Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 22:06

Par Jean-Michel Corty :

Bien qu'inscrit avec mon numéro de Licence et également de Club, j'ai couru ce beau dimanche ensoleillé sous les couleurs Mauve de l'Association Laurette Fugain, qui lutte contre la leucémie. C'est également en Mauve que je vais courir le Marathon de Paris, le 03/04, en compagnie de 20 autres coureurs de mon entreprise (Malakoff Mederic-Groupe de protection sociale) Les Foulées de Vincennes couru en 49mn parmi un flot de participants, dont Papy Koch, était donc un entraînement à 6 semaines de l'échéance. Promis, aux Foulées de Charenton, je porte le maillot étendard de l'Asphalte. Daniel C pris en flagrant délit lui aussi (vu en rouge..) sera t'il lui aussi au rendez-vous?

10km de Vincennes

Par Olivier Catrou : Citius !

Vincennes, c’était pour moi une découverte, une étape entre les régionaux et les LIFA, un peu de « billard » dans un océan de boue. De toutes façons j’avais prévu de guider mon ami Martin sous les 40’, bref de gérer un 39’, étant finalement seul, je me dis que je vais gérer - donc pas de stress, pas de pression, une course de plus pour le challenge.

Peut-être finalement la meilleure manière d’approcher la course…

Pourtant, 3 heures de Kizomba, Salsa et Bachata la veille, peu de sommeil, le genou douloureux, un sas qui me relègue et m’oblige à zigzaguer un peu au départ, rien d’engageant pour un bon chrono. Et pourtant…

Marrant le départ, deux colonnes, les pairs et les impairs, qui se rejoignent au bout de l’esplanade. Histoire de montrer que c’est les impairs qui courent, qui courent … le plus vite (à moins que ce ne soit les pairs Daniel ?).

Et puis il y a plein de monde, on se laisse enivrer. Passage au 1er km en 3’30, pas mal compte-tenu des 5 secondes perdues au départ et des zigzags. Je me sens étonnamment bien. Normalement, après le premier kilo, on freine, sauf que là on s’enivre toujours 6’58 au 2, et cela continue encore et encore. Je laisse un peu filer au 7ème, je suis déjà en avance de 25 secondes sur mon record 10 km de l’ère asphaltienne, je ne veux pas exploser, mais l’encouragement amical de Gégé sur le bord de la route au 8ème et tout est relancé. L’arrivée est proche, je me sens toujours bien. Je franchis la ligne – je crois voir 34’49, soit 51 secondes de moins que mon meilleur chrono 2015. Je n’y crois pas. Le temps officiel confirme 34’52 (34’47 en réel). D’agonisant à l’arrivée des régionaux de cross la semaine passée, je me retrouve en pleine forme devant le château avec un chrono bien sympa en poche.

Bilan : un parcours roulant et plutôt agréable, une équipe de 4 courageux asphaltiens, avec des chronos très encourageants pour Daniel et Jean-Michel, et une mention particulière pour l’inoxydable Papy, toujours présent sur l’asphalte mais aussi pour encourager, toujours au bout, toujours en forme. Une leçon de volonté et de persévérance. Chapeau bas.

Alors le secret de la vitesse ?

•              l’alimentation bio,

•              la kizomba,

•              le parcours roulant (cela aide aussi),

•              ou plutôt un entrainement cross de l’hiver, qui rend chaque foulée sur le bitume si étonnamment facile ?

A méditer pour ceux qui fuient les pointes (de vitesse ?)

Course élite

Olivier Catrou 93ème, 19ème MH1 En 34’52’’

Daniel Cossec 1064ème, 102ème MH2 En 42’32’’

Course populaire

Jean-Michel Corty 905ème, 111ème VH2 En 49’23’’

Pierre Koch 3637ème, 3ème VH5 En 1h11’58’’

 

Published by Par Jean-Michel Corty et Olivier Catrou
commenter cet article
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 22:34

Que des courageuses et courageux venus en nombre pour défendre les couleurs de l’Asphalte. Si nombreux que nous avons gagné le challenge du nombre.  Pas de trombe d’eau ni de coup de vent violent pour nous accompagner mais une pluie fine qui imprègne bien. Heureusement beaucoup d’entre nous avait prévu le change intégral dans la perspective de monter sur le podium pour la remise des clefs de la belle auto. Peine perdu pour nous et les 2 premiers appelés qui ont sans doute préférés se sécher à la maison.

