Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 21:32

Merci à tous pour m'avoir fait l'honneur de me nominer pour le très prestigieux boulet d'or 2016 ! Bien sûr je n'avais aucune chance face aux redoutables Michel, Philippe, et surtout Gérard qui mérite amplement la distinction cette année. Je dirai donc juste: j'essaierai de faire mieux en 2017 pour moi aussi peut-être remporter ce boulet d'or -- et avoir le droit le l'arborer tout au long de l'année 2018 !

Pour les étourdis, la raison pour laquelle j'ai été nominé était pour avoir été le modeste inventeur du "jeu du T-shirt". Celui-ci consiste simplement à repérer (et immortaliser) les couples improbables formés chaque dimanche lorsque deux asphaltiens se présentent au Parc du Tremblay en arborant (involontairement et donc sans concertation préalable) le même T-shirt de course.

Vous trouverez ci-dessous un rappel de quelques un des participants en 2016: notre "hall of fame" du jeu du T-shirt !

Alors, à vos T-shirts !

Couple n°1: Nicolas et Patrick. Votez!

Couple n°1: Nicolas et Patrick. Votez!

Couple n°2: Jean-Marc et Nathalie. Votez!

Couple n°2: Jean-Marc et Nathalie. Votez!

Couple n°3: Olivier et Didier. Votez!

Couple n°3: Olivier et Didier. Votez!

Couple n°4: Elisa et Fred. Votez!

Couple n°4: Elisa et Fred. Votez!

Couple n°5: Nicolas et Pascal. Votez!

Couple n°5: Nicolas et Pascal. Votez!

Couple n°6: Edwige et Nicolas. Votez!

Couple n°6: Edwige et Nicolas. Votez!

Couple n°7: Nathalie et Nicolas. Votez!

Couple n°7: Nathalie et Nicolas. Votez!

Published by Nicolas Mercouroff
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 18:08

Que ceux qui se sont cru un temps tenir le haut de l’affiche redescendent de leur piédestal !

Avant de ruer sur vos grands chevaux et juger le temps affiché n’est pas celui affiché à votre poignet, notez bien qu’il manquait à la distance 340m.

Il reste encore une marche à franchir. J’ai la grande déception de vous annoncer que le record de l’épreuve tient encore pour 1’25’’. (Il arrête de radoter le vieux!)

L’édition 2017 a été un grand cru avec beaucoup de nouveaux qui, nous l’espérons, ont apprécié cette organisation.

Félicitation à Mimi, seule à avoir participé aux 13 dernières éditions. Suivie de près par Frédéric Coler, Isabelle Corneille, André Maugan et Pierre Koch (12 éditions).

C’est ici :

15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 20:59

Alerte orange !

Ce matin, l’accès au stade est risqué, ses abords sont périlleux, et il est impraticable.

Verglas persistant, la piste est devenue une patinoire, mais on en a vu d’autres. Certains se rappellent qu’on avait même balayé le Jazy.

Un itinéraire de déviation se met en place. On fera le 1er tour de stade par l’extérieur, et les participants seront privés des 400 derniers mètres où ils pouvaient pourtant compter sur les encouragements d’un public nombreux, puisque soit en attente de départ soit en récupération de l’effort accompli. Les participants frileux le week-end dernier auront droit à un « p’tit bout d’cross », ah Ah !

1er départ donnée, Mouloud la fusée décolle, ensuite tout va très vite.

Un départ toutes les 30s., un tour de stade un tour du parc par l’ouest et retour à la case départ.

On n’a perdu personne. Ouf !

Cette année, la tête d’affiche est renouvelée. Content que quelques nouveaux venus viennent coiffer au poteau les (plus) anciens révolus à l’exercice.

Dans quelques jours, les chiffres seront insérés dans le tableau global avec distance corrigée de 3,410m à 3,750 par un facteur de +10% sur ce chrono. Ce sera un nouveau bras de fer.

1er

Guillaume Briffault 

En 12’39’’

20ème

Farid Baha

En 15’11’’

39ème

Marie-Françoise Meunier

En 17’10’’

2ème

Boris Leguy

En 12’50’’

21ème

Valérie Vallon

En 15’12’’

40ème

Saïd Chachoua

En 17’15’’

3ème

Mouloud Ikhaddalene

En 12’57’’

22ème

Nazaire Leger

En 15’13’’

41ème

Raoul Ripa

En 17’21’’

4ème

Philippe Delacroix

En 12’57’’

23ème

Nicolas Mercouroff

En 15’17’’

42ème

Nathalie Clara

En 17’37’’

5ème

Nicolas Buck

En 13’05’’

24ème

Daniel Perrin

En 15’25’’

43ème

Michel Robert

En 17’46’’

6ème

Jean-Paul Nortain

En 13’18’’

25ème

Guillaume Hernandez

En 15’35’’

44ème

Patrick Rolland M.

