Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

41ème Paris Versailles

A l'arrivée avec Gilles Bouleau

A l'arrivée avec Gilles Bouleau

41ème Paris Versailles

Prendre le train tôt le dimanche matin n’est pas enviable en soi. Mais dans la perspective de retrouver une bande de copains pour courir, cela devient plus motivant. De plus, si ensemble nous amenons un jeune dans la joëlette alors les réticences tombent.

C’est dans cet esprit que j’ai entamé le 41ème Paris-Versailles avec mes collègues de la CDC, dont Ismaël et 3 joëlettes de Dunes d’espoir.

Notre pilote « Lucas »était enjoué de participer. Un départ avant les élites nous a permis de jauger leur forme lorsqu’ils nous ont rattrapés au 5èmekm. Nous n’avons pas été de trop pour hisser notre fardeau dans la côte des Gardes. La marche rapide a été de circonstance à certains moments.

Enfin le sommet et du plat qui se profile pour se refaire une santé. Que nenni, voila que surgissent de nouveaux collègues pour aller de plus belle. Pourquoi n’ont-ils pas attendus en bas de la côte ? Allez savoir. Je m’accroche. Mes relais sont moins nombreux et plus très efficaces. Je dois gérer pour rester dans le groupe jusqu’au final.

Belle arrivée avec en ligne de mire le château. Lucas nous gratifie de quelques pas pour franchir la ligne en vainqueur.

De quoi être d’attaque pour le piquenique préparé par mon pote Christian à la mode Versaillaise comme certains Asphaltiens connaissent.

Nous aurons l’occasion de retrouver sur nos terres en bords de Marne les joëlettes CDC et Dune d’espoir lors de la course de la rentrée 2019. Invitation à chacun de découvrir ce mode de participation sportive solidaire.

Bravo également à Latifa et Christian qui ont rejoint Versailles en courant.

Et le temps : temps nuageux, un peu lourd, vague de chaleur sur les hauteurs accompagnée de pluie légère

Belle médaille avec la citation de Mandela : JE NE PERDS JAMAIS SOIT JE GAGNE SOIT J’APPRENDS

Partager cet article

Commenter cet article