Asphalte 94 - Notre devise "Courir pour le Plaisir"

Avant l’asphalte, de la vase, des algues...

Avant l’asphalte, de la vase, des algues...

Depuis 3 ans, je « rentre » avec le triathlon de Chantilly, 1500 m dans l’étang du château, 45 km à rouler entre Chantilly et Senlis, puis 10 km à pied entre hippodrome et parc du château. Sans compter les transitions, ou il faut se changer, mettre les lunettes, régler ses montres en pleine lucidité. Cela me permet aussi de mesurer mes progrès en natation.

Donc ce matin, 3:08:00 pour l’ensemble, moins bien que l’année dernière avec 2:59: 14. Mais je ne suis pas déçu parce que je n’avais pas de vrai objectif et ma préparation  était très courte. J’ai régressé en natation, parce que je me suis mis à crawler et qu’il y avait trop d’algues,  -2 mn ; en vélo aussi : -2 mn, heureusement qu’il me reste la course à pied, 45:30 pour 10 (courts) kms, mieux que l’année dernière.  Peu rapide, mais cela s’explique. Mon mollet reste fragile, et je ne l’ai pas trop sollicité. C’est en fait sur les transitions que j’ai beaucoup perdu.

C’était donc sympa, et je compte bien revenir l’année prochaine.

J’ai croisé Olivier, qui a bien nagé et roulé, et qui est évidemment très au-dessus pour les 10 kms de course à pied. Il finit en 03:08:08. Ouf! Il me reste 8 petites secondes de marge pour être devant lui.

Je dois maintenant revenir sur l’asphalte en espérant que mon mollet tienne !

Partager cet article

Commenter cet article