En 17’47’’

7ème

Jean-Michel Objois

En 13’31’’

26ème

Laurent Fontaine

En 15’42’’

45ème

Virginie Leclert

En 17’59’’

8ème

Cédric Faucher

En 13’35’’

27ème

Guillaume Pensier

En 15’45’’

46ème

Michèle Pironnet

En 18’02’’

9ème

Philippe Le Gac

En 13’39’’

28ème

Alain Poteau

En 15’46’’

47ème

Isabelle Franqueza

En 18’15’’

10ème

Thierry Lardenois

En 13’41’’

29ème

Faycal Balit

En 15’49’’

48ème

Benoît Bourgoin

En 18’36’’

11ème

Thomas Ricetti

En 13’44’’

30ème

Didier Lobo

En 15’55’’

49ème

Angela Rasinariu

En 18’49’’

12ème

Carl Allain

En 14’08’’

31ème

Jean-Marc Richard

En 16’10’’

50ème

Sandrine Davin

En 19’12’’

13ème

Stéphane Decubber

En 14’16’’

32ème

Christian Pallandre

En 16’15’’

51ème

Isabelle Morisson

En 20’49’’

14ème

Philippe Hugault

En 14’21’’

33ème

Thomas Broussard

En 16’16’’

52ème

Valérie Richard

En 22’39’’

15ème

Arnaud Marie

En 14’57’’

34ème

Emmanuel Veillon

En 16’20’’

53ème

Sophie Lefèvre

En 23’13’’

16ème

Frédéric Coler

En 14’59’’

35ème

Francis Taieb

En 16’23’’

54ème

Bernard Brient

En 24’39’’

17ème

Jean-Noël Maria

En 15’00

36ème

Philippe Doublet

En 16’23’’

55ème

Rabah Boubekaeur

En 26’49’’

18ème

Isabelle Corneille

En 15’04’’

37ème

Elisabeth Oliveira

En 16’27’

56ème

Pierre Koch

En 27’20’’

19ème

Saïd Kerfoun

En 15’10’’

38ème

Philippe Simonet

En 17’03’’

 

 

 

Après les adultes, les enfants :

Joshua Decubber

1er, 7ans 1/2

Laurie Lefèvre

2ème, 6 ans ½

Raquel Hernandez

4ème, 2 ans ½

Elie Stora

1er , 9 ans

Alexandre Faucher

3ème, 2 ans ½

Selyan Kerfoun

5ème, 11 ans ½

Lina Ikhaddalene

1ère, 5 ans

Cynthia Kerfoun

3ème, 9 ans ½

Hughes Decubber

6ème, 10 ans ½

Laetitia Kerfoun

2ème, 14 ans ½

Pauline Lefèvre

3ème, 5 ans

 

 

Nathan Stora

2ème, 3 ans ½

Augustine Decubber

4ème, 5 ans

 

 

Après les enfants, les cancres :

Les nominés sont :

  1. Nicolas Mercouroff pour « le jeu du tee-shirt »
  2. Michel Robert pour la petite phrase de Nathalie Clara lors de la sortie club: « j’essaie simplement de récupérer quelques minutes de sommeil en retard mais le 3ème âge au fond est déchainé et il est impossible de roupiller tranquille ! »
  3. Gérard Omnès pour s’être perdu dans le parc de Sucy avant le départ du cross et avoir ainsi loupé le départ.
  4. Philippe Hugault pour avoir égaré le dossard de Farid Baha avant le départ de la 6000D, dossard qu’il avait retiré la veille.

Elu boulet d’or pour la saison 2016 par 4 voix contre 2/2/1 : Gérard Omnès pour avoir loupé le départ du cross de Sucy…

A porter pendant toutes les courses!

A porter pendant toutes les courses!

9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 19:13

A l’occasion du Cross départemental couru au parc du Tremblay le 8 janvier dernier il a été agréable de constater un nombre élevé de participants du club. Ceux-ci ont rejoint les rangs des athlètes dits de course à travers la campagne suivant l’appellation ancienne. Nous avons pu constater que celle-ci était autant utilisée que celle de cross-country en consultant certains numéros anciens d’ATHLETISME, l’organe officiel de la fédération française d’athlétisme dans les années 1934-1935. Notre attention a été attirée notamment sur les « conseils aux débutants » rubrique répartie sur plusieurs numéros d’hiver et remplie de suggestions précises. Elles étaient rédigées par des spécialistes et par conséquent fort lues.

