d'entre eux aient leur anniversaire le même jour ? Réponse: 23 ! (voir par exemple https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_des_anniversaires )

La solution de facilité: 1 semaine après les 10km du Plessis-Trévise

La solution de facilité: 1 semaine après les 10km du Plessis-Trévise

10 Juillet: United colours of PCF sponsorisé par Orange (shoes)

10 Juillet: United colours of PCF sponsorisé par Orange (shoes)

Published by Nicolas Mercouroff
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 17:42
Daniel le maculé, Didier le repentant.

Daniel le maculé, Didier le repentant.

Pluies, inondations, chemins boueux et pendant ce temps-là le Challenge du Val-de-Marne continue !

A Marolles-en-Brie, localité magnifiquement située près du château de Grosbois les meilleurs coureurs de la région, et même ceux venus d’ailleurs, se sont assemblés pour un cinq kilomètres plébiscité par Pierre Koch et un quinze kilomètres nature à l’eau choisi par les autres asphaltiens présents.

Il fallait bien du courage pour se rendre à la ligne de départ, déjà noyée et plus encore pour courir dans une atmosphère agréable mais considérablement humide là où d’habitude quand c’est sec c’est déjà mouillé. Olivier Catrou défendant sa place de premier du Challenge tirait admirablement son dossard du lot en terminant dans les premiers précédant d’assez peu ma foi le président départemental Didier Lobo battu sur le fil du dernier kilomètre par Daniel Perrin tombé sans gravité. Tous les deux préparent activement le championnat de Franc du dix kilomètres à Saint-Brieuc-Langueux mais se sont déjà parfaitement acclimatés à une petite bruine bretonne tombant sur le parcours à marée haute.

Sur 15km. 1er en 55’23’’, 257 coureurs classés.

Olivier Catrou

6ème, 3ème M1H

En 57’36’’

Daniel Perrin

60ème, 2ème VH3

En 1h11’03’’

Jérôme Glachant

27ème, 8ème M1H

En 1h04’24’’

Didier Lobo

61ème, 3ème VH3

En 1h11’08’’

Jean-Noël Maria

48ème, 14ème VH2

En 1h09’41’’

 

 

 

Pierre Koch qui n’en est pas à son premier dossard avait choisi prudemment le cinq kilomètres et se sortait excellemment des multiples embûches du terrain qui n’avaient pas incité certains des concurrents d’en finir en marchant.

Sur 5km. 1er en 17’41’’, 94 coureurs classés.

Pierre Koch

85ème, 1er VH5

En 37’36’’

 

 

 

Notons une très nombreuse représentation féminine qui  a permis à cette course de plein – air et de grande – eau de réunir plusieurs centaines de participants et la présence de nombreux sympathisants du Relais Nature Asphalte du 23 octobre prochain car ils nous ont promis de venir sachant qu’Asphalte n’arrosera pas le Tremblay comme les organisateurs l’ont fait de leur magnifique terrain de jeu.

Published by Christian Pallandre
commenter cet article
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 22:30

Par Valérie Richard

Le trail de Saint-Cyr, dimanche 29 mai 2016, s'est très bien passé.

Nous étions 59 dont 51 coureurs. Il y en a eu pour tous les goûts : boue, dévers, rivières. ... Fous rires et  surtout jolie course, très bien organisée même la météo a été  sympa avec nous puisqu'il n'a plu que durant les trajets aller et retour. Elle nous a épargnés durant la course et le BBQ.

Voici le lien pour les quelques photos prises durant la récupération active d'après le repas.

A suivre...

Ce matin en allant au rer à pieds, il pleuvait, j'étais contente,  je devais être une des seules personnes ainsi et c'est étrange je regardais où je mettais les pieds,  j'avançais tête baissée 😊😊

Et le petit mot de l'organisateur : "Super sympa votre groupe un grand merci pour votre venue nous sommes des organisateurs comblés un peu épuisés après une nuit mouvementée place au rangement et après repos avant de penser à la prochaine édition. Xavier ".

Alors prête à recommencer et vous ??.....

