Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 13:03

Conflans St Honorine, village typique du Val d’Oise haut lieu de la batellerie au confluant de la Seine et de l’Oise. L’incontournable Michel Rocard l’a fait connaître à nos contemporains de la France entière.

Alain Cunche coureur impénitent du désert, lui, a permis à nombre de bipèdes de découvrir un petit coin de Francilie, à travers 5 et 15km des berges de Conflans. Un samedi après-midi c’est bon pour le moral, ça évite de se lever dès potron-minet.

La petite distance suffit à mon bonheur, demain au relais cross en duo au Tremblay je dois être frais et dispo.

Catastrophe, en arrivant j’apprends le forfait de Dédé, mon complice d’un jour.

Contraint et forcé je vais savourer une douce grasse matinée sous la couette !...

Courir pour le plaisir, qu’on se le dise, c’est dimanche prochain !

Published by Pierre Koch
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 09:02
Notre relais cross

Ah les frimas ! Non, Asphaltiens, nous ne sommes pas encore en hiver, ce givre qui recouvre le couloir intérieur de la piste du Tremblay n’est qu’une avant-garde. Un avant-garde du sucre glace du magnifique, succulent, pantagruélique gâteau au chocolat ramené par Nathalie de Roo afin de rassasier nos corps affaiblis par cette boucle répétée sans fin.

Le matériel fût rapidement mis en place, les marques furent rapidement trouvées et le départ fût donné. Même les nouveaux ne se sont pas trop sentis dépaysé, signe d’une organisation rompue. L’amiral est fier de nous ! Vivement le contre la montre, que l’on s’y recolle.

Distance : 656m par tour, soit pour 12 tours 7 872m. (par athlète 3 936m)

1er

Mouloud Ikhaddalene, Samir Boudgelal

En 27’16’

15ème

Benoît Bourgoin, Benoît Etié

En 35’16’’

2ème

Boris Leguy, Cédric Faucher

En 28’23’’

16ème

Philippe Doublet, Patrick Rolland M.

En 35’52’’

3ème

Laurent Cellier, Bernard Pironnet

En 29’11’’

17ème

Marite-Françoise Meunier, Christian Pallandre

En 36’07’’

4ème

Christophe Ollivier, Philippe Hugault

En 30’46’’

18ème

Frédéric Coler, Fabienne Debailleux

En 37’12’’

5ème

Farid Baha, David Bedel

En 31’18’’

19ème

Filipe Rodrigues, Yann Prioul

En 37’24’’

6ème

Guillaume Pensier, Nicolas Mercouroff

En 32’35’’

20ème

Virginie Leclert, Larinda Dos Santos

En 38’05’’

7ème

Nazaire Leger, Faycal Balit

En 32’44’’

21ème

Séverine Theillat, Nathalie Duterte

En 38’14’’

8ème

Emmanuel Veillon, Florian Germond

En 32’50’’

22ème

Guillaume Hernandez, Sylvie Da Silva

En 38’53’’

9ème

Mohamed Djenoual, Christian Barlier

En 32’56’’

23ème

Delphine et Mireille Broussard

En 38’56’’

10ème

Daniel Cossec, Maïté Van der Werf

En 33‘17‘‘

24ème

Nathalie Diez et Philippe Simonet

En 39’00’’

11ème

Francis Taïeb, Jean-Michel Objois

En 33’29’’

25ème

Michèle Pironnet, Isabelle Franqueza

En 39’23’’

12ème

Pascal Clément, Laurent Pierre

En 33’48’’

26ème

Jean-Paul Schilling, Stefan Kaczmarek

En 40‘32‘‘

13ème

Elisabeth Oliveira, Isabelle Corneille

En 33’50’’

27ème

Sophie Lefèvre, Paul Flauder

En 41’58’’

14ème

Didier Lobo, Daniel Perrin

En 34’27’’

28ème

Palmira Carrasco, Sylvie Barlier

En 42’32’’