Bravo à Marie-Francoise qui décroche son 1er podium en V3F. Les flashs ont crépités. Photo mémorable à insérer sur le site. Merci au mari d’Edwige.

Pour les amoureux des comparatifs, ils auront la possibilité de vérifier cette année lors de la prochaine édition s’ils sont en meilleure forme en début d’année ou fin d’année. Sauf si le parcours est légèrement modifié comme cette fois-ci.

Sur 10km :

Bernard Pironnet

65ème, 6ème MH2

En 38’33’’

Saïd Chachoua

589ème, 28ème MH3

En 50’12’’

David Bedel

99ème, 55ème SH

En 39’53’’

Francis Taïeb

590ème, 129ème MH2

En 50’13’’

Arnaud Marie

213ème, 64ème MH1

En 43’01’’

Michèle Pironnet

591ème, 15ème MF2

En 50’13’’

Daniel Cossec

237ème, 44ème MH2

En 43’32’’

Philippe Doublet

625ème, 31ème MH3

En 51’01’’

Jean-Paul Nortain

240ème, 45ème MH2

En 43’37’’

Patrick Rolland M.

677ème, 145ème MH2

En 51’45’’

Guillaume Pensier

263ème, 54ème MH2

En 44’08’’

Marie-Françoise Meunier

683ème, 2ème MF3

En 51’52’’

Nicolas Mercouroff

275ème, 57ème MH2

En 44’22’’

Angela Rasinariu

909ème, 43ème MF2

En 56’12’’

Daniel Perrin

283ème, 9ème MH3

En 44’26’’

Maria Pacheco

1056ème, 58ème MF2

En 59’37’’

Hervé Bihouée

308ème, 66ème MH2

En 44’58’’

Eugénie Alves

1058ème, 86ème MF1

En 59’40’’

Guillaume Hernandez

350ème, 122ème SH

En 45’48’’

Pascal Page

1073ème, 212ème MH2

En 59’55’’

Florian Germond

352ème, 123ème SH

En 45’50’’

Sylvie Barlier

1089ème, 62ème MF2

En 1h00’19’’

Aneth Landais

373ème, 7ème MF2

En 46’15’’

Sandrine Davin

1103ème, 94ème MF1

En 1h00’42’’

Faycal Balit

417ème, 88èmeMH2

En 46’49’’

Nadine Devigne

1109ème, 67ème MF2

En 1h00’51’’

José Lavrador

431ème, 96ème MH2

En 47’05’’

Muriel Podolak

1110ème, 68ème MF2

En 1h00’51’’

Edwige Trotin

443ème, 13ème MF1

En 47’12’’

Marie-Claude Loigerot

1112ème, 69ème MF2

En 1h00’52’’

Alain Waterschoot

452ème, 20ème MH3

En 47’19’’

Sandra Baudot

1181ème, 104ème MF1

En 1h03’24’’

Elisabeth Oliveira

497ème, 17ème MF1

En 48’14’’

Bernard Brient

1267ème, 15ème MH4

En 1h06’21’’

Frédéric Coler

498ème, 22ème MH3

En 48’14’’

Monia Arjouni

1359ème, 137ème MF1

En 1h14’49’’

Laurent Fontaine

548ème, 155ème MH1

En 49’18’’

Pierre Koch

1362ème, 2ème MH5

En 1h15’45’’

Ne pas oublier Benoit qui sur le 5 km a accompagné Madame pour une sortie familiale.

Sur 5km

Eric Raphenne

73ème, 5ème MH3

En 25’02’’

Benoît Etié

135ème, 20ème MH1

En 29’11’’

 

A retenir aussi que pour la dernière fois la course de Thiais était qualificative pour les 10km France. Cette possibilité, que ne concerne qu’un public restreint parmi nous, n’est plus d’actualité. La somme demandée par la FFA est devenue trop importante. 

A l'Asphalte, on est pas en sucre!

A l'Asphalte, on est pas en sucre!

