Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

C’est quoi cette histoire de mur ?

C’est quoi cette histoire de mur ?

Plusieurs d’entre vous avaient vu juste en m’offrant lors de la dernière AG un t-shirt à cette effigie.

Valence était mon quatrième marathon et  après un entraînement respectant scrupuleusement le plan de Philcrux,  je me présentais au départ avec  l’objectif de 4 :00 qui me semblait accessible (un gain de 6’ sur mon record personnel obtenu en 2016 à Barcelone sur un parcours vallonné).

Parti sur un rythme 5 ‘40’’/km en essayant de me relaxer régulièrement, j’ai pu suivre mon plan de course jusqu’au 31ème où j’ai effectué un arrêt au ravitaillement. A ce stade, je n’avais pas l’impression d’avoir trop puisé dans mes réserves mais en repartant mes jambes ne suivaient plus et j’ai commencé à alterner marche et course en gérant au mieux mes douleurs .

Vers le 35èmej’ai accusé le coup en voyant passer les meneurs d’allure de 4 :00h mais heureusement, Nathalie D , partie dans le SAS d’après m’a dépassé au 38ème. Ses encouragements  ont créé le déclic et j’ai pu progressivement revenir à son niveau, finir la course à mon rythme de 10,5km/h et franchir la ligne d’arrivée à ses côtés à l’issue d’un dernier run sur la mythique « course sur l’eau » du marathon de Valence.

Le mur a encore frappé et je n’ai pas trouvé le mode d’emploi pour l’éviter. J’ai perdu 2’/km entre le 31ème et le 38ème et je ne sais toujours pas si ça se passe dans la tête ou dans les jambes !

Et si Nathalie m’avait dépassé au 31ème ? Et si je m’étais alimenté différemment ? Et si j’étais parti plus lentement ?  Voilà  autant de raisons pour tenter l’expérience à nouveau l’année prochaine.

Grâce à Nathalie, j’ai peut-être trouvé une partie des réponses et je lui dois d’avoir effacé ma déception à l’arrivée (4h14’54’’ temps réel) en m’offrant une occasion de dépassement « de soi » sur les derniers kilomètres.

C’est fut un beau week-end sportif, culturel et convivial avec la famille et les amis du club, sous le soleil dans la belle ville de Valence. Merci à toutes et tous pour votre implication et vos encouragements.  On s’est tous dit qu’il faudrait renouveler ce type d’expérience en 2019 à Berlin (il paraît qu’il n’y a plus de mur !) ou ailleurs. On y réfléchit.

Partager cet article

Commenter cet article