Les photos de Philippe Delacroix : https://drive.google.com/drive/folders/0BydQWZWyXScsSW5UdTdsWktxdk0?usp=sharing  

Les autres résultats du week-end :

  • Au Cross de Neuilly sur Marne, Guillaume Briffault 12ème en 19’45’’ sur 5 425m (cross court).
  • A la Saintélyon, (Trail nocturne de 72km, 1500m D+ entre les villes de St Etienne et Lyon), Nicolas Buck 1314ème en 9h06’’ et Marc Fleureau 4189ème en 11h35’’.  Vainqueur en 5h17’’
  • A Chatenay Malabry sur le 15 km Fernand Gontier se classe 191ème en 1h18'31" (60ème M2) et sur le 8 km Bernard Brient termine 175ème en 59'41" (4ème M4)

 

Published by Jean-Michel
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:04

Grosse moisson de coupes à la remise des prix du challenge du Val de Marne vendredi 1er décembre à la salle des fêtes de Choisy le Roi. Nous étions bien représentés, cela à la hauteur des prix qui nous ont été attribués autant pour notre présence que pour nos exploits, du niveau local à international.

Harvest
Les photos les plus représentatives de nos représentants tirées de l'album des organisateurs :
L'album complet de cette soirée du CDA94/CDCHS94 

Ci-dessus, de gauche à droite :

  • Didier Lobo, 3ème Master 3 H,
  • Marie-Françoise Meunier, 3ème Master 3 F,
  • Daniel Perrin, 1er Master 3 M,
  • Laurent Cellier, 3ème Master 1
  • Classement par équipe masculin : 3ème Asphalte 94
  • Classement par équipe féminin : 3ème Asphalte 94
  • Challenge du nombre : 1er, Asphalte 94,
  • Olivier Catrou, 1er au scratch, 1er Master 1
  • Pierre Koch, 1er Master 5

Nous ne pouvons que remercier le comité du Val de Marne, à travers ses membres actifs, son sponsor Orpi 94, pour leur engagement à faire vivre notre sport dans le département.

Le podium lors de la remise de la coupe du Challenge du nombre

Le podium lors de la remise de la coupe du Challenge du nombre

Où sont les mecs ? dixit…Emanuelle Jaeger, AO Charenton, lors de la remise des prix aux athlètes val de Marnais ayant réalisé des podiums lors de championnats Nationaux ou internationaux.

Maigre revanche masculine : Belle brochette de Filles…

Harvest
  • Valérie Vallon, Asphalte 94, 3ème au scratch des championnats nationaux des 24 heures avec 196,490km le 5 mai à Brive, 1ère Senior fille, sélectionnée dans l’équipe de France pour les championnats d’Europe des 24 heures à Albi. (Depuis, Valérie qui a participé aux championnats d’Europe réalisant 214,118km et titulaire de l’équipe de France classée 3ème est sélectionnée pour les championnats du monde en Irlande à Belfast le 1er Juillet »
  • Aurélia Truel, AC Choisy le Roi, sélectionnée dans l’équipe de France pour les championnats du monde de Trail le 29 octobre 2016 (Depuis,  Aurélia a participé aux championnats du monde de Trail à Gérès au Portugal se classant 11ème fille et 3ème Française, championne du monde par équipe)
  • Emmanuelle Jaeger (AO Charenton), sélectionnée dans l’équipe de France pour les championnats du monde de 100km le 27 Novembre à Alcazares en Espagne (21ème fille et 2ème Française en 8h15’13’’, 4ème par équipe)
  • Camille Muguet, UAI Nogent, 1ère junior fille aux championnats nationaux de KM vertical.
Published by Jean-Michel
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 20:27
Aldo Maccione

Aldo Maccione

Certains curieux savent que le corbillon est une petite corbeille d'église et qu'il existe également un ancien jeu de société qui se nomme le corbillon. Molière le cite dans une de ses pièces fameuses. Simple mais rapide, un peu comme une course sur route : on doit répondre en rimant à la phrase : Que mets-tu dans mon corbillon ?  par exemple un paquet de bonbons, un mirliton ou un champion de marathon...

