Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

Au nom de la rose

9h dimanche matin.

Me voici arrivé au stade après les indications précises d'une aimable dame, qui m'a de surcroît promis de m'encourager pendant la course. Joli présage.

Un sourire complice m'attend à l'entrée du stade. Un autre adepte de la calculette paré de blanc, vert et violet. Alain W. L'asphalte ce sont les jambes mais aussi la tête. D'après nos calculs, la cavale l'haysienne est la meilleure pourvoyeuse de points.

Un autre indice? les 25 ans de l'asphalte sous le signe de la rose... Et puis, pour nous deux c'est la découverte. Les rosiers auront-ils des épines?

Nous aurons des portions pavés c'est sûr.

Un 3ème larron pointe le bout de son nez. Jérôme G, lui aussi en quête, de points et... de dossards, pour 2 amis imprudents qui ont omis de lire le règlement. 2ème épine: pas d'inscription sur place!

L'heure du départ s'annonce, le nom des favoris aussi. Le speaker glisse par erreur? sur le mien, 2nd du challenge ... mais 43ème à la Cipale, mieux vaut me compter parmi les outsiders... des vétérans!. Surtout quand on annonce Sarah Mezeghrane, ex championne de France du 10 km route, 15'43 sur 5 km récemment... La rose est rapide.

Départ, il faut 300 m pour comprendre que la championne et son compagnon vont voler seuls vers la victoire. De mon côté j'oscille entre la 6 et 10ème place, au gré des découvertes, des épines, derrière les pavés, les côtes, puis les sentiers du parc, puis la chaleur qui s'invite (un peu tardif le départ quand même, une épine de plus).

Une véloce et non moins charmante l'haysienne cavale la première boucle à mes côtés (je comprends mieux le nom de la course!), une autre fusée, décidemment c'est le temps des roses avec pendant 5 km 2 femmes dans les 7 premiers. Honneurs aux dames!

 

Moi c'est aux échecs que je joue, plus stratège que rapide à défaut d'entrainement sérieux. Une 8ème place qui m'assure un bon pactole (les deux complices sont aussi satisfaits, podium (3ème) pour Alain, Jérôme 4ème dans sa catégorie), un retour sous la barre des 37, un podium master 1 (enfin je crois, c'est la perspicace Isabelle qui me l'a soufflé), et pour tous les 3 le parfum inoubliable d'une course bien suave.

 

Résultats

1er (et 1ère !) en 34'48 - 261 participants

8ème

Olivier Catrou

36’50’’

3ème MH1

31ème

Jérôme Glachant

40’52’’

4ème MH2

107ème

Alain Waterschoot

50’47’’

3ème MH1

Partager cet article

Commenter cet article