 

Sur le 27km, 1er en 1h56’01’’ ; 83 coureurs classés :

Thierry Lardenois

12ème

En 2h14’54’’

Latifa Lépine

64ème

En 2h53’50’’

Luis Perez

13ème

En 2h15’31’’

Eric Raphenne

72ème

En 3h04’56’’

Ana Perez

49ème, 3ème F

En 2h35’40’’

Nathalie Clara

77ème

En 3h08’51’’

Joaquim Araujo Goncalves

60ème

En 2h44’33’’

Guillaume Hernandez

78ème

En 3h23’42’’

Saïd Chachoua

63ème

En 2h47’44’’

 

 

 

Sur le 16km, 1er en 1h12’02’’, 223 coureurs classés :

Daniel Cossec

32ème

En 1h23’34’’

Chack-Sam Wong

147ème

En 1h44’57’’

Isabelle Corneille

36ème, 1ère F

En 1h23’58’’

Nathalie Duterte

159ème

En 1h47’35’’

Marc Fleureau

40ème

En 1h24’29’’

Anne Lemouel

167ème

En 1h48’13’’

Farid Baha

46ème

En 1h25’40’’

Nadine Devigne

169ème

En 1h48’35’’

Maria Péron

47ème

En 1h25’58’’

Sylvie Da Silva

188ème

En 1h53’47’’

Hervé Bihouée

54ème

En 1h26’43’’

Pascal Page

195ème

En 1h59’15’’

Fernand Gontier

74ème

En 1h29’36’’

Myriam Lardenois

204ème

En 2h02’34’’

Jean-Marc Richard

104ème

En 1h35’49’’

Denise Corbillon

211ème

En 2h05’41’’

Bhel Rolland-M

114ème

En 1h39’16’’

Daniel Corbillon

212ème

En 2h05’42’’

Gérard Omnès

119ème

En 1h40’00’’

Christian Lépine

213ème

En 2h06’56’’

Philippe Simonet

128ème

En 1h41’59’’

Elias Haddad

214ème

En 2h06’59’’

Francis Taïeb

129ème

En 1h42’02’’

Isabelle Morisson

220ème

En 2h16’38’’

Marie-Françoise Meunier

134ème

En 1h43’25’’

Muriel Podolak

221ème

En 2h16’39’’

François Pierrang

135ème

En 1h43’27’’

Nathalie de Roo

224ème

En 2h20’14’’

Filipe Rodrigues

140ème

En 1h44’34’’

 

 

 

Sur le 8km, 1er en 35’24’’, 170 coureurs classés :

Gérard Tissaire

61ème

En 49’44’’

Fabienne Debailleux

149ème

En 1h02’27’’

Michel Robert

64ème

En 50’40’’

Marie-Carmen Godfrain

152ème

En 1h03’04’’

Patrick Rolland M.

93ème

En 53’17’’

Sylvie Tissaire

153ème

En 1h03’13’’

Maria Pacheco

146ème

En 1h01’53’’

Valérie Richard

162ème

En 1h05’32’’

Eugénie Alves

147ème

En 1h01’58’’

Sylvie Genez

163ème

En 1h05’33’’

Sandrine Davin

148ème

En 1h02’24’’

 

 

 

 

L'album complet de Philippe Randier en suivant ce lien :

A défaut de volcans...

A défaut de volcans...

C’est la fête des mères et aujourd’hui donc ça va être ma fête !

C’est le trail idéal : Dénivelé 2500 cm avec 4 passages aquatiques, un soupçon de boue et seulement 8 féminines sur le 27 km !!!

Aujourd’hui le podium est pour moi …

. C’est mon seul objectif et dans le car qui nous mène dans le Loiret, je me concentre en fermant les yeux et je m’imagine revenant avec la coupe ! (en fait j’essaie simplement de récupérer quelques minutes de sommeil en retard mais le 3ème âge au fond est déchainé et il est impossible de roupiller tranquille !)

. A peine arrivés, nous partons nous mettre en tenue et pause photos (pour le tee-shirt immaculé Blanc de l’Asphalte c’est mieux avant !!).

Top départ, je pars très très vite tel Chamois d’Or sur les crêtes (au fond à gauche …tranquilou m’a dit la coach ! plus tranquille que ça tu meurs ….)

Les grosses difficultés sont concentrées sur le premier tiers que je cours sans voir passer les km (c’est pas vrai il y a des bornes kilométriques partout comme sur le marathon de Sénart !!).

Premier passage de la rivière « Dhuis » sans aucun problème (je hurle parce que si ça continue je vais devoir nager !).

Un peu de boue et quelques bornes supplémentaires voici le deuxième passage aqua-thalasso thérapeutique et j’ai de la flotte jusqu’au 2/3 de mon corps (je vous laisse imaginer !).

J’ai dit que c’est la fête des mères pas un baptême !!

Arrivée peu avant les 10 bornes c’est le QUAC … je bifurque à droite en voulant suivre Eric (si ça continue tu vas courir seul au Sancy toi !!!) mais sommes avertis de notre erreur et retrouvons le bon chemin !