Nous ne résistons pas au plaisir de vous en donner quelques extraits qui devraient encourager certains nouveaux (et pourquoi pas certains anciens) à s’aligner sur ces épreuves. Il est intéressant de voir ce qui a été dit il y a un peu plus de quatre-vingts ans et ce qui reste d’actualité. Une sorte de concordance des temps pour ainsi dire :

« Pratiqué en compétition le cross-country est un sport très rude aussi ne convient-il de s’y livrer de façon sérieuse qu’après s’y être préparé par la culture physique… Si la course à travers la campagne vous attire n’hésitez pas à vous faire inscrire dans un club. Vous serez étonné si vous avez de la qualité des progrès que vous y réaliserez. Une chose est absolument nécessaire : il faut avoir, ce qu’on appelle vulgairement « le cœur bien accroché ». Nous avons connu certains coureurs doués de grandes qualités qui n’ont jamais brillé au premier rang des épreuves de cross-country parce que justement ils manquaient de cœur. Sitôt que survenait une difficulté quelconque ou que la défaillance commençait à se faire sentir, ils lâchaient immédiatement et se faisaient battre par des coureurs qui ne possédaient certainement pas leurs moyens … l’Athlétisme, livraison du jeudi 27 décembre 1934)

« Le crossman doit apporter les plus grands soins à son équipement. Les chaussures à pointes doivent toujours être employées à moins évidemment que le terrain soit gelé, dans ce cas les souliers à semelles de caoutchouc dits « bains de mer » doivent être utilisés … Ne jamais oublier de mettre dans son sac une serviette éponge, un morceau de savon, quelques bandes de toile ou Velpeau pour le cas où on serait dans l’obligation de se bander les chevilles, des lacets de rechange, du talc, de la vaseline, un gant de crin, de la mine de plomb pour mettre sous les chaussures lorsque le terrain est très lourd et collant… Nous voyons encore des débutants faire usage de poignets de liège, certains coureurs ont pourtant la manie de serrer quelque chose dans les mains ceci est complètement inutile. C’est ainsi que Jacques Keyser, 13 fois champion de France prenait toujours un bouchon de papier journal dans chaque main… l’Athlétisme du jeudi 10 janvier 1935)

« Le matin prendre un déjeuner frugal, ne chargeant pas l’estomac et sortir immédiatement pour se rendre à son travail. Après chacun des repas accomplir une promenade ce qui facilite la digestion…Le jour de la course il faut prendre son repas au moins trois heures avant le départ... Il y a lieu d’établir un menu léger mais malgré tout substantiel : par exemple des œufs sur le plat, une côtelette grillée, purée de pommes de terre très légère, fruits cuits, confiture...Il faut se coucher tôt et se lever de même. Les distractions saines ne sont pas à éviter et de temps à autre on peut fréquenter le concert, le cinéma et le théâtre ce qui coupe la monotonie de l’entrainement… » (L’Athlétisme du mercredi 16 janvier 1935)

Published by Christian Pallandre
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 20:49
Le crossman craint le gel, qui émousse ses pointes. Il craint la pluie sur la ligne de départ quand elle vous trempe jusqu’aux os avant même d’être monté en effort.
Le crossman aime le matin frileux, humide, ensoleillé.
Le crossman a aimé les conditions ce matin, respecte le parcours plus exigeant.
Olivier, soucieux d’une blessure qui l’a empêché de s’entrainer ces derniers jours, et venu…chercher une qualif pour le 2nd tour, mène la danse. A ses pointes Guillaume B., rompu à l’exercice pour avoir participé à tous les cross du calendrier, menace.
Laurent. Mouloud est content de terminer sur ses deux pieds et à sa place dans le classement.
Jérôme a mangé du Topset. Rattrape Philippe, Thierry, Bernard…
Derrière mais pas loin, Fabrice accompagne Martin Baron, déficient visuel, maître du courage et de l’abnégation. Si tu cherches un club Martin, bienvenue à l’Asphalte94.
 
Bienvenue au jardin

Cross Master, 8 600m, vainqueur en 29’58’’, 145 athlètes licenciés compétition classés.