A Thiais nous avions deux Corbillons, Denise, toujours souriante, Daniel, toujours optimiste, sur les dix kilomètres de la Corrida. Bien entendu depuis qu'elle est disputée en novembre et non plus à Noël la Corrida attire moins les déguisements et plus les compétiteurs. Récemment Nadine D. et Nathalie D. s'étaient illustrées en multicolore, cette fois-ci Bhel M. venue avec sa fille préférée et Edwige T. avaient repris la tradition mais la plupart des Asphaltiens  s'étaient déguisés en coureurs à pied.

Compte tenu du nombre élevé de coureurs, près de deux mille parait-il, il faut souligner de deux traits vert et violet la performance de nos Corbillon (s) à nous qui sont montés sur le podium tous les deux en fin de matinée : Denise, deuxième de sa catégorie, Daniel troisième dans des temps de surcroit excellents. Puisque nous avions la semaine passée un podium à Orléans il semble qu'il faille continuer cette nouvelle habitude avec un podium par semaine.

Outre Denise et Daniel, chaudement acclamés par les deux mille personnes restées à la distribution des prix en partie pour eux et aussi un peu pour attendre le  tirage au sort d'un véhicule neuf, il y a des félicitations à distribuer à tous. Nous étions nombreux à nous réchauffer dans la grande salle de Thiais autour de Pierre Koch (5 kms) de Nicolas KW , Guillaume P. Lisa O., Frédéric C. , Bhel M. ou Maité VdW (10 kms) pour citer quelques bonnes performances.

Gardons l'exemple de nos camarades Corbillons et essayons de faire aussi bien pour le club et pour nous. De l'audace, encore de l'audace et votre foulée est sauvée.

Sur 10km, vainqueur en 30’58’’ ; 1597 coureurs classés.

Nicolas Kwong Cheong

144ème, 38ème MH1

En 39’04’’

Elisabeth Oliveira

576ème, 20ème MF1

En 47’04’’

Cédric Faucher

158ème, 91ème SH

En 39’28’’

Christian Pallandre

636ème, 27ème MH3

En 47’33’’

David Bedel

199ème, 109ème SH

En 40’14’’

Maïté Van der Werf

653ème, 13ème MF2

En 47’54’’

Daniel Cossec

324ème, 46ème MH1

En 42’40’’

Edwige Trotin

654ème, 29ème MF1

En 47’54’’

Daniel Perrin

348ème, 8ème MH3

En 43’10’’

Philippe Doublet

712ème, 32ème MH3

En 48’47’’

Frédéric Coler

371ème, 10ème MH3

En 43’40’’

Bhel Rolland-M

716ème, 17ème MF2

En 48’48’’

Guillaume Pensier

426ème, 68ème MH2

En 44’19’’

Francis Taïeb

728ème, 124ème MH2

En 49’06’’

Alain Waterschoot

509ème, 21ème MH3

En 46’03’’

Denise Corbillon

1206ème, 2ème MF4

En 57’51’’

Daniel Corbillon

553ème, 5ème MH4

En 46’38’’

 

 

 

Sur 5km, vainqueur en 15’48’’ ; 399 coureurs classés

Pierre Koch

356ème, 1er VH5

En 35’27’’

 

 

 

Autre résultat du Week-End : Guillaume Briffault participe au cross de Coupvray : 17ème, haut les couleurs !

Published by Christian Pallandre
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 20:17
Imagine... for Margo!

Imagine... for Margo!

