Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

Cachan, Rennes, Rotterdam

Beaux Asphaltiens par une belle matinée

Beaux Asphaltiens par une belle matinée

C'est par une belle matinée, qu'une vingtaine d'Asphaltiens ont couru dans les rues de Cachan ce dimanche 10 avril.

Une petite course à taille humaine (400 participants), pas de stress pour le stationnement, pas de queue au retrait des dossards, pas d'attente à la consigne ni aux toilettes, et pas de bousculade sur la ligne de départ !! Bref, on reste ZEN même pendant la course et on termine par une double haie d'encouragements sur les 100 derniers mètres.

Une particularité de cette course : Isabelle Franqueza fêtait ses 54 ans et Maria Pacheco courait pour la première fois sans sa sœur Eugénia.

Marie-Françoise Meunier

Sur 5km (110 coureurs classés, le 1er en 17’33’’):

 

Fabrice Tartaglia

10ème, 5ème VH1

En 19’40’’

Jean-Yves Cardella

28ème, 4ème VH2

En 22’39’’

Maria Péron

21ème, 3ème SF

En 21’51’’

Nathalie Duterte

51ème, 4ème VF1

En 25’55’’

Frédéric Coler

22ème, 1er VH3

En 21’54’’

 

 

 

Daniel Cossec guidait un non-voyant, Mohamed Boucetta, et l’accompagne en 25’44’’.

Il suffit d’annoncer les virages, les dos d’âne, les nids de poule, les voitures et leurs conducteurs en colère de la privatisation de la route et de l’allongement de leur parcours habituel, de faire un descriptif de l’endroit où l’on passe – histoire de rompre la glace lorsque l’on ne se connaît pas – de suggérer d’accélérer si possible, de calculer le niveau de dénivelé des hectomètres suivants, d’évaluer la distance avant la prochaine particularité ou difficulté du parcours, d’annoncer le nombre de pas avant de tourner. Tout un ensemble qui oblige le guide à être à niveau de celui qu’il accompagne. Je n’ai pas arrêté de parler avec l’envie de bien faire. J’évitais les questions ouvertes pour ne pas mettre en difficulté mon partenaire.

Ce que je retiens c’est qu’il faut être très vigilant tout au long du parcours. La course à pied permet de s’aérer la tête vers des pensées vagabondes. Je me suis échappé 3 secondes et je m’en suis rendu compte mais sans conséquence heureusement. La foulée de Mohamed est devenue moins légère. La corde n’a pas cédé. Nous sommes restés collés serrés. Un petit coup d’épaule pour redresser la barre et ça continue de plus belle.

Une heureuse expérience que j’ai convenu de renouveler (s’il me rappelle !!!).

En tout cas, de retour de blessure Mohamed a, suivant ses dires, apprécié la sortie pour un temps plus qu’honorable.

Daniel Cossec

Sur 10km (341 coureurs classés, 1er en 32’40’’) :

 

Olivier Catrou

9ème, 5ème VH1

En 35’18’’

Michèle Pironnet

157ème, 2ème VF2

En 48’41’’

Laurent Cellier

26ème, 9ème VH1

En 37’29’’

Patrick Rolland M.

181ème, 26ème VH2

En 50’04’’

Philippe Delacroix

30ème, 10ème VH1

En 37’49’’

Philippe Doublet

188ème, 14ème VH3

En 50’16’’

Jean-Michel Objois

48ème, 5ème VH2

En 39’36’’

Isabelle Franqueza

215ème, 5ème VF2

En 52’10’’

Arnaud Marie

78ème, 21ème VH1

En 43’13’’

Bhel Rolland-M

219ème, 6ème VF2

En 52’29’’

Daniel Perrin

82ème, 4ème VH3

En 43’44’’

Michel Robert

239ème, 33ème VH2

En 54’27’’

Didier Lobo

99ème, 6ème VH3

En 44’34’’

