Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Le marathon de Paris de Guillaume.

Record battu !

Record battu !

Pour mon 5ème marathon, le 2ème à Paris après 2012, j'avais pour ambition 1 chrono en 2h48 correspondant à une vitesse moyenne de 15km/h sur le parcours. Gagner 5mn en 1 an après mes 2h53 du marathon de Rotterdam 2017 me parait réalisable et c'est confiant que j'attaque un plan en 10 semaines début février. J'y intègre 3 cross, 1 semaine au ski et 1 semi mais du coup il me manque 1 ou 2 sorties longues sur l'ensemble, on verra bien si cela me sera préjudiciable le jour J. Le plan se déroule correctement à raison de 4-5 sorties par semaine, pour des volumes hebdo entre 50 et 90km pour la semaine la plus chargée. Une météo pas évidente en février ne facilite pas les choses et ça tire un peu à droite à gauche musculairement parlant sans que ça ne soit trop grave ou m'oblige à couper. Mon semi test est bouclé en 1h23 sans difficultés, un peu plus vite que mon allure marathon, c'est bon signe!
3 semaine plus tard, nous voici au 08 avril et je suis dans le sas préférentiel à attendre le départ. Le stress des 2-3 derniers jours s'est envolé et j'ai hâte d'y aller!! Le départ est donné et cette 1ère vague s'élance sur les Champs Elysées à bonne allure. Je suis bien concentré mais je profite quand même de l'ambiance sur ce beau parcours. Les encouragements de mon frère au 10ème kilo, des coureurs de l'asphalte au 12ème et de Nicolas Buck au 13ème me font du bien! Partis un peu vite, je tente de me contrôler mais cette 1ère partie est bien roulante et je suis toujours au dessus de mon allure si bien qu'après un 1er 10k bouclé en 39'07 je passe au semi en 1h23'. Je sais que j'attaque maintenant la partie la plus compliquée de ce marathon et j'attends de voir comment mon corps va réagir à partir de la sortie du tunnel des Tuileries notamment. C'est effectivement à partir de ce moment là que je ressens les 1ères difficultés. Les changements de rythme dus aux différents passages dans les tunnels me cassent un peu les pattes et j'ai de plus en plus de mal à retrouver mon allure de base sur cette portion, perdant du coup 2-3 secondes au kilo. La montée du 33ème se profile et même si je la trouve moins longue que ce que je ne pensais, elle mettra encore un coup supplémentaire à mon chrono. La partie pavée pour entrer au bois de Boulogne fut également bien désagréable et globalement je subirais cette dernière partie de la course malgré le soleil et les encouragements des spectateurs. Je finis sur 2 kilos à 13km/heure pour boucler ce marathon en 2h50'56 à plus de 2mn de ce que j'espérais. Heureux et fier malgré tout, je file récupérer mon tee-shirt finisher et ma médaille avant d'aller boire une bonne bière avec les copains!! Une bonne coupure s'impose après cette 1ère partie de saison sur bitume et je retournerai bientôt sur les chemins avec de beaux trails en perspectives!!

Partager cet article

Commenter cet article

Nath DV 11/04/2018 20:57

Bravo Guillaume !