Les photos de Jean-Pierre, le mari d'Edwige sous le lien suivant: https://www.dropbox.com/sh/6gv88pzfvljmajc/AABcvH3iLpHbPKavEYc3zefMa?oref=e&n=273070780

Published by Daniel Cossec
commenter cet article
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 21:04

Les rescapés vous saluent. Nous avons rendez-vous sur l’hippodrome du grand parquet, en forêt de Fontainebleau. Si le ciel n’avait pas été si gris, l’air si humide, froid aussi mais bon, on a vu pire, le parcours dans la pinède aurait presque été méditerranéen. 13h35. Les filles s’élancent pour un peu plus de 6km, une petite boucle et une grande boucle. Nos filles sont 4 sur la ligne. L’allure tient plus de celle des courses de demi-fond que des courses sur routes. Départ vite, vite, toujours plus vite, toujours relancer…Maria P., victime d’un mal au dos, de la pression, d’un BON départ, craque après 10 minutes. Tu as tenté, c’est une victoire sur toi-même Maria. La ligne passée, Isabelle est aux anges. Qualifiée pour les LIFA à Chamarande le 14 Février. Prélude aux championnats de France. Tous avec elle !

Distance 6 160m, course Seniors, Espoirs, Vétérans Femmes , 1ère en 21’53’’.

 

  • Isabelle Corneille            77ème, qi           En 27’20’’
  • Nathalie Duterte            172ème               En 31’40’’
  • Bhel Rolland-M             146ème                En 30’16’’

 

Isabelle en pleine concentration

Isabelle en pleine concentration

14h05, c’est le tour des vétérans. 10,560km sur le papier, un peu plus au GPS à l’arrivée. Arsouille sur une moyenne boucle et deux grandes. Ça part vite, mais peut-on attendre autre chose lors d’un championnat régional ?

Olivier Catrou, pas encore remis de sa Sagittaire la semaine dernière, assure sa qualification pour les LIFA.

Derrière, l’ordre des Asphaltiens change au fur et à mesure de la course. Philippe, puis Laurent assurent la 2nde place du club. JM, puis Jérôme pour les 3ème et 4ème places. En fin de compte, derrière Olivier et Laurent tous deux qualifiés pour les Championnats d’île de France, nous sommes 4 dans un mouchoir de poche, à vue les uns des autres.

Distance 10 560m, Course Master Hommes, 1er en 36’12’’. L’équipe se classe 18ème sur 4 hommes.

Olivier Catrou

52ème, qi

En 40’53’’

Jean-Michel Objois

166ème

En 45’04’’

Laurent Cellier

106ème, qi

En 42’38’’

Philippe Le Gac

175ème

En 45’32’’

Jérôme Glachant

145ème

En 44’25’’

Thierry Lardenois

182ème

En 45’50’’

Le team "Asphalte super cross" masculin. Manquants: Olivier Catrou et Laurent Cellier

Le team "Asphalte super cross" masculin. Manquants: Olivier Catrou et Laurent Cellier

 

15h00, même parcours déjà bien usé pour les seniors. Soit dit en passant, à part les flaques sur l’hippodrome et quelques mètres de bourbiers  à proximité de celui-ci, le support est sableux et peu glissant. Un cross jouable en running.

Christophe part vite, très vite. La course est longue et rapidement, Christophe se retrouve un peu esseulé, obligé de gérer pour limiter les dégâts.

Distance 10 560m, Course Espoir Senior Hommes, 1er en 34’19’’

Christophe Lévy

152ème

En 42’30’’

 

 

 

 

Le team "Asphalte super cross" féminin

Le team "Asphalte super cross" féminin

Published by Jean-Michel O.
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 21:06

Ci-joint le classement des contre la montre de 2005 à 2016.

Vous y retrouvez tous vos chronos, éventuellement corrigés si la distance a changé. Classement dans l'ordre sur les 11 éditions.

Surprenez-vous!

Le tableau des contre la montre

27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 10:53
Thoiry 2015... les photos de Philippe R.

