Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Ekiden du Val de Marne

2 équipes de l’Asphalte ont participé ce Dimanche à l’Ekiden du Val de Marne sur la plaine de Choisy : Une équipe purement V3, dont l’objectif était de battre le record du club féminin sur EKIDEN de 3h00’20’’ : objectif non tenu, et une équipe plus éclectique, plus mixte et sans doute moins pressée par la performance, qui profite de l’occasion pour s’affirmer en tant que participant à un sport d’équipe.

P3310194.JPG

 

Raconté par Daniel Corbillon:

Nous étions remontés à bloc et décidés à vendre chèrement notre peau. Les 3 heures étaient à notre portée et nous étions fin prêts à y mettre toute notre énergie !!! Peine perdue ! la fatigue du semi disputé la semaine précédente, le vent de face le long du bassin, l'isolement pendant la course du au faible nombre de participants et peut-être également les 385 ans cumulés de notre équipe exclusivement composée de V3 ont eu raison de nos ambitions.

3H06', il n'y a pas de quoi rougir dans ces conditions ! Pas de déception à l'arrivée, seulement le masque de la fatigue et le plaisir d'avoir participé avec les copains à une épreuve certes difficile mais oh combien enrichissante sur le plan de l'esprit.

Bien sûr faire un 5 000 m sans avoir un seul concurrent en point de mire, courir 20 ou 25' à son maximum, en contre-la-montre, sans repère, en étant simplement doublé par les 3 premiers qui nous prenaient un tour de circuit n'a rien d'affriolant mais quelle école de courage quand il faut se dire : "ne lâche rien", "tes copains comptent sur toi", "tu n'as pas le droit de faiblir ". Pendant cette longue ligne droite le long du bassin, en plein vent, je me suis dit à un moment : "heureusement que tu ne fais qu'un relais de 5km" et j'ai là eu une pensée pour Daniel P. et Fred C. qui eux avaient deux tours de circuits à effectuer !

Ce fut dur... mais je suis prêt à recommencer à la première occasion en compagnie de mes compagnons de misère d'hier... avec un peu moins de vent et un peu plus de fraîcheur et frôler si ce n'est passer ce cap des 3 heures.

A titre personnel sur le plan sportif cela ne m'apporterait pas grand chose; par contre battre le record féminin du club qui est justement de 3h 00' 20" qu'est-ce-que ça me permettrait de "chambrer" les copines !!!

 

 

 

Equipe 1

Equipe 2

42195

 

03:06:22

 

03:27:28

5000

LOBO DIDIER             

00:21:02

ROLLAND-MONNET BELLA   *

00:24:20

10000

PERRIN DANIEL           

00:44:27

BALIT FAYCAL           *

00:47:45

5000

CORBILLON DANIEL        

00:22:08

MEUNIER MARIE-FRANCOISE*

00:24:32

10000

COLER FREDERIC          

00:43:10

ROLLAND-MONNET PATRICK *

00:46:06

5000

PALLANDRE CHRISTIAN     

00:21:44

THIRIAT SEVERINE       *

00:24:55

7195

OMNES GERARD           *

00:33:51

LACASSAGNE PHILIPPE    *

00:39:50

  Narrations et commentaires à suivre...

Partager cet article

Commenter cet article

christian pallandre 01/04/2013 19:24


La course à pied est un sport individuel qui se pratique en équipe. Nous en avons fait l'expérience la plus évidente en participant à l'Ekiden (six équipiers pour 42 km et quelque chose comme 195
mètres).


Non seulement il y eu un soleil magnifique mais une température glaciale. Bref tous les ingrédients pour jauger et juger de la volonté des organisateurs d'aider chacun à finir (j'admire
notamment Denise C. stoïque en plein vent et souriante jusqu'au moment où elle participa au ramassage des gobelets, bouteilels, paquets et divers ustentiles.., Monia A. efficace et
encourageante à l'arrivée de chacun des relayeurs, Jean S. et Dominique B. en super organisateurs, Daniel C. coureur-organisateur et tous les asphaltiens et autres présents)


Je n'ai fait pour notre part que courir, pas très vite d'ailleurs, et nous avons pu encourager  et participer à cette fête qui est comme une sorte de facilité d'être.


Marie Françoise M., Séverine T., Philippe L. recevant les premiers embruns de cette formule  japonaise du marathon, Fayçal B. de retour avec son entrain, Bhel capitaine de route et
première de cordée, Nadine, sereine avant le Marathon de Paris et d'autres encore...


Je sais bien que le meilleur reste à venir mais nous en avons goûté déjà un petit aperçu. Patrick M. ne nous dira pas le contraire lui qui améliore ses temps à chaque sortie.


 


CP