Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

Marathon Duo d’Orléans Sologne

C'était au parc de la Source, dans les faubourgs d'Orléans.

« Le givré » ainsi que l'appellent les organisateurs est un marathon pas loin, pas cher dont Michel Robert nous avait vanté les mérites. Comme il est difficile de résister à Michel,  que nous aimons les longues échappées dans la forêt solognote et la vie au plein air, nous avons engagé trois équipes mixtes. Le projet n'était pas de battre le record du monde mais de faire briller les couleurs du club aux bords de la Loire. Petit hôtel en ville, chambres tranquilles, dix personnes, accompagnateurs compris, notre délégation était bien étoffée.  Après un repas léger samedi soir, couscous, merguez et tajine dans un restaurant rien que pour nous et une petit balade en tramway, nous pouvions comptabiliser tous les  avantages de coucher sur place la veille afin d'être en pleine forme au départ du dimanche fixé à dix heures.

L'avantage du marathon en duo c'est de ne jamais se faire doubler par son compagnon de route. Argument essentiel pour certains et les couples formés Nathalie/Michel, Edwige/Daniel, Bhel/Christian n'en sont que plus solides. Après une pensée pour Faty absente pour raison de blessure en voie de guérison nous sommes allés voir le départ des cinq cents marathoniens avant de nous consacrer au nôtre. Petit peloton compact. Nous étions au deuxième rang des 43 duos formés.

La course à pied est une école d'humilité. Après avoir pris nos dossards la veille apprécié un accueil sympathique, la serviette de bains offerte et mémorisé le parcours, essentiellement formé de longues lignes droites c'était à nous ! Daniel parti sur un rythme rapide, 4 mn 30 au kilomètre,  Christian et Nathalie sur un tempo plus mesuré nous avions ensuite pour nous seuls les splendeurs automnales du parcours. Quelque chose comme le Grand Meaulnes et les Hauts de Hurlevent. Ravitaillement tous les cinq kilomètres, bénévoles en habits de clowns et sourires en fête tout allait bien. Après le relais au 21ème  et le passage du chouchou qui rappelle qu'un semi-marathon c'est moins difficile qu'un marathon c'était au tour d'Edwige, de Bhel et de Michel. Relayeurs d'un jour, relayeurs toujours.

Nous avions évoqué un podium dans la fièvre du samedi soir, nous avons eu un podium ! Après la séance de massage réparatrice Edwige et Daniel troisième équipe mixte ont revêtu les belles couleurs blanc, vert et violet aux yeux de tous ! Michel très légèrement fatigué, accompagné de Bhel terminait heureusement son relais pour qu'ensuite tout le monde puisse se consacrer à parler de ses exploits. Sous la douche d'abord, prise au gymnase pour les trois premiers relayeurs et dans la même chambre pour les trois autres puisque l'hôtelier Accor Adagio nous l'avait laissée aimablement à disposition Parfait accueil d'ailleurs de sa part et il s'empressa ensuite de nous prendre en photo pour son livre d'or... Ensuite pour fêter le tout nous nous rendîmes, les uns visiter la ville ancienne, les autres au plus fameux établissement du centre-ville pour prendre un chocolat à l'ancienne bien mérité. Je sais qu'on hésite à croire certains parce qu'ils exagèrent. Ce n'est pas le cas car nous minimisons même le plaisir que nous avons eu à venir à Orléans, même sans voir Beaugency, Notre Dame de Cléry ou Vendôme mais je prends à témoin la rumeur d'Orléans, c'est un marathon à faire.

Daniel Cossec et Edwige Trotin, 12ème, 3ème équipe mixte, en 3h30’39’’

Daniel Cossec et Edwige Trotin, 12ème, 3ème équipe mixte, en 3h30’39’’

Bhel Rolland-M et pas Christian Pallandre, 35ème, En 4h14’09’’

Bhel Rolland-M et pas Christian Pallandre, 35ème, En 4h14’09’’

Nathalie Duterte et pas Michel Robert, 36ème, En 4h14’10’’

Nathalie Duterte et pas Michel Robert, 36ème, En 4h14’10’’

Partager cet article

Commenter cet article

vallon 22/11/2016 06:57

Bravoo à vous tous
Vous avez su porter haut les couleurs du club !
Bravo pour ce podium en Sologne
Bonne récupération
Vallval