Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

10km de Sénart: PB (Personal Best) 49 :18

10km de Sénart: PB (Personal Best) 49 :18

Certains trouveront à raison cette performance bien modeste dans l’absolu - obtenue qui plus est grâce au coup de pouce de Dame Gravité  dans le dernier kilomètre – mais  il s’agit bien d’une nouvelle « petite » victoire contre moi-même sur un 10K homologué.

Pas de quoi en faire un fromage aurait dit le renard, mais c’est l’occasion de faire un point  4 années après avoir pris ma première licence d’athlétisme.

Que dire de ma course ?  Après une séance d’auto-motivation sur la ligne de départ avec un petit groupe d’asphaltiens, le départ est donné et il faut slalomer sur les 300 premiers mètres pour éviter de perdre trop de temps dans les embouteillages.

Le rythme est pris assez vite sur ce tracé très plat. J’ai décidé depuis quelque temps de ne plus regarder ma montre pour ne pas me déconcentrer…seul le bip kilométrique vient confirmer les bornes placées sur le parcours.  J’ai décidé de me concentrer sur ma foulée pour maintenir le rythme  le plus élevé sans m’essouffler. Il faut juste ne pas s’endormir dans la foulée de celles ou ceux qui font obstacle et forcer quelquefois l’allure pour retrouver une route dégagée. RAS jusqu’au 7ème kilomètre où je ressens une petite faiblesse et je décide de m’arrêter au ravitaillement pour prendre un gel et boire.

20’’ d’arrêt au stand et il me faut 1 kilomètre pour relancer la machine et retrouver ma vitesse de croisière.  Ensuite, on arrive vite sur la rampe qui descend jusqu’au stade d’arrivée et dans les derniers 500m la pente est si forte qu’il faut presque freiner pour éviter l’emballement. Au moment où je pénètre sur le stade j’entends le speaker annoncer que ceux qui arrivent maintenant seront sous la barre des 50’…j’accélère alors pour passer sous  l’arche d’arrivée en 50 :01 temps officiel mais 49 :18 temps réel.

Sauf au départ et lors de mon arrêt ravitaillement j’ai maintenu un rythme régulier de 4’55’’/km et effectué le dernier kilomètre en 4’13’’.

Grâce à vous, à vos conseils éclairés, à vos encouragements, aux entraînements collectifs et à la saine émulation du groupe, j’ai atteint tous mes objectifs (1 marathon, puis 2, puis 3, puis 4 …. <50’ sur 10K ) et  j’ai acquis  une certaine expérience  pour  préparer les compétitions, éviter ou gérer les blessures etc.. Autant de résultats qui me semblaient inaccessibles il y a 4 ans et qu’aujourd’hui à 65 ans je pense pouvoir dépasser encore et encore.

En écrivant ces lignes je veux envoyer un message d’encouragement à celles et ceux qui  comme moi ne sont pas des chasseurs de podiums mais dont la seule ambition est de se maintenir en forme physique et continuer à progresser malgré le poids de l’âge.

Je veux aussi remercier celles et ceux qui m’ont accepté dans leur communauté de coureurs où la performance des autres procure autant de joie que  sa propre performance et qui courent pour le plaisir d’être ensemble.

Vive le sport, vive l’Asphalte 94.

Partager cet article

Commenter cet article

Jerome 13/05/2019 00:20

Philippe, Bravo ! Et c'est super que tu gardes la motivation du jeune coureur. On attend donc ton prochain record, "avec le poids de l'âge".