Asphaltien de coeur mais médiocre coureur, je prends beaucoup de plaisir
à vous "tirer le portrait" en plein effort.
Il est plus difficile, ensuite, de traiter tous les fichiers (plus de
1000 pour la seule course de Thoiry) ainsi obtenus.
Mais voici enfin, pour ceux qui le souhaiteraient, celles qui m'ont paru
les plus sympas.
Elles sont réduites pour mieux voyager sur internet.
N'hésitez pas à me demander les fichiers natifs, je vous les donnerai
par le moyen que vous voudrez (mail ou CD-Rom ou clé USB...).
Philippe Randier

Thoiry 2015... les photos de Philippe R.
Published by Philippe Randier
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 21:13

L'Asphalte était bien représentée ce matin à la Sagittaire à Sucy : mini-trail ou maxi-cross de 22 km avec un passage revigorant en rivière et beaucoup de boue.

Un parcours très agréable, une organisation impeccable et une ambiance chaleureuse : que demander de plus ? Le refaire l'année prochaine.

(Fabulous) Olivier C. a brillé. Il était déjà douché lorsque je suis arrivé, à tel point qu'un doute subsiste sur sa participation réelle à la course. Fabrice a bien couru en accompagnant un ami aveugle Martin. Compte tenu des flaques et obstacles, Fabrice s'est tellement démené à l'oral pour guider Martin, qu'il n'arrivait plus à parler... Nathalie C. a encore prouvé sa grande régularité cette fois dans la boue, une semaine après ses exploits dans la neige. Bravo à elle !

Merci à Dodo pour ses encouragements et attentions.

               Jérôme Glachant

Distance 21-22km, 1er en 1h25’38’’, 324coureurs classés :

Olivier Catrou

9ème, 4ème MH1

En 1h30’51’’

Fabrice Tartaglia

121ème, 58ème MH1

En 1h54’15’’

Jérôme Glachant

40ème, 20ème MH1

En 1h39’47’’

Nathalie Clara

236ème, 15ème MF1

En 2h12’30’’

 

Olivier Catrou, 3ème VH1 du championnat départemental de Trail

Olivier Catrou, 3ème VH1 du championnat départemental de Trail

Published by Jérôme Glachant
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 18:07

Le 17 Janvier, 10km de Paris 14ème. Des nouvelles de Pierre Koch…ce mardi !

Vainqueur en 30’49’’, 1904 coureurs classés.

Guillaume Pensier

571ème, 57ème VH2

En 44’12’’

Pierre Koch

1892ème, 1er VH5

En 1h17’34’’

 

Published by Jean-Michel O.
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 21:50

Un rendez-vous qui ne ressemble à aucun autre. La tente est dressée, la plaine qui nous est si familière fourmille en ce dimanche 10 Janvier de coureurs de toutes les origines, de tous les coins du département. Matin 10 h., course « Masters ». Le rendez-vous du plus grand nombre d’athlètes du club. Une petite boucle, une moyenne, deux grandes. Cela nous permet de passer le long du stade où un entraînement habituel se déroule. Ici où le long du parcours, ceux qui sont venus nous encourager sont nombreux. Rendrons nous leur la pareille sur les deux courses de l’après-midi auxquelles nous participerons ?

Sur cette course, l’  « arsouille » est de rigueur… L’important, c’est le classement par rapport aux autres clubs, mais le challenge interne est une affaire personnelle pour bon nombre de coureurs. Jérôme G. passe devant votre narrateur au début de la moyenne boucle, impossible de lui coller. Les deux compères Thierry L. et Philippe LG restent à quelques encablures, je résiste…

Daniel C. : que suis-je venu faire dans cette galère…Mais non Daniel, les cross, c’est la genèse, accroche toi…

Fabrice T. : J’ai bien essayé de m’accrocher au début de la course, mais la distance a eu raison de mes efforts et j’ai perdu du terrain sur les grandes boucles.

Mouloud est content de terminer, bien classé d’ailleurs, ce qui efface les mauvais souvenirs de 2015.

Olivier C., pourtant endurci par les entraînements courts et les rythmes rapides, déjà retenu lors du cross court de Sucy, laisse 5 places s’échapper dans la dernière grande boucle.

 

L’organisation ne classe malheureusement pas les athlètes non licenciés compétition, d’autre part non sélectionnables pour les championnats régionaux.

Chez les Masters, distance officielle 9,100km. 1er en 30’11’’, 145 coureurs classés. 1ère équipe Asphalte 5ème derrière Créteil (x2), Ivry, St Maur.