Quelle émotion ce matin du 13 Novembre tous réunis pour l'occasion au stade Arena de Nice, et non à la promenade des anglais. Les terribles événements du 14 juillet sont encore à l'esprit. Une minute de silence en hommage aux victimes et le chant de La Marseillaise qui raisonne dans nos têtes, nous rappellent que courir est une formidable liberté. Cette année, j'avais choisi de reprendre le flambeau de Romain et de récolter des dons pour l'association Imagin for Margo. Cela m'a beaucoup aidé dans les moments difficiles pour se relancer. Le parcours est vraiment fantastique: à la sortie de St Laurent du Var, on longe la côte sur plusieurs kms, le tronçon entre Antibes et Cannes est digne d'une carte postale. Le temps était au rendez-vous, douceur et soleil. À l'arrivée, une grande satisfaction, une énorme émotion, un record personnel à 3h26 et une petite sieste bien méritée sur la plage.

Je voulais remercier l'Asphalte, son staff, et tous ses membres, amis sportifs et coureurs passionnés, cela fait 4 ans que je suis parmi vous, et vous m'avez aidé à progresser, à mieux me préparer, à passer de bons moments au stade ou en nature.

À très bientôt pour de nouveaux challenges

Angela Rasinariu (4h33’12’’) et Carl Allain (3h26’23’’, record personnel battu de 35 minutes).

Published by Carl Allain
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 19:24
Trophées du sport 2016 à la mairie du Perreux

Grosse délégation asphaltienne à la Mairie du Perreux en ce 21 novembre pour la remise des “Trophées du Sport 2016” ! Pas moins d’un président, d’un secrétaire général et de deux ex-présidents pour accompagner une ex-présidente, Valérie Vallon, récompensée pour ses remarquables résultats aux championnats de France et d’Europe (médaillée de bronze par équipe).

Elle n’avait pourtant pas besoin d’être dirigée vers le lieu des hommages, elle qui a déjà été honorée à plusieurs reprises, tant pour ses résultats sportifs que pour son investissement envers le club.

Published by Daniel Corbillon
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 20:05
butinage d'amitié

butinage d'amitié

Dimanche 20 novembre, j'ai vécu un très beau moment de sport et de vie en participant au semi-marathon de Boulogne-Billancourt avec l'équipe des Papillons qui courent.

Que personne ne s'inquiète, je n'abandonne pas l'Asphalte, qui pourra continuer dans les années à venir à compter sur mes toujours remarquables performances (qui a ricané ?).

Cette légère "infidélité" que j'ai faite à l'Asphalte, en courant sous une autre bannière, était destinée à soutenir les Papillons blancs des Rives de Seine, une association qui gère une vingtaine de lieux de vie et d'activité pour personnes handicapées mentales dans les Hauts-de-Seine (une de mes nièces, Pauline, étant accueillie dans un de ces foyers). 

Au départ, une idée de ma sœur (la maman de ma nièce), après que j'ai participé en mai à la montée de la Tour First pour laquelle il fallait, pour s'inscrire, collecter des dons pour une association partenaire de l'organisateur (non choisie par les participants, donc) : "et pourquoi tu ne ferais pas une course pour le foyer de Pauline ?"

Ni une ni deux, son foyer est à Boulogne-Billancourt, à Boulogne il y a un semi-marathon en novembre, c'est un bon point de départ. Mon idée, au-delà de "juste" récolter des dons, est d'élaborer un projet fédérateur qui associe résidents des foyers, personnels, familles et amis des résidents : pour cela, constituer une équipe largement ouverte, partager des moments de convivialité et d'échange dans les foyers, associer au maximum résidents et personnels et faire du jour de la course un jour de fête.

Fin juin, présentation du projet au conseil d'administration de l'association. Jérôme, membre du conseil, coureur et père d'une jeune femme vivant dans le même foyer que ma nièce, est emballé. Son constat est que, si l'essentiel est assuré dans les foyers, avec les soins et les activités quotidiennes, il manque toujours des budgets pour organiser des "petits plus" : spectacles, sorties, weekends ou vacances pour certains résidents (âgés, notamment) qui ne quittent jamais ou presque le foyer. Notre collecte visera donc à collecter des dons dans cet objectif.

