Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

L'épopée de Nathalie

L'épopée de Nathalie

La prairie était pleine, les tentes, les coureurs, les accompagnateurs étaient là. Devant nous marchait Nathalie. Elle avait un joli nom cette épreuve, les championnats qualificatifs LIFA de course à travers la campagne. Elle avait un joli nom, à Choisy, et avec Isabelle elle était reine.

Nous avions décidé de suivre notre camarade Nathalie Diez-Verdier extraite brillamment les qualifications du Tremblay qui défendait les couleurs d’Asphalte dans le deuxième tour de cette course si difficile, si dure qu’est un crosscountry en compétition relevée. La plaine de Choisy ventée à souhait nous accueillait avec un petit air de février glacé.

Le vent était froid, bien que l’on soit à mi matin et le café bienvenu. Didier Lobo, Dominique Bontoux, Jean Sparhubert aux organisations, parmi d’autres, peuvent en témoigner, l’épreuve était difficile. Certes Nathalie est une championne aguerrie, formée aux trails les plus longs, les plus difficiles, les plus techniques, une championne qui est d’autant plus modeste qu’elle achève des choses difficiles mais il restait qu’il allait falloir se battre.      

L'épopée de Nathalie

L’élan donné sur un avant-poste plat permet aux qualifiées de faire valoir leur pointe de vitesse dès le départ. De longues avenues plates conciliaient leurs difficultés avec des bosses et des relances pour lesquelles les chaussures pointées étaient indispensables. Nathalie avait choisi le vêtement le plus adapté avec un coquet bonnet et une jambière longue protégeant du glacis ambiant. S’agissant d’un cross dit « court » on devait s‘attendre à souffrir beaucoup dès le départ et vivement car les écarts se font immédiatement et il est difficile de s’abriter derrière une concurrente qui cherche exactement la même chose que vous, c’est – à – dire être protégée de la bise ambiante.

Cette épreuve une des plus exigeantes qui soient a été couronnée de succès avec une arrivée sur la place rouge et noire du monde là où se donnaient en phrases sobres l’analyse des entraineurs et les encouragements des présents.

Nathalie qualifiée à nouveau pour le tour suivant, auquel elle ne pourra malheureusement participer, était surprise elle – même de sa performance. Rien ne nous surprend nous quant à nous de son courage, de sa vaillance et de ses résultats.    

Vivre une course folle n’étonne pas. C’est son souvenir qui émerveille.

L'épopée de Nathalie

Partager cet article

Commenter cet article

Nath DV 20/02/2018 10:59

Merci Edwige et Christian pour votre soutien.
Le mérite revient surtout à Isa d'avoir été chercher la qualif sur cross long.
Même si c'est dur, le cross c'est vraiment super.
J'espère que l'année prochaine, on sera plus nombreuses à partager ce beau moment de course à pied.
Encore merci.

TROTIN 19/02/2018 17:49

Bravo Nathalie pour ce cross dans ce froid glacial, ta persévérance et cette volonté d'aller toujours plus loin. Tu es un modèle pour moi.
Edwige