Olivier Catrou

23ème, qi

En 34’21’’

Carl Allain

90ème

En 40’08’’

Philippe Delacroix

27ème, qi

En 35’14’’

Frédéric Coler

96ème

En 40’40’’

Mouloud Ikhaddalene

31ème, qi

En 35’33’’

Olivier Stora

114ème

En 42’53’’

Laurent Cellier

39ème, qi

En 36’03’’

Guillaume Pensier

115ème

En 43’02’’

Bernard Pironnet

 

En 36’15’’

Daniel Corbillon

118ème

En 43’19’’

Jérôme Glachant

 42ème, qi

En 36’34’’

Didier Lobo

120ème

En 43’55’’

Jean-Michel Objois

46ème, qi

En 36’47’’

Faycal Balit

 

En 44’46’’

Thierry Lardenois

53ème, qi

En 36’59’’

Hervé Bihouée

126ème

En 45’38’’

Philippe Le Gac

62ème, qi

En 37’23’’

Gérard Omnès

 

En 45’58’’

Jean-Paul Nortain

 

En 39’09’’

Philippe Simonet

132ème

En 46’38’’

Fabrice Tartaglia

87ème, qi

En 39’35’’

Joaquim De Araujo Goncalves

139ème

En 49’21’’

L'équipe Master prête au départ

L'équipe Master prête au départ

Chez les filles, distance officielle 4,700km. La course comprend les catégories Espoir, Senior, Masters. 1ère en 19’09’’. 1ère équipe Asphalte classée 7ème derrière Joinville, Villejuif, Charenton, Vincennes, Nogent, Créteil.

Maria Peron

11ème SF, qi

En 22’01’’

Elisabeth Oliveira

22ème MF, qi

En 24’44’’

Isabelle Corneille

9ème MF, qi.

En 22’27’’

Nathalie Duterte

27ème MF, qi

En 25’59’’

Bhel Rolland-M

20ème MF, qi

En 24’11’’

Michèle Pironnet

 

En 26’03’’

Maria, Isabelle, Elisabeth et Nathalie, déjà qualifiées pour le cross court, auront le choix entre les deux épreuves lors des championnats régionaux.

Les filles avant le départ (manque Elisabeth, sérieuse à l'échauffement)

Les filles avant le départ (manque Elisabeth, sérieuse à l'échauffement)

Les Seniors bénéficient du même parcours que les Masters, avec en plus la joie de profiter des labours laissés par les épreuves précédentes.

1er en 29’22’’, 111 coureurs classés. Par équipe…17ème ! ça va vite devant…

Christophe Lévy

46ème, qi

En 35’24’’

Stéphane Decubber

98ème

En 41’18’’

Eric Dehais

62ème, qi

En 36’18’’

Guillaume Hernandez

 

En 45’00

David Bedel

94ème

En 40’20’’

 

 

 

Notons le résultat prometteur de notre nouvel adhérent Eric Dehais.

Les photos de Bhel derrière le lien suivant :

https://plus.google.com/102697878542452450512?cfem=1#102697878542452450512/posts?cfem=1

Celles de Sylvaine et Didier Lobo

https://picasaweb.google.com/111400090003628054503/DepartementauxDeCross2016?authuser=0&authkey=Gv1sRgCIP5w_6oq7akSw&feat=directlink

Et celles de Philippe Randier l'après-midi

https://www.dropbox.com/sh/n0fy9a947tmqz5a/AACq0LapONvX-ctYTqI2GK0La?dl=0

Published by Jean-Michel O.
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 17:02

Les dates à ne pas manquer pour les coureurs férus de qualification

 

Cross-Country

Le Mans (P-L)

06 Mars

Ekiden

Vendôme (CEN)

20 Mars

24 Heures

Brive (LIM)

05-06 Mai

Courses en Montagne

Saint-Priest (R-A/07)

29 Mai

10 km

Langueux (BRE)

18 Juin

Kilomètre Vertical

Manigod (R-A)

16 Juillet

Trail

Saint Martin Vésubie (C-A)

04 Septembre

Marathon

Tours (CEN)

18 Septembre

Semi-Marathon

Marcq-en-Barœul (NPC)

02 Octobre

100 km

Amiens  (PIC)

08 Octobre

Marche Nordique

Les Mureaux (I-F)

22 Octobre

Vous retrouvez également cette liste sur le calendrier Île de France des courses hors stade. Pour les épreuves qualificatives, il suffit de sélectionner les courses à label (départemental, régional, national...), de s'inscrire et...de se qualifier pour les Ekiden, 10km, Semi et Marathon.

