Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

LA 23ème FOULEE VERTE de MAROLLES-EN-BRIE

Daniel le maculé, Didier le repentant.

Daniel le maculé, Didier le repentant.

Pluies, inondations, chemins boueux et pendant ce temps-là le Challenge du Val-de-Marne continue !

A Marolles-en-Brie, localité magnifiquement située près du château de Grosbois les meilleurs coureurs de la région, et même ceux venus d’ailleurs, se sont assemblés pour un cinq kilomètres plébiscité par Pierre Koch et un quinze kilomètres nature à l’eau choisi par les autres asphaltiens présents.

Il fallait bien du courage pour se rendre à la ligne de départ, déjà noyée et plus encore pour courir dans une atmosphère agréable mais considérablement humide là où d’habitude quand c’est sec c’est déjà mouillé. Olivier Catrou défendant sa place de premier du Challenge tirait admirablement son dossard du lot en terminant dans les premiers précédant d’assez peu ma foi le président départemental Didier Lobo battu sur le fil du dernier kilomètre par Daniel Perrin tombé sans gravité. Tous les deux préparent activement le championnat de Franc du dix kilomètres à Saint-Brieuc-Langueux mais se sont déjà parfaitement acclimatés à une petite bruine bretonne tombant sur le parcours à marée haute.

Sur 15km. 1er en 55’23’’, 257 coureurs classés.

Olivier Catrou

6ème, 3ème M1H

En 57’36’’

Daniel Perrin

60ème, 2ème VH3

En 1h11’03’’

Jérôme Glachant

27ème, 8ème M1H

En 1h04’24’’

Didier Lobo

61ème, 3ème VH3

En 1h11’08’’

Jean-Noël Maria

48ème, 14ème VH2

En 1h09’41’’

 

 

 

Pierre Koch qui n’en est pas à son premier dossard avait choisi prudemment le cinq kilomètres et se sortait excellemment des multiples embûches du terrain qui n’avaient pas incité certains des concurrents d’en finir en marchant.

Sur 5km. 1er en 17’41’’, 94 coureurs classés.

Pierre Koch

85ème, 1er VH5

En 37’36’’

 

 

 

Notons une très nombreuse représentation féminine qui  a permis à cette course de plein – air et de grande – eau de réunir plusieurs centaines de participants et la présence de nombreux sympathisants du Relais Nature Asphalte du 23 octobre prochain car ils nous ont promis de venir sachant qu’Asphalte n’arrosera pas le Tremblay comme les organisateurs l’ont fait de leur magnifique terrain de jeu.

Partager cet article

Commenter cet article