Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Le semi marathon de Reims sous le signe de l'Ange au Sourire.

Le sourire de Reims

Le sourire de Reims

Il n’y a pas que la veuve Clicquot Ponsardin et Raymond Kopa qui ont illustré la ville du sacre des Rois. Asphalte 94 avait envoyé une délégation choisie au semi-marathon organisé le 15 octobre. Le même jour que la course traditionnelle de Fontenay sous-bois, dont on sait l’intérêt pour nos équipes, nous avions demandé à Daniel Cossec, Edwige Trotin, Patrick Monnet et Nathalie Duterte de venir illustrer nos couleurs. Ils étaient accompagnés des conseils avisés de Michel Robert et Bhel Monnet, dont la fille courait également, en préparation du marathon d’Athènes de la mi-novembre.

Après la prise des dossards au célébrissime stade qui commémore la mémoire du résistant Auguste Delaune, une sortie à la cathédrale, un regard attentif à l’Ange au Sourire, un autre au vitrail bleu de Marc Chagall après avoir pénétré et respiré le poids du sacre de vingt-cinq souverains la course allait commencer dans le petit matin frais. Un semi-marathon et un marathon complet rassemblant plusieurs milliers de participants faisait l’animation sur le boulevard Libergier qui laisse passer la lumière naissante jusqu’aux tours de Notre Dame. Pas de problème d’organisation sauf pour les accompagnateurs qui comme Philippe Randier ou Christian Pallandre allaient garer leur automobile au mieux mais c’est bien connu le cœur n’a pas de ride, on aime la course pour elle-même quoi qu’il arrive.

Les sourires de l'Asphalte

Les sourires de l'Asphalte

Grâce à un système de sas bien connu à Paris Versailles ou au marathon de Paris la route était dégagée dans cette ville d’art où le champagne n’est pas le seul délice. Un tour dans les principales artères patriciennes, quelques côtes dont celle du boulevard Dieu Lumière près de la basilique Saint Remi, un passage dans les faubourgs un le retour en ville, longeant le canal était suivi par une foule attentive et chaleureuse où les spectateurs cachés derrière les lunettes de soleil étaient souvent célèbres.

Sur le boulevard Dieu Lumière

Sur le boulevard Dieu Lumière

Un très beau tir groupé de Daniel Cossec, dans la même foulée qu’Edwige Trotin, ils reconstituaient l’équipe du marathon duo d’Orléans de l’an passé, sur la base d’une heure quarante s’il vous plait, suivis de Nathalie Duterte, en rythme marathon soutenu, de Patrick Monnet accompagné du sourire lumineux de sa jeune fille. Après un dernier passage en ville et pour voir ses merveilles d’art déco le retour vers la capitale était assuré avec dans les yeux mieux que le souvenir d’une fête, le souvenir d’un délice.

Daniel COSSEC : 946ème en 1h40’37’’

Edwige TROTIN : 947ème en 1h40’37’’

Nathalie DUTERTE : 2194ème en 1h54’29’’

Patrick ROLLAND-MONNET : 3089ème  en 2h04’27’’

Partager cet article

Commenter cet article