C’est pas grave, juste une minute ou deux de perdues… rien ne m’empêchera de monter sur la boîte !

Je continue en me roulant dans la boue, c’est bon pour ma peau (je m’éclate au sol les deux mollets enserrés par les mâchoires appelées CRAMPES ! et salis mon beau polo blanc.

Je continue envers et contre tous ces éléments déchainés de la Terre et vois à peine les châteaux que nous traversons ! Au 3ème ravito, je demande mon classement, tout va bien, aucune féminine devant (et presque plus personne derrière non plus !). Eric me rejoint. On est au coude à coude et restons concentrés sur la course ! pas question que je lâche prise (en fait si parce que je vais pleurer de fatigue derrière un buisson).

Dernier passage dans l’eau et je sais que l’arrivée est proche…. C’est gagné j’ai réussi ! Le podium est pour moi !

DERNIERE DES 27 KM ! j’men moque j’en ai plein la cave des coupes (ha flute c’est vrai j’ai pas de cave !!!)

Bilan :

• Super course, bon barbecue et temps plus que clément pour ce dimanche.

• Eric m’accueille au repas avec un verre de rouge (sans rancune on ira courir finalement ensemble au Sancy !)

• Petite promenade éducative post repas avec les copines et les copains ….super sympa !

• Retour en car (P***** c’est encore pire qu’à l’aller !!! mais pourquoi j’ai oublié mes boules quies ???)

Nathalie Clara

Beau bébé avant le bain. Que du bonheur!

Beau bébé avant le bain. Que du bonheur!

Pour notre sortie club 2016, direction le Loiret pour une journée très réussie, merci Valérie pour l'organisation, le timing et le choix de la manifestation sportive, un trail avec 3 distances, un luxe...

Très belle épreuve en Sologne sous une météorologie clémente, ouf.... avant de faire plouf par la suite (pluie toute la nuit précédente) avec une équipe organisatrice bien rodée pour cette 5ème édition.

Quelle que soit la distance choisie, un parcours qui fait aimer le trail aussi bien pour les confirmés tout comme les débutants.

Ayant choisi le 27 km, j'ai pu découvrir un parcours plaisant, très technique sans dénivelé, 100 % nature, sans route, composé de sous-bois et de carrières avec des passages fréquents et délicats à négocier dans des rivières (avec beaucoup d'eau), et ses cordes sur des tronçons très très boueux (ou l'on pouvait perdre ses chaussures!!) et puis des tronçons plus roulants notamment lorsque nous traversions les parcs fleuris et arborés des châteaux.

Découvrir la Sologne tout en pratiquant sa passion, avec comme bonus des douches bien chaudes et une récupération après course autour d'un barbecue très convivial, vraiment que du bonheur...... Vivement l'année prochaine!!!

Eric Raphenne

Egalement ce Week-end :

Par Guillaume Pensier : Ce samedi après-midi,  j'ai profité d'un bref séjour en Lozère pour courir les foulées de Saint Chely d'Apcher aux confins de la Margeride et de l'Aubrac, région connue pour la rigueur de son hiver mais ou le thermomètre affichait pourtant 25°.

Toutes les conditions étaient réunies pour une piètre performance : repas de midi trop copieux avec charcuterie, temps lourd et orageux, raidillons redoutables...

Bilan : 1h05 pour 12km soit 126ème sur 207 et 28ème V2 sur 37, ce qui ne m'a pas empêché de gagner....un saucisson et une bouteille d'eau de Quézac. Sans doute épuisé par l'effort, j'ai déclaré forfait pour la suite des réjouissances : apéritif, aligot et bal avec orchestre, si besoin dortoir offert dans le gymnase. En Margeride, les organisateurs doivent se donner du mal pour attirer les coureurs.

Paris – St Germain en Laye, la course : 20km pour Frédéric Pichon, 1h55’36’’, 1278ème.

10km de l’équipe :

Nicolas Kwong Cheong

1040ème, 154ème VH1

En 41’32’’

Jean-Benoît Buisson

13459ème, 776ème VH2

En 1h02’27’’

Isabelle Franqueza

8818ème, 60ème VF2

En 53’57’’

Michèle Toubiana

12214ème, 201ème VF2

En 1h04’44’’

Raid du Tremblay

Dimanche 19 Juin, Christian Cannou nous propose le « raid du Tremblay » : épreuve composite sur ½ journée intégrant course d’orientation, tir à l’arc, VTT et course à pied. Pour en savoir plus : www.parc-tremblay.fr.

Published by Valérie, Nathalie, Philippe, Eric
commenter cet article