Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Marathon De Vérone

L'équipe motivée sous la pluie!

L'équipe motivée sous la pluie!

Tous les ans est proposé par le club un marathon-voyage, qui permet de découvrir une région tout en courant.
Cette année, 21 Asphaltiens.ennes ont donc pris le départ du marathon ou semi-marathon de Vérone (http://veronamarathon.it)

La pluie et le vent semblaient être au rendez-vous, mais je ne pense pas que ça aie refroidi qui que ce soit!

Compte rendu

3ème Marathon d’Automne de l’Asphalte 94

Philippe D.

Vérone, Dimanche 17 Novembre 2019,

Quel sentiment étrange ce matin ! Pas de boule au ventre , pas de montée d’adrénaline à quelques minutes du départ du marathon auquel j’aurais dû participer et dont une blessure persistante m’a privé.
Etre ou ne pas être… au départ ce matin, voilà qui fait toute la différence. Je me sens un peu comme un Roméo sans Juliette, en état de manque en quelque sorte.

Mais quel plaisir d’être ici à Vérone où après une longue nuit sur les rails, une belle brochette d’Asphaltien(ne)s est venue en découdre avec l’une des trois épreuves au programme (Marathon, semi et 10K). La samedi a été dédié à la visite  des sites historiques dans cette petite ville médiévale du Nord de l’Italie au passé glorieux et au nom rendu célèbre par un grand poète britannique . D’aucuns auront sillonné la ville à la recherche d’émotions artistiques dans les églises Renaissance aux fresques resplendissantes quand d’autres auront cherché la concentration au chaud dans les musées et tous se sont retrouvés en soirée autour d’un plat de pâtes italiennes…ça va de soi.

C’est devant les arènes que nous immortalisons le groupe Asphalte en tenue officielle et malgré le stress qui précède le départ nous parviendrons  à rassembler  presque toutes celles et ceux qui courent.
Au coup de pistolet et après l’émouvante interprétation de l’hymne de Vérone, c’est l’oeil collé au viseur de mon appareil reflex que je tente de saisir les tuniques asphaltiennes qui s’élancent en vagues successives sur l’une des trois courses.
Puis on file sur les parcours pour suivre nos coureurs en plein effort et nous agressons nos neurones pour projeter par calcul mental les horaires de passage estimés des unes et des autres aux endroits où nous pourrons figer leur foulée sur la pellicule. Pas le temps de s’ennuyer donc même si le flux des coureurs se tarit progressivement pour ne laisser sur le pavé que quelques marathoniens en lutte parmi lesquels nous cherchons les « nôtres ». Après de multiples défections pour blessures diverses (dont la mienne) ils n’étaient que huit au départ du marathon et c’est au trente septième que nous avons finalement élu domicile pour les encourager et leur donner le dernier élan pour atteindre les arènes de Vérone pour une glorieuse arrivée.

Nous redoutions tous selon les prévisions météo les plus optimistes que dans un geste sombre et grandiose, Dante déverse sur nos têtes  son trop plein de colère sous forme de trombes glaçantes. Mais que nenni, il n’en fût rien et les moins audacieux ont couru avec le K-way en bandoulière. Pour les autres au bord de la piste, les applaudissements et les timides rayons de soleil n’ont pas suffi à réchauffer les corps et c’est un peu transis qu’ils rallieront l’arrivée pour partager la joie des « finishers ».
Puis chacun rejoindra son hotel pour se remettre de ses émotions et nous nous retrouverons ensuite pour le « traditionnel » apéro debriefing d’où émergera bientôt une ambiance chaleureuse au gré des récits homériques des participants et de leurs supporters.

Un belle sortie d’automne que certains prolongeront à Milan ou Venise quand d’autres se presseront pour attraper le train de nuit qui les déversera le lundi matin dans la ville grouillante pour reprendre dare dare le travail.
Puis , il ne restera plus que quelques images et des souvenirs à raconter aux amis au coin du feu lors des soirées d’hiver à venir.
Certains rêvent déjà de repartir pour d’autres aventures et moi je cherche sur quel terrain je pourrais bientôt m’engager pour courir mon 5ème marathon.

Les résultats

A noter les records personnels pour Gilles, Behl et Ismael!

Marathon

Nom  Temps Classement / Cat Cat
COSSEC DANIEL  3:35:30  542/70 SM50
Nathalie Duterte  4:19:29  1390/49  SF45
Gilles Henry  4:07:49  1185/70  SM55 
Christian Mabon 03:43:50    SM55
Jean-Michel Objois  3:27:43  416/15  SM55
Bella Rolland-monnet  4:11:36  1246/8  SF55
Nicolas Mercouroff  3:53:52  911/49  SM55 
Ismaël Lourabi  3:27:22  403/47 SM50
François Ovalde  5:02:13  1736/243 SM50 

Semi

Nom  Temps Classement/cat Cat
Michel Robert  1:56:24  1383 SM60
Guillaume Pensier  1:47:28  957/56  SF45
Nathalie De Roo  2:24:35  2167/14   SF60 
Philippe Borettaz  1:59:12  1521/13  SM65
Angela Rasinariu  2:08:20  1806/ SF60 
Alain Waterschoot  1:48:15  899/ 7  SM65
Christian Pallandre  1:58:01  1451/ SM70 

10K

Nom  Temps Classement/cat Cat
Marie Carmen Godfrain  1:07:11    SF60
Christine Tondu      
Patrick Rolland-Monnet 0:59:54    
Roger Hellenis  1:07:12  339/ 2  SM75  
Edwige Trotin  0:53:49  206/ 11  SF45 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article