Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Kamarades

Kamarades

Vous les gilets jaunes du club des bons copains, profitez sans vergogne du temps présent « revendicatif » pour faire connaître haut et fort vos désidératas qui vous chatouillent l’esprit, comme par exemple :

  • Connaître un peu mieux le passé de votre activité, pas si éloignée et qui semble irrémédiablement tourneboulée,
  • Modestement renouer avec la pratique de la piste, 5000, 10 000, heure à un niveau départemental,
  • Redécouvrir les petites courses villageoises d’île de France,
  • Résister, tant faire ce peut, au tsunami du trail qui va endommager vos anciens
  • Rebooster la participation au Téléthon, ce qui semble la moindre des choses pour nous qui sommes en bonne condition physique,
  • Participer en priorité au championnat du Val de Marne 10 – 15 Semi afin de remercier à notre manière les bénévoles du comité d’athlétisme 94,
  • Réaliser les temps qualificatifs pour les France histoire d’exacerber notre orgueil de compétiteur.
  • Que saisje…

Chacun d’entre nous est bourré d’idées, ya qu’à, faut qu’on.

On ne veut pas vous entendre ! exigez un référendum. Rassérénés, il sera temps de quitter votre gilet jaune et d’enfiler le maillot tricolore vert blanc violet, et en toute occasion, le faire ovationner lors d’une montée du tripode.

Partager cet article

Commenter cet article

Daniel 05/01/2019 03:40

Salut Papy, le début d’année est propice aux vœux et aux bonnes résolutions mais je doute que la majorité de tes souhaits soient exhaussés. Toi et moi… et quelques rescapés, nous sommes des dinosaures ! Nous ne sommes plus dans les années 70/80 mais à la fin des années 2010. Beaucoup de choses ont changé y compris dans notre sport. A l’époque un marathon de 1000 coureurs était une grosse course, nous étions peu à courir. Les autres, les sédentaires, beaucoup plus nombreux, regardaient le sport à la télé et le commentaient au bistro ! Maintenant les pelotons sont beaucoup plus garnis, on n’a jamais autant couru. Bien sûr l’individualisme s’est renforcé, dans le sport comme partout ailleurs. Bien sûr l’attachement à un club n’est plus le même. Bien sûr la solitude du coureur de fond a été remplacée par le plaisir de la participation en masse. Bien sûr l’ivresse de la perf accomplie a laissé place à la satisfaction de terminer mais il est préférable de voir les coureurs d’aujourd’hui sur la route ou dans les sentiers que devant leur écran ou un demi de bière !
Ne te fais donc pas de souci pour les pratiquants du 21ème siècle… quant à nous, nous rejoindrons bientôt l’aile gauche du jardin des plantes, là où se trouve le Musée d’Histoire Naturelle. On nous y trouvera en bonne compagnie, entre un brontosaure et un diplodocus !