Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Les Asphaltiens flambent au grand Monopoly de l'Asphalte.

Les morningophiles

Les morningophiles

A l'Asphalte 94, on est polyvalents : en plus d'être des sportifs accomplis et d'aimer se lever tôt, on aime aussi la musique et les jeux. En 2017, avec la sortie « Il est 5 heures Paris s'éveille », on avait pu vérifier que les asphaltiens sont des filles et des gars qui connaissent la chanson (et en particulier, celle de Jacques Dutronc). La sortie proposée ce samedi 15 septembre 2018 a permis de vérifier qu'ils étaient aussi experts au jeu, et notamment au Monopoly.

Rendez-vous pour les 20 asphaltiens et asphaltiennes ayant répondu présents à 6h30, à la gare de Nogent, pour coloniser un wagon de RER, direction la station Châtelet.

7h00, départ de l'église Saint-Eustache pour un parcours surprise dans les rues de Paris, passant par plusieurs rues, avenues, gares du Monopoly. Le défi : être le premier à crier « J'Asphalte » lorsqu'on atteint un lieu du jeu, et marquer le plus de points possibles.

Le groupe s'engage dans la rue Montmartre, prend quelques passages couverts, la rue de Provence, pour déboucher sur... la rue Lafayette ! Julien est le premier à dégainer et marque le premier point. Descente vers l'Opéra, et c'est Bruno qui lui répond du tac au tac : « Boulevard des Capucines,   j'Asphalte » ! Chacun commence à se prendre au jeu, Virginie est sur ses gardes, et c'est elle qui décroche le point de la rue de la Paix !

Un participant, dont je tairai l'identité mais dont le prénom commence par « Oli » et finit par « vier », se spécialise dans l'asphaltage des rues qui ne font pas partie du Monopoly. Heureusement il retrouvera sa lucidité au fil des kilomètres parcourus et il se reprendra bien dans la suite du parcours !

Après la rue du Faubourg Saint-Honoré (et non la rue Saint-Honoré, qu'elle prolonge : c'était un piège...), voilà l'avenue des Champs-Elysées que nous remontons jusqu'à l'Etoile, pour asphalter ensuite l'avenue Foch ! L'ambiance est au beau fixe dans le groupe, mais la compétition bat son plein pour ne rater aucune rue. (A ce stade, j'avoue que j'ai perdu le fil de qui a marqué les points... mais le décompte passe un peu au second plan derrière le plaisir de profiter ensemble de Paris qui s'éveille)

Descente vers le Trocadéro, panorama sur la Tour Eiffel, avant de descendre pour traverser le Champ de Mars et atteindre la très chic avenue de Breteuil, puis d'enchaîner sur les rues Lecourbe et de Vaugirard.

La gare Montparnasse, que tout le monde a vue venir de loin, est asphaltée collectivement... mais un débat passionné s'engage soudain : la gare Montparnasse fait-elle bien partie du jeu ??? Vérification faite, la gare Montparnasse est bien l'une des 4 gares du Monopoly (avec les gares de Lyon, du Nord et Saint-Lazare... en revanche il n'y a pas la gare d'Austerlitz, qu'emportés par l'euphorie nous asphalterons aussi un peu plus tard...). Désolé Thierry, on ne peut pas gagner à tous les coups !

Direction ensuite le jardin du Luxembourg, ses magnifiques allées et son palais, dont nous sortons par... le boulevard Saint-Michel, point marqué par Latifa ! Passage le long du Panthéon, puis par les escaliers de la rue Rollin, avant un petit crochet imprévu par les arènes de Lutèce proposé par Daniel : merci à lui ! Après avoir traversé le jardin des Plantes, puis la Seine au pont d'Austerlitz, nous arrivons à la dernière étape Monopolienne du périple, la gare de Lyon... même s'il nous reste encore quelques kilomètres à parcourir !

Dans le parc de Bercy Daniel le facétieux nous fait découvrir des petites allées qui montent et qui descendent en serpentant : encore merci à lui ! Après ce long parcours urbain, nous sommes contents de retrouver les allées de notre cher bois de Vincennes. Quelques-uns commencent à tirer un peu la langue et la jambe : normal, nous en sommes quasiment à 25 km... Mais tout le monde s'accroche pour atteindre, récompense suprême de nos efforts, le petit pont, où nous attend tout le groupe qui a couru au bois, avec le super ravito « café-croissant-et plus si affinités » préparé par Gérard !

A l'arrivée, on se sait pas très bien qui a gagné, car on s'est un peu perdus dans le décompte des points (mais ça valait mieux que de se perdre dans le parcours!), mais l'essentiel n'était pas là ! En revanche, une chose est sûre : les asphaltiens, en plus d'être des coureurs, sont aussi des flambeurs !

A l'année prochaine pour une autre balade parisienne !

Nicolas MERCOUROFF(site | email)‎17‎/‎09‎/‎2018‎ ‎08‎:‎32Les Asphaltiens flambent au grand Monopoly de l'Asphalte.
La vidéo de la sortie est ici -> https://youtu.be/bNM7QuTkP7k

Partager cet article

Commenter cet article

Nicolas MERCOUROFF 17/09/2018 08:32

La vidéo de la sortie est ici -> https://youtu.be/bNM7QuTkP7k