Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

Pauvre marathon Français !

Curieux comme d’habitude je suis allé consulter les résultats des championnats de France disputés dimanche dernier à Tours. Et bien la seule certitude c’est qu’on n’est pas près de voir un Français sur l’une des marches des prochains podiums internationaux ! Loin de moi l’idée de dénigrer la valeur de ceux qui sont montés sur la boite, ils ont certainement réalisé la meilleure perf qu’il leur était possible de faire ce jour-là mais le résultat est tout de même alarmant pour l’élite nationale. Les consoles de jeux font des ravages depuis des années, détournant les jeunes des sports qui demandent du temps, de la persévérance et du caractère, ce qui est le cas de l’athlétisme en général et des longues distances en particulier.

Constatez par vous-même ! Les nouveaux champions de France ont été titrés avec des perfs loin des standards mondiaux : 2h21’ chez les hommes et 2h55’ chez les femmes. Seuls sept athlètes masculins ont réalisé moins de 2h30’ et deux féminines moins de 3h lors de ces championnats. Encore une fois le sujet de cet article n’est pas de dénigrer ces performances mais de constater que le mal est profond. Fait encore plus alarmant à mes yeux est qu’une seule senior femme n’est pas montée sur le podium de la catégorie… elles ne sont que 4 classées ! Quatre seniors femmes aux France ! Quand je vous disais que l’avenir est sombre !!!

En comparant les bilans FFA sur les 10 ans passés on constate qu’en 2006 il y avait cinq Français sous les 2h15. Il n’y en a plus un seul aujourd’hui. Les féminines en moins de 2h45 étaient dix et elles ne sont plus que six.

Fort de ces constatations je suis allé faire un tour sur les bilans IAAF (fédération internationale d’athlétisme). Je n’aurai peut-être pas du ! Avec pratiquement 2h16 au compteur le meilleur Français est classé 370ème mondial, précédé entre autre par 202 Kényans et une multitude d’autres africains de l’Est !

Maigre consolation, l’Europe ne se porte pas beaucoup mieux que notre pays. Parmi les 100 premiers mondiaux 2016 on ne trouve qu’un Suisse (en réalité un Ethiopien naturalisé) et un Allemand ! Il n’y a pas qu’en France que les « GameBoys », « PlayStation » et autres consoles ont sévi !

Voilà un constat certes dur mais basé sur la réalité des chiffres. Dans l’état actuel des choses inutile de chercher sur votre  petit écran le maillot national lors des prochains JO, championnats du monde ou marathons internationaux, ce ne serait qu’un mirage surtout depuis la retraite annoncée de Christelle Daunay, ce bel arbre qui a longtemps masqué la forêt… ou le désert au choix.

Partager cet article

Commenter cet article

Raphenne 26/09/2016 16:45

Peut se dope t-on moins bien????

Philcrux 22/09/2016 23:11

La raison de ce désert peut s'expliquer par 2 choses à mes yeux. L'une, la suprématie monstrueuse des coureurs et coureuses de l'Afrique de l'Est. Lorsqu'on connait la charge de travail nécessaire au niveau entrainement que représente une préparation marathon, à quoi bon s'entrainer lorsqu'on sait qu'il est impossible de se battre pour les premières places face aux coureurs de l'Afrique de l''Est... "Sur l'échiquier Mondial, on existe pas en 2h16" disait Bob Tahri en 2014 lorsqu'il devenait Champion de France de la discipline! Un peu plus loin, il expliquait qu'il ne désirait pas continuer cette distance... Trop difficile ou tout simplement archi-dominée par les coureurs de l'Afrique de l'Est.

De plus, ces pays disposent d'un vivier d'excellent(e)s coureurs(es)... Combien de coureurs qui ont le potentiel d'être sous les 2h20, 2h15 voir 2h10 en réalité, certainement plus de 100, 200...

La seconde, mais il s'agit d'un problème global, combien est payé un athlète de fond voir demi-fond niveau National voir international par la fédé.? Rien, une misère...2,3 voir 5000 euros pour l'année! Si l'athlète n'a pas de contrat sportif avec une société, pas de sponsors comment peut il se consacrer entièrement à cette dure discipline ? Impossible, ll faut qu'il travaille à côté.

Dernier soucis, cela commence à faire du bruit du côté du Kenya mais aussi de l'Ethiopie, le problème du dopage...

Maintenant, il est vrai qu'un gros travail n'a pas encore été réalisé par la Fédération...est ce une volonté délibérée en sachant qu'il s'agit d'une discipline qui ne peut pas rapporter de médaille?

Phil. D.

Nico KC 22/09/2016 21:42

Et pourtant il y a 2 ans on nous annonçait un "plan de relance" du marathon français mené par la fédé (http://www.athle.fr/asp.net/main.news/news.aspx?NewsId=11732). Où en est ce plan ? On peut se dire qu'il faudra du temps pour remonter. J'ai malheureusement peur que le projet soit mort né...