Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

L’Asphalte remonte le temps

L’avenir, dit-on, appartient à ceux qui se lèvent tôt. Cette année, pour les 19 asphaltiens amateurs de traversées de Paris, c’était l’histoire… de Paris, qui leur appartenait, puisque le thème proposé était : « L’Asphalte remonte le temps ».

Départ à 7h15 de la Grande Arche de la Défense – XXe siècle – pour la première étape de notre périple matinal à travers les rues de Paris et jusqu’à notre terrain de jeu habituel du bois de Vincennes.

L’Asphalte remonte le temps

Pour agrémenter ce voyage à travers le temps, un quiz sur des thèmes sportifs et en lien avec les différentes étapes était proposé, qui a confirmé que les asphaltiens ne se contentent pas d’avoir des jambes affûtées et rapides, ils ont aussi des têtes bien faites et bien remplies !

Après avoir traversé, évidemment dans une chaleureuse ambiance, l’esplanade de la Défense, encore endormie mais déjà lumineuse…

L’Asphalte remonte le temps

… nous parcourons les allées du bois de Boulogne jusqu’à notre étape XXIe siècle avec la fondation Louis Vuitton (j’admets que nous sommes partis dans le mauvais sens… mais c’était difficile de faire autrement ! et ensuite nous avons, heureusement, repris l’affaire à l’endroit).

A la sortie du bois de Boulogne, agréable remontée de l’avenue Fochface au soleil levant…

L’Asphalte remonte le temps

… avant de faire le tour de la place de l’Etoile et d’entamer une toujours plaisante descente des Champs Elysées…

L’Asphalte remonte le temps

…qui nous permet atteindre notre étape XIXe siècle :le Grand Palais.

L’Asphalte remonte le temps

Traversée de la Seine…

L’Asphalte remonte le temps

… pour passer à proximité (relative, compte tenu des mesures de sécurité en place) du Palais Bourbon, bâtisse princière du XVIIIe siècle.

L’Asphalte remonte le temps

Nouvelle traversée de la Seine, dans l’autre sens…

L’Asphalte remonte le temps

… en direction d’une autre bâtisse princière, du XVIIe siècle cette fois, le Palais-Royal… sans malheureusement pouvoir profiter de ses jardins (les préparatifs des journées du Patrimoine et l’ambiance particulière des samedis parisiens depuis un an nous ayant contraints, ici comme à quelques autres endroits, à quelques détours).

La Tour Saint-Jacques sera notre étape XVIe siècle…

L’Asphalte remonte le temps

… mais en repartant, des fourmis dans les jambes nous font soudainement accélérer et sauter 3 siècles d’un coup pour arriver à Notre-Dame, chef d’œuvre du XIIIe siècle, malheureusement ravagée cette année mais qui renaitra.

L’Asphalte remonte le temps

A partir de là, plus rien ne nous retient et c’est à vive allure que nous atteignons le Ier siècle en traversant les arènes de Lutèce !

L’Asphalte remonte le temps

Nouvelle traversée de la Seine pour rejoindre la coulée verte, piétorouteexpress qui nous mène à grandes enjambées – après avoir passé la plus importante porte de Paris, la fameuse porte de Montempoivre si chère à Jean-Michel –à notre cher bois de Vincennes.

L’Asphalte remonte le temps

C’est un peu éparpillé que le groupe arrive au petit pont : 25 kilomètres à pied et 2000 ans d’histoire laissent forcément des traces, même dans une troupe aussi soudée que celle des vaillants coureurs de l’Asphalte.

Le café-croissants assuré cette année par Gérard T., que je remercie, et le plaisir de retrouver les camarades restés dans le bois apportent tout le réconfort voulu. Philippe D., brillant vainqueur du quiz, repartira avec une dose supplémentaire de réconfort sous forme de confiture.

L’Asphalte remonte le temps

Sur le coup des 11 heures, c’est les jambes un peu lourdes mais le cœur léger que nous nous quittons en nous disant : A l’année prochaine, pour une nouvelle traversée de Paris avec l’Asphalte !

Pour revivre cette belle sortie pour ceux qui y étaient, ou pour vous donner envie de venir l’an prochain pour ceux qui n’y étaient pas, il y a la vidéo de Nicolas. Merci à lui !

Photos : merci à Nathalie DR, Jean-Michel O, Nicolas M et François P.

PS : La fondation Louis Vuitton, elle aussi, remercie François pour sa photo J. Belle reconnaissance de son talent !

L’Asphalte remonte le temps

Partager cet article

Commenter cet article