Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Le semi de Paris, cr de Philippe Delacroix

village-semi-marathon-de-Paris.jpg

Mon dernier semi de Paris remontait à 5 ans comme le temps passe vite ! J’ai pu obtenir le dossard grâce à la gentillesse de Jean benoit.  Je le remercie encore une fois comme beaucoup d’autres pour avoir penser au club.

Samedi  5, passage sur le salon du semi marathon de Paris où je devais retrouver Daniel sur le stand du marathon relais. J’ai été étonné non pas par la foule car je savais que le semi marathon a toujours été une très grosse machine qui attire des milliers de personnes mais par le nombre de stands qui maintenant sont présents lors de cet événement. Habitué à des petites courses, je me suis rendu compte comment la course à pied avait encore évolué en ampleur de masse de population et d’organisations !!!

Arrivé sur le stand, Daniel me remet le fameux sésame pour le lendemain (sympas à notre président de s’être occupé de récupérer tous les dossards). Je discute un moment avec Daniel, Dodo, Valval et d’autres amitiés du club puis je décide de partir pour d’autres occupations.

Dimanche 6 mars, plus j’avançais à pied vers le Parc Floral, plus je savais d’avance qu’une foule importante m’attendait mais pas au point de ce que j’allais voir. Cela était beaucoup plus immense que ce que j’avais pu imaginer. Hallucinant de voir cette marée humaine juste pour un semi (pour rappel 23 983 partants et 23 674 arrivants)!!!  Paris fait vraiment recette cela promet pour ceux et celles qui iront courir dans un mois le marathon !!!

L’avantage de nos dossards « Entreprises » a été énorme à ce niveau, merci à la marque « … » de ce beau geste car cela fait vraiment plaisir de se sentir « privilégié » un moment. C’était vraiment génial d’avoir des vestiaires « privés ». Tous ceux du club rencontrés (Michèle, Angela, Fayçal, Gégé, Pierre, Roger, Monia, Nathalie et j’en oublie pardon…) qui comme moi ne sont pas habitués à ce genre de choses, ont vraiment apprécié : podo et kinés et même un buffet à notre dispo. L’ambiance était vraiment sympa.

Semi-Parc.jpg

Concernant la course que dire…Les conditions étaient vraiment idéales pour courir dans les rues de Paris. Le soleil était présent tout le long de la course, il ne faisait pas excessivement froid, juste un petit vent par moment.

 Courir à Paris est quand même quelque chose d’unique même si j'ai un peu délaissé les courses sur route.

Semi3.jpg

Concernant le parcours, je dirai que le parcours inversé dans ce sens est vraiment diffèrent des autres éditions que j’avais pu faire. Même si les derniers kilomètres se font en faux plats montants, assez difficile de dire si ce parcours est plus dur que les années précédentes. Me concernant, pas facile de comparer par rapport à mon dernier chrono à Paris car je n’étais pas préparé pour un semi. En effet, suite aux cross je n’ai pas pu réellement commencer une période de préparation spécifique.  Je l’ai payé un peu avant le 15ème km et entre le 16 et le 17ème. Maintenant, ce parcours est assez plaisant, je dis même qu’il est intéressant car il y a beaucoup de relances et il n’est pas aussi plat qu’il en à l’air. Manque peut être juste un peu plus de public pour applaudir mais heureusement la densité du peloton et les groupes de musique présents sur le parcours mettent beaucoup d’ambiance.

Pour terminer, après le couac de l’organisation de l’année dernière, l’arrivée juste avant l’esplanade du château de Vincennes par l’avenue Daumesnil rend la fluidité excellente.   

Partager cet article

Commenter cet article

Philippe Del. 07/03/2011 15:35



Monia...à te voir hier sauter sur une jambe comme un kangourou, j'imagine que tu as dû déguster sur ton semi!!!


Perso, je pense que tu devrais soit voir un kiné qui pourrait te montrer quelques exercices pour renforcer tes chevilles ou soit peut être changer de runnings (celles que tu portais ne semblaient
pas adapter à ce type de course!). Je pense qu'il vaut mieux privilégier l'amorti plutôt que la légèreté.   



ARJOUNI Monia 07/03/2011 09:55



Je voudrais remercier celui qui m'a prêté son épaule dans les derniers km et qui m'a aidé à franchir la ligne sinon, j'aurai abandonné. Douleur atroce à la cheville. Le souci, c est que je ne
sais pas qui c est