Bonne saison à tous.

Published by Jean-Michel O.
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 17:15
Préparer un réveillon à l'HOTEL DU NORD
Préparer un réveillon à l'HOTEL DU NORD

La lourde aiguille de l'horloge monumentale s'abat brutalement. Il est six heures trente à la Mairie de Saint-Mandé et nous sommes le 31 décembre en habits de coureurs.

Depuis des mois partant du bois de Vincennes nous partons très tôt courir pour être  heureux avant les autres. Après avoir parcouru les lieux les plus isolés, les plus sombres, les plus curieux du bois et du lac adjacent nous cherchons plus, la difficulté. A trois, Marianne, Fanette et Oscar* nous avons ce matin décidé d'aller vers l'Hôtel du Nord en passant par les Buttes Chaumont avant de revenir à Vincennes, via le Café Martin, petit estaminet du Paris de charme. Une petite vingtaine de kilomètres en tout, rien de grave à l'aune d'Asphalte mais pas si facile que cela.  Fin décembre la nuit étant encore bien longue il faut se fier à la reine de la Nuit pour s'y retrouver. C'est Marianne qui joue le rôle elle qui court tous les jours et connait Paris comme son premier dossard. Elle nous  donne le rythme et en glissant de la Porte de Vincennes vers les boulevards des Maréchaux la gloire de Davout et celle de Mortier sont les nôtres. La pente est dure rapidement, les conversations s'abrègent tandis que nous grimpons vers le métro Télégraphe et la Place des Fêtes. Sans passer par les ruelles de Belleville, la rue du Transvaal et le parc de Belleville nous atteignons le parc des Buttes-Chaumont. Fanette reprend des couleurs et ce n'est pas qu'elle se fatigue c'est parce que venant des montagnes où elle était la veille encore, elle a besoin de l'air des cimes. New York a Central Park, Paris a les Buttes Chaumont notre promenade autour du lac c'est un premier bonheur encaissé. Quelques marches plus tard arrivant place Stalingrad nous atteignons le canal Saint-Martin. Une folle descente sur les pavés , croisant les écluses et les ponts surélevés et nous arrivons au fameux hôtel à l'atmosphère si connue. Depuis 1938 il n'a guère changé, Arletty et Jouvet rôdent dans nos mémoires et nous nous arrêtons juste un temps pour la photo.

Il faut penser à revenir mais revient - on jamais d'une telle sortie ? Le boulevard Richard Lenoir nous évoque Madame Maigret, en attente de son mari, et nous ramène, toujours en pente ascendante vers la place Gambetta et le café Martin.

Préparer un réveillon à l'HOTEL DU NORD

C'est quelque chose que cet établissement où l'hôtesse nous accueille en nous trouvant bien hardis de commencer ainsi la journée de la Saint Sylvestre. Photos et rephotos car il faut bien refaire le monde lorsque le carrelage est d'origine et que les chaises d'époque remplacent le long ruban de route. Nous perdons Marianne  qui s'arrête là pour le moment et après avoir décidé de revenir à notre point de départ nous avons le rare privilège, à deux, de descendre trois kilomètres  plus bas vers le Lycée Hélène Boucher. L'arrivée chez Saint-Mandez enfin, pauvre abbé d'origine bretonne qui ne pouvait savoir que l'on viendrait troubler son repos aussi longtemps après est comme une assomption.

Il y a des moments où le plaisir est si vif qu'on doit le cacher faute d'avoir à le partager mais si quelque asphaltien (nne) veut nous rejoindre ainsi tôt le matin sa candidature sera examinée avec bienveillance.

 

* l'histoire est vraie de la première à la dernière foulée même si les prénoms ont été modifiés. Raymond, Anatole et Cecilia ne sont pas oubliés, loin du yeux et près du cœur.

Published by Christian Pallandre
commenter cet article