Sans être bien sûrs de qui nous pourrons recruter, en se demandant même si nous ne serons pas que tous les deux (ce qui ne serait d'ailleurs pas très grave), nous démarrons le recrutement avec des affiches dans les foyers, une publication dans le journal de l'association et des contacts parmi nos amis et proches. Petit à petit l'équipe s'étoffe : de 2 nous passons à 3, puis 4, puis 8, puis finalement 12 coureurs, auxquels s'ajoutent des supporters non coureurs.

Nous nous trouvons un nom : nous serons les Papillons qui courent (qui a dit : "les Papillons, ça ne court pas, ça vole" ? Nous, on est des papillons qui courent. Point).

A l'automne, nous organisons 3 entrainements en commun à Boulogne. Ils sont l'occasion d'apprendre à se connaître : il y a des membres des familles de résidents, des salariés de l'association et des amis des premiers membres, pas "directement" concernés par le handicap mais sensibles à la question. L'occasion aussi de partager ce qui nous rassemble : l'envie de faire quelque chose de concret pour les résidents des foyers et de parler autour de soi du handicap mental, avec ce qui est difficile (la difficulté à trouver des lieux de vie adaptés à chacun et à proximité de chez soi, la relégation, les tracas de la vie quotidienne) et ce qui est positif (la joie de vivre des personnes handicapées quand "ça va bien" et quand elles peuvent vivre des moments de bonheur, notamment avec des événements qui les sortent du quotidien).

A l'issue de l'un de ces entrainements, nous sommes accueillis dans l'un des foyers de Boulogne (le "FAM" - foyer d'accueil médicalisé), pour une visite et un café avec les résidents et les personnels. Un moment très chaleureux et très riche, permettant de découvrir ou de mieux connaître ce lieu de vie et le quotidien des personnes qui y vivent, avec les soins et les activités qui sont suivis. Petit regret : nous aurions aimé organiser d'autres rencontres de ce type, mais il n'est pas évident, le weekend lorsque les effectifs sont réduits, d'organiser des événements qui demandent de sortir un peu de la routine... mais nous pourrons faire mieux l'an prochain !

Le jour de la course arrive. La nuit précédente a été à la tempête (fortes pluies, vents violents...), un peu (très) inquiétante avant de s'élancer pour une course de 21km. Mais les cieux, dans leur clémence, s'ouvrent pour nous permettre d'accomplir notre 21km papillon au sec !

Notre équipe, enthousiaste et motivée, s'élance... solidement installée en queue de peloton ! Car notre objectif, en ce début de course, est de rester groupés pour saluer nos supporters venus nous encourager. Nous avons donné rendez-vous aux résidents des 3 foyers de Boulogne à proximité de leur lieu de vie, et c'est avec beaucoup de joie et d'émotion que nous passons en tapant dans les mains de nos supporters, visiblement heureux de cette sortie et que les "Papillons" soient présents dans la course.

Puis, chacun prend son rythme, avec des petits groupes de 2 ou 3 qui se forment. Pour ma part, je reste avec un membre de l'équipe qui, après avoir eu un grave accident ayant nécessité plusieurs années de rééducation, court à une vitesse certes réduite, mais régulière... mais surtout il court, et c'est bien l'essentiel ! D'ailleurs, l'avantage de courir en queue de cortège, c'est que nous avons le plaisir de profiter presque tout seuls des larges avenues du bois de Boulogne et des berges de Seine ! Mon camarade souffre de crampes sur les 4 derniers kilomètres, nous finissons cahin-caha en alternant course et marche, en 2h57.

Après la course, nous nous retrouvons tous au FAM, pour une belle fête organisée par les personnels du foyer, qui est à nouveau un formidable moment de partage. Nous remettons symboliquement (en présence de la présidente de l'association, de plusieurs membres du conseil d'administration, de salariés, de résidents et de membres de nos familles) un chèque correspondant à notre collecte : 16000 € collectés auprès de 220 donateurs - bien plus que ce que nous avions espéré au départ !

