Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Temps de Toussaint

Semi-Marathon dans le bois de Vincennes ce matin.                                                                

 Quelques coureurs, peut-être quelques admirateurs peu rebutés par la pluie, mais le gros des bretons du club tourne au Tremblay.

Samuel Becker

17ème, 12ème SH

En 1h20’29’’

Myriam Lardenois

2133ème, 89ème VF1

En 2h06’55’’

Fabrice Tartaglia

637ème, 162ème VH1

En 1h39’54’’

Pierre Koch

2429ème, 5ème VH4

En 2h25’40’’

2494 coureurs classés.

Myriam juge son chrono modeste, mais le plaisir était au rendez-vous. Comme quoi avec des sorties à point d’heure, un peu de long et un peu de seuil…Une vraie course de masse uniquement dans le bois de Vincennes en une seule boucle (ça, c'est pas mal !) avec de l'eau et du ravitaillement pour tout le monde !!!  Bravo, c'est  remarquable !!

 

Petit mot d’Agnèse Tomassi :

"Bonjour à tous,
pour moi, le jour il est presque arrivé! Jeudi prochain j'irai à New York pour courir ma marathon et.....je voudrai seulement vous remercier pour tout ce que vous m'avez donné! Vous m'avez aidé à retrouver le joie de courir, vous m'avez accueillez et vous m'avez fait sentir chez moi.....je ne sais pas si je sera capable de respecter ce que l'Amiral a patiente ment essaié de m'apprendre....mais j'espère je sera capable de terminer ma marathon avec un petit sourire à donner a chacun de vous, pour vous remercier avec tout mon cœur!"
Et ça Daniel, c'est pour toi:
MERCI, MERCI et encore MERCI pour tout ce que tu a fait pour moi et.......ne t'inquiète pas, tu as encore du boulot à faire.....ha ha ha, ça c'est seulement le debout de mes courses asphaltienne!!!!!!
Un gros bisou et bon fin week end!
Agnese  

 

 

Championnats de France de marathon à Toulouse : Alain Petit termine 329ème, en 4h02’46’’, 33ème V3M. La suite sur le blog ? Non, sur l'iphone de Valérie. Lain a tout donné pour ce temps médiocre s'il le juge ainsi. La place, 33ème, n'est pas si mauvaise. "Tout allait bien j'usqu'au 25ème. Passage au semi en 1h43. Mais après grande galére due sans doute à la chaleur(26 degrés). J'ai tout de meme voulu terminer."

 

Et à Marseille-Cassis, Nathalie Duterte en prépa marathon de La Rochelle se classe 5929ème en 1h51'05''.

Partager cet article

Commenter cet article

daniel 06/11/2013 18:11


Bravo Alain ! Dans la chaleur toulousaine tu as fait honneur au maillot dansdes conditions difficiles.

christian.pallandre 30/10/2013 18:39


N'en dites rien à Nathalie mais le 24 novembre à la Rochelle elle sera, pour la première fois, en dessous de quatre heures (record personnel 4 h 07) au marathon puisque avec la forme
actuelle et, en plus, les conseils de ses entraineurs et des jeunes Michel et Christian (soussigné) elle ne part plus comme une écervelée. Bilan deux heures pour le premier semi et 1 h 58 sur le
second = 3 h 58. Quand on a fait Marseille-Cassis aussi bien on peut penser que les féminines à la Rochelle seront à l'honneur !


Ch.

jean-michel 29/10/2013 20:17


Enfin, j'ai fait le métier: Entraînement, diététique, échauffement, étirements, concentration, j'ai même porté un cardio, c'est tout dire. J'ai suivi aveuglément tous les conseils de mon "Koach".
Je suis fin prêt.


Je m'aligne au Semi-Marathon de Vincennes. Départ canon, 1er kilo à fond, au 5ème c'est tout bon, au 10ème, je jubile, au dernier, je crache mes poumons. Je vais "enfin" battre mon record perso.
Le tapis est franchi. Coup d'oeil à l'horloge: 2h25mn40s. Je crois réver.


Papy réveilles-toi. Tes potes de l'Asphalte déjà douchés t'ont aperçu "vapotant" en fin de peloton! confirmé par l'ami Gérard Omnès spectateur du coté du lac des minimes.


Screugneugneu, Papy Koch.

Nicolas KWONG-CHEONG 28/10/2013 22:45


Sinon, je dois effectivement avoir des origines bretonnes insoupçonnées pour être venu au Tremblay essayer de faire une séance de piste aussi arrosée. Je pense que je vais laisser mes running
prendre l'air sur mon balcon toute la semaine :-).

Nicolas KWONG-CHEONG 28/10/2013 22:26


Agnèse,


Courir New York ça laisse des souvenirs à jamais. Je pense que tous les Asphaltiens qui l'ont fait pourront en témoigner, quelle que fut la souffrance de la course. D'un point de vue purement
performance sportive, ça ne restera pas mon meilleur souvenir notamment à cause d'un estomac ayant mal supporté la fin de course. Mais on ne va pas à New York pour faire un chrono. Vivre cette
ambiance est une expérience unique. On en prend plein les oreilles et les yeux : Le départ sur le Verrazano (j'espère que tu seras sur le pont supérieur), l'entrée dans Manhattan dont on perçoit
le bruit assourdissant alors qu'on est encore sur le pont de Queensboro (attention à celui-là et à son long long très long faux plat montant), la remontée de la 1e avenue (très longue elle aussi)
avec une ambiance indescriptible dans sa première partie, le public amassé dans les 2 derniers km sur la 59e rue et la dernière portion de Central Park... j'en ai des frissons rien que d'en
reparler. 


Profite, profite, profite


Nicolas