Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

De St Denis… de la Réunion à St Denis… du Val d’Oise.

Grosses perfs de nos trailers ce week-end. A l’issue du grand raid de la Réunion autrement appelé « la diagonale des fous » (164 km, 10.000 m de dénivelé +), Philippe Le Gac, seul rescapé de nos trois représentants, se classe 909ème (129ème V2M) sur 2500 au départ en 50h 57’ 50’’. Marco Delorme et Frédéric Ravier ont malheureusement dû abandonner.

A Millau sur l’Endurance Trail, nouvelle épreuve organisée dans le cadre « des Templiers » (100 km, 4.400 m de dénivelé +) Olivier Stora se classe 96ème sur 872 (32ème V1M) dans le temps de 14h 48’ 51’’.

Sur la distance traditionnelle des Templiers, notre nouvel adhérent Nicolas Buck s'impose en 15h31'12''. Ah que c'est dur le Trail à l'Asphalte

Nul doute que ces amoureux des chemins creux et des nuits sans sommeil nous feront partager rapidement leurs sentiments à l’issue de ces courses sur le blog trail http://asphalte94.over-blog.com/

De St Denis… de la Réunion à St Denis… du Val d’Oise.

Plus près et sur des distances plus raisonnables. Au semi-marathon de Vincennes : Jean Michel Corty 1175ème, 201ème V1M, en 1h52’43’’,

Eric Raphenne 2087ème, 229ème V2M, en 1h56’35’’,

Fabienne Debailleux, 2884ème, 162me V1F, en 2h10’34’’, 3374 classés.

Eric raconte: Privilégiant depuis quelques saisons le trail et la course de montagne, soit plus des distances longues que courtes, et bien une fois n'est

pas coutume refaire un semi-marathon sur route 6 ans après avoir couru mon dernier semi (Nogent) me titillait. C'est ainsi que samedi veille de la course, je tentais le coup d'obtenir un dossard sur place alors que les inscriptions étaient closes.

Départ de cette 5ème édition à 10 heures au pied du château sur 2 allées parallèles afin de contenir les 3500 coureurs, (bonne décision

de Sport passion organisation), direction le bois, le lac, le petit pont du samedi puis l'hippodrome, sur un parcours très roulant et très écologique avec des ravitaillements tous 5 km, j'avais comme objectif manquant de vitesse, (il est vrai que je n'en ai jamais eu beaucoup !!!), de passer la ligne d'arrivée autour des 2 heures.

Partant un peu rapidement, je passe au km 10 en 55'15, et essayait de tenir cette allure ce qui fût pratiquement respecté avec un passage en 55'45 pour ce second 10 km, et de terminer en 1h56'40" pour ma dernière course en catégorie VH2, mission accomplie avec ce chrono tout en relativisant ayant couru à Nogent, il est vrai avec quelques années de moins et quelques pépins physiques en plus en 2h40' !!!!!!!

Merci à Michel Orchilles pour cette belle organisation, à Latifa, Christian et Elie qui m'ont accompagné sur quelques kilomètres et RDV une fois de plus dans 15 jours pour la course "des Chasseurs du Temps" également organisée dans le bois, il est vrai que pour moi c'est courir à la maison.

Temps vainqueur: 1h10

Sur « la Voix Royale » (St Denis) 10 km, 3 représentants :

David Bedel 40'35'', classsé 140ème et 83ème SH,

Pierre Koch 1h11'37'', 1392ème et 1er V5H

Le fait de fouler pratiquement seul la pelouse du stade de France accompagné d’une sono genre foule en délire me réconforta après plus d’une heure de galère sur un circuit ultra urbanisé de 10km.

Je participe à la voie royale de St Denis. Un brin de verdure grâce à une incursion dans le parc de la légion d’honneur, un soupçon de culture en zieutant la basilique. Que voulez-vous, St Denis n’est pas renommé pour ses parcours bucoliques. Parmi les pédestrians, beaucoup de 9.3., pas mal de 9.4., mais d’après top-chrono, seulement deux Asphalte 94.

                 Pierre Koch

Egalement Stéphane Decubber nous livre ici son commentaire ainsi qu’un message :

 

J'ai couru le semi-marathon de Saint-Denis ce dimanche, avec Guillaume Gourdier, coureur non-voyant. Guillaume voulait courir en 1h35, nous finissons en... 1h36'07. Il ne manquait pas grand chose... Classement : 200èmes (tout pile, on a bien visé) sur 886 arrivants. Cela faisait presque 3 ans que je n'avais pas guidé en course, et cela m'a fait très plaisir de retrouver ces sensations. L'ambiance de la course était très chaleureuse, nous avons eu beaucoup de petits mots et signes d'encouragements très sympas des coureurs et du public. Nous faisons une course très régulière, sur un parcours certes plat mais finalement pas si roulant que cela, avec pas mal de virages et donc de relances, et quelques descentes et remontées de tunnels un peu casse-pattes. Au niveau du parcours, il y a évidemment plus bucolique, mais le centre-ville de Saint-Denis est mignon, et les 2 traversées du Stade de France (avec un bruitage de fausse clameur, un peu kitsch, mais amusant) et l'arrivée sur le stade annexe sont bien sympathiques. Si vous êtes intéressés par le guidage, vous pouvez aller voir ce site : http://courir-en-duo.net/pages/index.php, et proposer vos services via la page contacts : il n'y a jamais trop de guides, en course mais surtout pour l'entrainement.

 
Stéphane Decubber

Partager cet article

Commenter cet article