Maria Pacheco

242ème, 7ème VF2

En 54’36’’

Farès Bouatta

104ème, 49ème SH

En 45’10’’

Marie-Françoise Meunier

243ème, 3ème VF3

En 54’36’’

Nazaire Leger

126ème, 18ème VH2

En 46’07’’

Christian Pallandre

263ème, 17ème VH3

En 56’28’’

Elisabeth Oliveira

135ème, 5ème VF1

En 47’18’’

Denise Corbillon

291ème, 1ère VF4

En 58’27’’

Alain Waterschoot

136ème, 11ème VH3

En 47’19’’

Pierre Koch

341ème, 2ème VH5

En 1h11’11’’

Aux 24 heures de Rennes, 56 coureurs classés, parmi eux 2 Asphaltiens :

  • notre nouvel adhérent Olivier Graville, 3ème avec 203,809km parcourus,

  • Laurent Fontaine, 27ème avec 140,400km.

    Nous leur souhaitons une bonne récupération après un bel effort, et surtout la bienvenue dans les records du club !

    Autre record, personnel celui-ci : Mouloud Ikhaddalene, ce matin au Marathon de Rotterdam en 3h06’19’’. Félicitations !

24 heures de Rennes: sur la 3ème marche, notre nouvel adhérent Olivier Graville porte fièrement nos couleurs

24 heures de Rennes: sur la 3ème marche, notre nouvel adhérent Olivier Graville porte fièrement nos couleurs

Partager cet article

Commenter cet article

Philippe Delacroix 12/04/2016 15:33

Tout d'abord bienvenue à Olivier Graville qui fait une entrée fracassante au club avec 203,8 km en compét. et un podium à l'arrivée. Avec nos championnes de France Valval, Christine Tamngha ainsi que laurent Fontaine, l'Asphalte 94 risque de se faire un nom dans le milieu fermé des 100bornards et surtout des 24h!!!
Bravo à tous les coureurs du 5 et 10 km de Cachan, parcours pas vraiment plat mais pas non plus si désagréable que cela en réalité.
Aucune prise de tête pour se garer, prendre son dossard, s'échauffer et attendre le départ "Trankil". Le nombre de participants expliquant peut être ces aspects positifs. Quoiqu'il en soit une organisation simple, efficace et bien géré par l'OMS. Chose importante, la météo s'est montrée clémente encore dimanche, juste une petite fraicheur et un léger vent par moment.
Merci pour les encouragements à nos différents supporters qui ont fait le déplacement sans courir et et à nos nombreux photographes du Jour. De très beaux clichés d'avant, pendant et après l'effort à regarder et à méditer (concernant notre foulée).

Christian 2 12/04/2016 08:38

En sociologue avertie Marie Françoise nous signale ce que nous avions tous remarqué ! Maria sans Eugénia, Eugenia sans Maria et sans oser demander le pourquoi de cette situation. Le sourire de l'une à la place du sourire des deux. Tu nous rassures Marie Françoise et aussi sur Isabelle F. Avec des présences aussi sportives, enjouées et attentives le club n'a que de l'avenir devant lui Petie remarque moins zen : pour un parcours dit et vendu plat je l'ai trouvé bien agité le Cachan, depuis sa source jusqu'à l'estuaire. Ch.

Christian 12/04/2016 08:33

Bravo Mouloud pour cette performance à Rotterdam, contre le vent j'imagine. Trois heures au marathon c'est un exploit auquel peu peuvent prétendre et moins encore réaliser. C'est le résultat d'un effort de préparation, de course mené quelquefois jusqu'au malaise, heureusement oublié, à l'arrivée de la course. A bientôt pour un article ou un écho ! Christian

fabrice 11/04/2016 08:20

Quelques photos prise à l'arrache sur le 10k de Cachan: https://www.dropbox.com/sh/n8obcrpg5eae8a4/AABNfxvw6GVMa6cCKTBazIt5a?dl=0