C'est avec un peu de difficulté, et après moult remerciements et embrassades, avec le sentiment d'avoir vraiment vécu un beau moment de sport, mais surtout de vie, que nous nous séparons... mais avec l'engagement pris de nous retrouver l'an prochain pour poursuivre les aventures des Papillons qui courent !

D'ailleurs, si vous êtes arrivé au bout de la lecture de ce récit (sans doute trop long, mais quand j'aime je ne compte pas) et si vous vous sentez des ailes de papillon qui poussent dans le dos, il ne faut pas hésiter une seconde : en 2017, devenez un Papillon qui court !

Published by Stéphane Decubber
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 19:56

Dimanche 20 Novembre. Parc de Choisy. Course club.

Au programme, Trail découverte : 9400m, Cross Master : 8720m. EN raison du dynamisme actuel de ma foulée sur terrain hostile, je choisis tout de go la « boucle asphaltée » du 5km d’Ermont (sud de la forêt de Montmorency) histoire de rentrer at home pas trop déglingué et surtout encore droit dans mes bottes !

Méa Culpa pour mon indiscipline passagère asphaltienne ! circuit agréable sans plus.

Pentes, côtes ne sont pas au menu, pratiquement aucun dénivelé propice pour réaliser un bon chrono. Quelques Masters 4 en fin de carrière accompagnent le papy depuis quelques semaines…

La solitude du coureur de fond, je n’aime pas trop. Tiens ! Dimanche prochain, 5 – 10km de Thiais, ça vous dirait une « Suzuki Célério » (tirage au sort). Késako ? Vous verrez bien.

Secret défonce

En consultant la presse locale, nous apprenons dans la rubrique sportive évènementielle que Papy avait déclaré à Radio-Paris qu’il va, lui aussi, se présenter à la primaire de l’Asphalte 94 en vue de l’élection présidentielle. Malgré la concurrence farouche, « ça pourrait le faire » comme disent les jeunots. Tout candidat présente un programme plus ou moins conséquent. Je vous présente celui de Papy au cas où :

  • Lors d’un podium, penser à revêtir le maillot du club,
  • Compétitionner au minimum 1 à 2 fois par mois,
  • Privilégier les courses du challenge Val de Marne,
  • Courses club participation fortement conseillée,
  • Déguster sans retenue les courses « nature » afin de ne pas vous faire emporter par le tsunami du trail,
  • Tenter de limiter les entraînements tout juste bons à vous faire mettre le clignotant à droite,
  • Participer aux championnats départementaux,
  • Tenter de réaliser les mini de qualif…

Le microcosme s’affole !

Papy hilare déclare tout de go : même pas vrai. Dommage que le programme est tellement évident. Lamode actuelle du « jeunisme » pousse à clamer : place aux jeunes retraités !

Vive la république, vive l’Asphalte 94.

Published by Pierre Koch
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 20:42

C'était au parc de la Source, dans les faubourgs d'Orléans.

« Le givré » ainsi que l'appellent les organisateurs est un marathon pas loin, pas cher dont Michel Robert nous avait vanté les mérites. Comme il est difficile de résister à Michel,  que nous aimons les longues échappées dans la forêt solognote et la vie au plein air, nous avons engagé trois équipes mixtes. Le projet n'était pas de battre le record du monde mais de faire briller les couleurs du club aux bords de la Loire. Petit hôtel en ville, chambres tranquilles, dix personnes, accompagnateurs compris, notre délégation était bien étoffée.  Après un repas léger samedi soir, couscous, merguez et tajine dans un restaurant rien que pour nous et une petit balade en tramway, nous pouvions comptabiliser tous les  avantages de coucher sur place la veille afin d'être en pleine forme au départ du dimanche fixé à dix heures.

