Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

Course des Jonquilles

J'étais dimanche au Mée sur Seine avec Pierre Koch pour la course des jonquilles.

J'ai fait 50'36", pas terrible mais je ne peux aller plus vite avec mes douleurs au talon.

Quelques points à publier sur le blog :

  • inscription bon marché : 10€
  • beaucoup de jonquilles sauvages dans la forêt mais encore davantage de gadoue sur le parcours,
  • organisation très prévenante et efficace,
  • café croissant offert avant la course,
  • buffet somptueux à l'arrivée : Brie de Meaux, brochette de fruits....il manquait juste un peu de vin rouge.
  • ni un trail ni une course sur route, plutôt une course nature.

Guillaume Pensier

 
Guillaume Pensier 134ème (23ème V2) en 50'36"
Pierre Koch 286ème (1er V5) en 1h15'08"

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Pierre Koch 31/03/2016 20:58

Course des Jonquilles : 10km en 2 boucles en forêt régionale de Bréviande, commune du Mée près de Melun. Circuit 100% forestier.
Allées boueuses, donc glissades possibles préjudiciables aux septua-octo.
La nature se réveille, ça bourgeonne dare-dare. Les lambins ont été privés de ramasser quelques Jonquilles pour leur dulcinée au motif que la météo hivernale avait ratiboisé leur frêle corolle…
Par contre, nombre de merles moqueurs ou volaille du même acabit semblaient vous narguer du haut de leur branchage : ti cuit, tii cuit, té cuit. Ti foutu, tii foutu, té foutu !
Il nous a fallu éviter d’écrabouiller d’imprudentes limaces, de bien lents colimaçons. Je vous confirme que je participais bien à une compète pure et dure, mais que voulez-vous, à l’arrière, on a tendance à rêvasser et à sublimer l’environnement.
Retour sur terre à l’occasion du podium où une Nième coupe de cristal saura ravir la famille Pallandre.
Un regret toutefois, mon invitation toute amicale à venir courir au Mée a fait « choux blanc ».
Re-invitation pour les foulées de Chelles le 1er Mai, fête des travailleurs du bitume et plus précisément de l’Asphalte.
Derrière Guillaume, Papy, qui n’a toujours pas réussi à inverser la courbe du déclin (1h15’08’’) !