Equipe 1 Asphalte 94 classée 5ème derrière Ivry, Créteil, Joinville, la VGA, devant Charenton, Nogent, Villejuif, Chevilly-larue, Sucy, Maisons-Alfort, Bry, RSCC, Thiais, Vincennes, Alfortville…

Olivier Catrou

18ème

En 33’39’’

Carl Allain

88ème

En 39’07’’

Guillaume Briffault

22ème

En 33’48’’

Martin Baron

 

En 39’57’’

Laurent Cellier

23ème

En 34’21’’

Fabrice Tartaglia

99ème

En 39’57’’

Mouloud Ikhaddalene

28ème

En 34’43’’

Daniel Cossec

100ème

En 40’04’’

Jérôme Glachant

41ème

En 35’37’’

Frédéric Coler

106ème

En 40’42’’

Bernard Pironnet

43ème

En 35’41’’

Jean-Noël Maria

 

En 41’33’’

Thierry Lardenois

47ème

En 35’53’’

Guillaume Pensier

116ème

En 41’45’’

Jean-Michel Objois

50ème

En 36’11’’

Christian Pallandre

119ème

En 42’25’’

Philippe Le Gac

56ème

En 36’27’’

Alain Waterschoot

122ème

En 42’53’’

Stéphane Decubber

83ème

En 38’46’’

Fayçal Balit

 

En 44’13’’

Limite de qualification individuelle

Philippe Simonet

143ème

En 48’17’’

 

Bienvenue au jardin

Cross Féminin + Juniors, 5 950m, vainqueur en 20’18’’, 99 athlètes licenciés compétition classés.

Bienvenue à Virginie pour son premier Cross. Retour apprécié de Bhel et Angela sur ce genre d’épreuve après leurs Marathons. Mimi, Elisa, Nathalie et Isabelle toujours fidèles à ce championnat. Le Tremblay est un peu notre jardin.

Equipe 1 Asphalte 94 classée 10ème.

Isabelle Corneille

45ème

En 26’57’’

Limite de qualification individuelle

Elisabeth Oliveira

68ème

En 29’46’’

Nathalie Duterte

85ème

En 32’12’’

Bhel Rolland-M

75ème

En 30’25’

Virginie Leclert

91ème

En 33’41’’

Michèle Pironnet

 

En 31’10’’

Angela Rasinariu

 

En 34’45’’

Cross Senior, 8 600m, vainqueur en 28’24’’, 120 athlètes licenciés compétition classés.

Equipe 1 Asphalte 94 classée 10ème.

Bienvenue au jardin

Cédric Faucher

85ème

En 36’03’’

Guillaume Hernandez

 

En 41’16’

David Bedel

103ème

En 38’10’’

 

 

 

Nos 3 vaillants guerriers, qui ont défendu nos couleurs jusqu’au bout, ne constituent pas une équipe. Aucun ne passe hélas en individuel.

Les qualifiés individuels ont rendez-vous dans deux semaines à Combs-la-Ville pour les championnats régionaux.

Published by Jean-Michel, Isabelle
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 14:47
Le 13 décembre dernier, Daniel Corbillon, ancien président de l’Asphalte 94, Jean-Marc Babureck, Thomas Bourgeois et Guy Rossignol, encadrants bénévoles à la société Nautique du Perreux, ainsi que René Sélosse, dirigeant de l’association des Pingouins de la Marne, entourés de Jean Cuvilliers, délégué local de la fédération des Médaillés de la jeunesse et des sports, ont reçu la médaille de la jeunesse, des sports, et de l’engagement associatif attribuée par le ministère de la Jeunesse et des Sports.
Une belle occasion de mettre à l’honneur le parcours et l’investissement de ces bénévoles dans le milieu sportif.
Jeunesse et sports
Published by Le Perreux notre cité
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 19:22
Vivre centenaire : un privilège, un heureux hasard ?
Vivre centenaire en très grande forme : le panel se resserre !
Vivre centenaire et rouler comme un senior !
Les doigts d’une main suffisent pour le recensement !
A l’index Robert Marchand qui pour fêter ses 105 ans établi le record de l’heure sur piste sous le regard ébahi de Papy qui devra encore attendre 22 ans pour prétendre vouloir égaler, voire battre la distance de 22,547km.
L’exploit c’est déroulé mercredi 4 Janvier 2017 au vélodrome de St Quentin en Yvelines devant une furie de supporters cyclistes.
Un livre relatant sa vie passionnante : J’ai eu 100 ans, et alors ? Edition le Phoenix.
Pierre Koch

Pierre Koch

Published by Papy Koch
commenter cet article
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 12:54
Puisqu'on vous dit qu'on avait pas froid!