L'avantage du marathon en duo c'est de ne jamais se faire doubler par son compagnon de route. Argument essentiel pour certains et les couples formés Nathalie/Michel, Edwige/Daniel, Bhel/Christian n'en sont que plus solides. Après une pensée pour Faty absente pour raison de blessure en voie de guérison nous sommes allés voir le départ des cinq cents marathoniens avant de nous consacrer au nôtre. Petit peloton compact. Nous étions au deuxième rang des 43 duos formés.

La course à pied est une école d'humilité. Après avoir pris nos dossards la veille apprécié un accueil sympathique, la serviette de bains offerte et mémorisé le parcours, essentiellement formé de longues lignes droites c'était à nous ! Daniel parti sur un rythme rapide, 4 mn 30 au kilomètre,  Christian et Nathalie sur un tempo plus mesuré nous avions ensuite pour nous seuls les splendeurs automnales du parcours. Quelque chose comme le Grand Meaulnes et les Hauts de Hurlevent. Ravitaillement tous les cinq kilomètres, bénévoles en habits de clowns et sourires en fête tout allait bien. Après le relais au 21ème  et le passage du chouchou qui rappelle qu'un semi-marathon c'est moins difficile qu'un marathon c'était au tour d'Edwige, de Bhel et de Michel. Relayeurs d'un jour, relayeurs toujours.

Nous avions évoqué un podium dans la fièvre du samedi soir, nous avons eu un podium ! Après la séance de massage réparatrice Edwige et Daniel troisième équipe mixte ont revêtu les belles couleurs blanc, vert et violet aux yeux de tous ! Michel très légèrement fatigué, accompagné de Bhel terminait heureusement son relais pour qu'ensuite tout le monde puisse se consacrer à parler de ses exploits. Sous la douche d'abord, prise au gymnase pour les trois premiers relayeurs et dans la même chambre pour les trois autres puisque l'hôtelier Accor Adagio nous l'avait laissée aimablement à disposition Parfait accueil d'ailleurs de sa part et il s'empressa ensuite de nous prendre en photo pour son livre d'or... Ensuite pour fêter le tout nous nous rendîmes, les uns visiter la ville ancienne, les autres au plus fameux établissement du centre-ville pour prendre un chocolat à l'ancienne bien mérité. Je sais qu'on hésite à croire certains parce qu'ils exagèrent. Ce n'est pas le cas car nous minimisons même le plaisir que nous avons eu à venir à Orléans, même sans voir Beaugency, Notre Dame de Cléry ou Vendôme mais je prends à témoin la rumeur d'Orléans, c'est un marathon à faire.

Daniel Cossec et Edwige Trotin, 12ème, 3ème équipe mixte, en 3h30’39’’

Daniel Cossec et Edwige Trotin, 12ème, 3ème équipe mixte, en 3h30’39’’

Bhel Rolland-M et pas Christian Pallandre, 35ème, En 4h14’09’’

Bhel Rolland-M et pas Christian Pallandre, 35ème, En 4h14’09’’

Nathalie Duterte et pas Michel Robert, 36ème, En 4h14’10’’

Nathalie Duterte et pas Michel Robert, 36ème, En 4h14’10’’

Published by Christian Pallandre
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 20:39
Courses réservées aux athlètes qualifiés il se doit…
Cross
les 25-26 février
à Saint-Galmier (ARA)
Semi-marathon
le 12 mars 
Bourg en Bresse (ARA)
Course de montagne
Le 4 juin
Culoz (ARA)
Marathon (à confirmer)
Le 1er Mai
Sénart (CEN)
100km
le 9 juillet
Cléder (BRE)
Kilomètre Vertical
le 12 aout  
Méribel (ARA)
Trail
le 17 septembre
Gérardmer (G-E)
24 heures
le 7-8 octobre 
Vierzon (CEN)
Marche nordique
le 22 octobre
Fontenay sur Eure (CEN)
Ekiden
le 5 novembre 
Paris (I-F)
(erreur fatale!!!!!)
Published by Jean-Michel O.
commenter cet article