Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

19/11/2017, Maraton de Valencia 2017 : El Maraton de Oro.

D'abord, je tiens à  remercier infiniment Saïd C. de m'avoir accompagné  durant ma longue préparation ainsi que Daniel C. pout tous ces précieux conseils qu'il m'a prodigués.
Voilà c'est déjà fini, ‘’nous sommes le jour d'après’’, j'ai des souvenirs pleins la tête. Quel bonheur, quel plaisir d'avoir couru ce marathon. L'organisation est géniale et généreuse à la fois. Lorsque
vous allez chercher votre dossard vous repartez avec un sac rempli de cadeaux, les gens vous reçoivent  avec le sourire, c'est l'ambiance à  la mode Espagnole en un mot c'est « la Fiesta ».

Comme d'habitude la veille d'un marathon je ne trouve pas le sommeil, je pense à  la course, j'ai hâte d'en découdre. Je suis dans le sas de départ, je sens que la matinée sera agréable et superbe et que je vais
en profiter un maximum.

Il est 8h45, le départ se fait en douceur le temps est idéal, 9 degrés. Les conditions également sont idéales : le parcours est plat avec de longues lignes droites rectilignes qui me paraissent par moments interminables.
Je suis dans le tempo, j'avale les kilomètres et au 15ème j'aperçois les membres de l'Asphalte 94 qui m'encouragent. Quelle belle surprise ! J'ai la banane, tout sourire, je vois Natacha R, Philippe R, Christian L, Elie H et Marie Christine C, cela me donne un supplément de force et d'énergie.

Finalement, j'arrive au 30km que je passe sans trop de difficultés. La température a augmenté. Il fait près de 20 degrés, je prends un choc thermique à chaque ravitaillement, je bois de l'eau pour éviter les crampes. Je ne ressens pas de douleurs particulières, il reste quelques kilomètres, je suis dans ma bulle mais je profite des vivas et des encouragements du public car on en besoin dans ces moments là.

Lorsque j'arrive au 40 km je sens que c'est la fin. Je regardé ma montre une dernière fois jusqu'à l'arrivée.

Le final est grandiose sur cette passerelle bleue azur on a l'impression de courir sur l'eau, c'est la plus belle ligne d'arrivée que j'ai franchie à l'occasion d'un marathon.

En conclusion, le principal c'est d'avoir pris énormément de plaisir, d'avoir partagé ces moments  avec les copains de l'Asphalte 94, le lundi suivant la course, autour d'un bon repas.

Notre devise "Courir pour le Plaisir".

A la proxima.

Fayçal

19/11/2017, Maraton de Valencia 2017 : El Maraton de Oro.

Partager cet article

Commenter cet article