Puisqu'on vous dit qu'on avait pas froid!

Le Club avait bien fait les choses en parsemant de petits éclats de neige le bois de Vincennes ce matin du jour de l’an. Ramené à dix heures, ce qui était trop tard pour Lisa mais suffisant pour une vingtaine d’autres Asphaltiens le départ était donné en beauté blanche. Les retardataires pour ne pas avoir l’air d’attardés faisaient donner tout leur entrain.

Le plaisir de voir Sandrine D, Maïté vdW, Anne LM et même Stéphane D habillé en inuit pour la circonstance ce qui n’est pas si fréquent au bois un jour férié. C’est se dire qu’au-delà du champagne et de la bouteille de Champomy, rafraichissements habituels aux circonstances, il y avait quelque chose de grand et beau à faire. En effet Vincennes avait reçu son manteau de froidure, de soleil luisant clair et beau pour nous accueillir. Une heure et quart pour les plus courageux sur le circuit de fête de Daniel et Denise C. on était présents également avec eux en pensées c’était déjà une belle sortie.

Si les gobelets du dimanche sont éphémères, tout comme les breuvages d’ailleurs, le souvenir que l’on garde de ces sorties demeure. Preuve en est certains qui ne courent que sur une jambe valide avaient décidé d’utiliser la deuxième cette fois ci et d’autres qui préparent le cross du 8 janvier ou le contre la montre du 15 étaient déjà venus se préparer. Je ne parle même pas de ceux qui préparent l’AG du 14 et la galette du lendemain, les plus festifs.

Idées fraiches, cœurs au chaud sous le coupe-vent Asphalte, les pensées étaient positives. Chacun se joint à chacune pour vous adresser les meilleurs vœux sur tout pour tous car demander l‘impossible c’est déjà un peu l’obtenir.

Published by Christian Pallandre
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 20:52
Bonheur

Olivier Catrou (guide) : Issy les Moulineaux, corrida de Noël 2016, en cadeau meilleure perf pour Martin, que du bonheur

Martin Baron : première course depuis 1 an et demi, les 10 km de la corrida d'Issy-les-Moulineaux : 39'57.
Incroyable, vu mon niveau athlétique actuel, vu mon peu de running, calqué sur ma disponibilité mentale du moment.
Merci beaucoup Olivier d'avoir transformé hier ma rage en force, mon amour en énergie, mon bonheur de vivre en motivation.

Published by Jean-Michel
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 18:18
Philippe mûrit cette idée depuis quelques mois : organiser un bike and run. Une version embryonnaire a bien eu lieu il y a un an. Mais ce 18 décembre, ça devient sérieux. Chevaliers et fantassins, matériel et infanterie, vététistes et coureurs sont au départ.
Il ne s’agit que d’un entraînement, donc pas de chrono, pas de classement (ou presque). N’empêche que l’on ne va pas se gêner pour se tirer la bourre !
Les coureurs partent devant, vite dépassés par les vélos. Les cyclistes dépassent, prennent quelques dizaines de mètres d’avance, puis passent le vélo. Les talus, la boue rendent le parcours ludique. Sur la boucle de 800m environ, reconnue auparavant et rubalisée, les vélos changent ainsi de main 4 à 8 fois par boucle.
La partie fait très vite monter le cardio : en vélo, on récupère, mais pas en montant un talus bien gras où la question se pose : pédaler ou pousser ?
Et de toute manière, récupérer, c’est vite faire chuter la moyenne de l’équipe. Donc on cède le vélo et on repart de plus belle…

Olivier Catrou et Fabrice Tartaglia : 1er (8 tours)

Nazaire Leger et Isabelle Franqueza : 5ème (8 tours)

Thierry Lardenois et Jean-Michel Objois : 2ème (8 tours)

Laurent Fontaine et Fabienne Debailleux : 6ème (7 tours)

Jérôme Glachant et Paul Flauder : 3ème (8 tours)

Gérard Omnès et Sophie Lefèvre : 7ème (6 tours)

Laurent Cellier et Benoît Bourgoin : 4ème (8 tours)

Mouloud Ikhaddalene et Philippe Delacroix : 8ème (4 tours)

Crevaison pour Philippe et Mouloud : cela fait partie de l’aventure. Qu’ils ne se considèrent pas « hors classement ».

Philippe nous proposera un nouveau B’n R au printemps ou durant l’été avec une distance plus longue.

Super !

Published by Jean-Michel
commenter cet article